Bâle (évêché)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec le diocèse de Bâle.
Évêché de Bâle
Hochstift Basel (de)

Vers 999–1803

Blason
Informations générales
Capitale Porrentruy
Histoire et événements
1032 Immédiateté impériale
1792 Proclamation de la république rauracienne
1803 Sécularisation de l'évêché au sein du margraviat de Bade
Prince-évêque
(1er) 1032-1040 Ulrich II
(Der) 1794-1803 Franz Xaver von Neveu

Entités suivantes :

L'Évêché de Bâle (en allemand : Hochstift Basel) ou principauté épiscopale de Bâle (en allemand : Fürstbistum Basel) était une principauté ecclésiastique.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Évêché était situé entre le Sundgau, le pays de Montbéliard, la Franche-Comté, Neuchâtel et les cantons de Berne, Soleure et Bâle.

Le prince-évêque de Bâle était prince du Saint-Empire, avec voix et séance au collège des princes à la diète et à la diète du cercle du Haut-Rhin.

Sa taxe matriculaire était de deux cavaliers et quinze fantassins ou de quatre-vingt-quatre florins.

Les états de l'Évêché étaient composés de quatre ordres : le clergé, la noblesse, les villes et les bailliages. L'abbé de Bellelay en était le président-né.

L'Évêché était divisé en deux parties : la première, relevant du Saint-Empire et incorporée au cercle du Haut-Rhin ; la seconde, soustraite à la juridiction du Saint-Empire et associée aux cantons suisses.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]