Atromitos Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Atromitos FC
Logo du Atromitos FC
Généralités
Nom complet A.P.S. Atromitos Athènes
Fondation 1923
Couleurs Bleu et Blanc
Stade Stade municipal de Peristéri
(9 035 places)
Siège 94-96, odos Paparigopoulou, Peristéri, Athènes
Championnat actuel Championnat de Grèce
Président Drapeau : Grèce Georgios Spanos
Entraîneur Drapeau : Grèce Giannis Anastasiou
Site web www.atromitosfc.gr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Grèce de football 2019-2020
0

L'Atromitos FC est un club de football grec basé dans la banlieue ouest d'Athènes, à Peristeri.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Au début des années 1920, un groupe d'amis jouant au football dans le centre d'Athènes décide de créer une équipe de football. Kolomvounis, Petas, Glykofridis, Stathopoulos, Synodinos, Rigopoulos et Stamatopoulos réalisent leur projet. Le club est fondé en sous le nom d'Atromitos, qui signifie "intrépide" en grec. Le club est officiellement enregistré à la fédération hellénique de football deux ans plus tard, devenant ainsi le 14e club grec enregistré. Iosif Chouroukchoglou est nommé 1er président du club qui joua initialement dans les installations de Panellinios dans le quartier de Pedión tou Áreos puis sur le terrain du Panathinaïkos. En 1925, un autre club est créé dans un autre quartier d'Athènes, Peristéri, sous le nom d'Aspis, qui sera renommé plus tard Neos Astir. En 1928, le club termine 3e du championnat de Grèce, meilleur résultat de l'histoire du club. En 1932, Atromitos fusionne avec Asteras. La nouvelle équipe, baptisée Atromitos Athènes reprend l'emblème d'Asteras, l'étoile, et ses couleurs, le bleu et le blanc. Le club s'installe à Peristéri.

Fusion et renouveau[modifier | modifier le code]

C'est seulement lors de la saison 1972-1973 que l'Atromitos joue officiellement sa première saison en 1re division grecque. Le club est relégué dès sa première saison mais retrouve l'élite deux ans plus tard avant d'être relégué en 2e division pour la deuxième fois de son histoire à la fin de la saison 1976-1977. De retour en Alpha Ethniki pour la saison 1980-1981, l'Atromitos termine dernier du championnat avant de multiplier les montées et descentes dans les divisions inférieures. En , le club qui évolue alors en 4e division grecque, connait des difficultés financières. George Spanos, propriétaire de la compagnie pétrolière "ETEKA" et du club de 1re division grecque Chalkidona FC, trouve un accord pour fusionner Chalkidona FC avec l'Atromitos. Le club conserve son logo, ses couleurs et son stade. Grâce à cette fusion, l'Atromtios retrouve l'élite 24 ans après l'avoir quittée. Le club termine 7e du championnat et profite du manque de licence européenne du PAOK pour se qualifier pour la Coupe de l'UEFA[1]. L'Atromitos dispute ses premiers matchs européens contre le FC Séville, qui l'élimine avant de remporter la compétition[2]. Lors de la saison 2007-2008, l'Atromitos termine 6e au 1er tour mais finit par être relégué après un second tour catastrophique. Depuis son retour en Superleague Elláda deux ans plus tard, l'Atromitos n'est plus redescendu en 2e division.

Au top du football grec[modifier | modifier le code]

Après être passé pas loin de la relégation en 2010-2011, l'Atromitos dispute pour la 1re fois de son histoire la finale de la Coupe de Grèce contre l'AEK Athènes. Le match, marqué par les incidents entre les supporters des deux clubs, voit AEK s'imposer par 3 buts à 0[3]. L'année suivante, l'Atromitos se qualifie de nouveau pour la finale de la coupe mais la perd à la dernière minute de la prolongation contre l'Olympiakos[4]. En 2013, le club se qualifie pour les barrages de la Ligue Europa mais est éliminé de justesse par Newcastle[5]. Un an plus tard, l'Atromitos retrouve de nouveau les barrages de la Ligue Europa mais est éliminé aux buts à l'extérieur par l'AZ Alkmaar[6]. En championnat, le club se stabilise dans le top 5, éligible pour les compétitions européennes.

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bilan en première division[modifier | modifier le code]

Saison Compétition Position Position*
1927-1928 Championnat panhellénique 3 -
1938-1939 Championnat panhellénique 14 -
1972-1973 Alpha Ethniki 14 -
1974-1975 Alpha Ethniki 13 -
1975-1976 Alpha Ethniki 9 -
1976-1977 Alpha Ethniki 18 -
1980-1981 Alpha Ethniki 18 -
2005-2006 Alpha Ethniki 7 -
2006-2007 Superleague Elláda 8 -
2007-2008 Superleague Elláda 14 -
2009-2010 Superleague Elláda 7 -
2010-2011 Superleague Elláda 11 -
2011-2012 Superleague Elláda 4 4
2012-2013 Superleague Elláda 4 3
2013-2014 Superleague Elláda 3 4
2014-2015 Superleague Elláda 5 4
2015-2016 Superleague Elláda 8 -
2016-2017 Superleague Elláda 8 -
2017-2018 Superleague Elláda 4 -
  • Classement avant et après play-offs.

Parcours européens[modifier | modifier le code]

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
2006-2007 Coupe UEFA Premier tour Drapeau : Espagne Séville FC 1 - 2 0 - 4 1 - 6
2012-2013 Ligue Europa Barrages Drapeau : Angleterre Newcastle United 1 - 1 0 - 1 1 - 2
2013-2014 Ligue Europa Barrages Drapeau : Pays-Bas AZ Alkmaar 1 - 3 2 - 0 3 - 3e
2014-2015 Ligue Europa Troisième tour Q Drapeau : Bosnie-Herzégovine FK Sarajevo 1 - 3 2 - 1 3 - 4
2015-2016 Ligue Europa Troisième tour Q Drapeau : Suède AIK Solna 1 - 0 3 - 1 4 - 1
Barrages Drapeau : Turquie Fenerbahçe SK 0 - 1 0 - 3 0 - 4
2018-2019 Ligue Europa Deuxième tour Q Drapeau : Biélorussie Dinamo Brest 1 - 1 3 - 4 4 - 5
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Grecs
  • Drapeau de la Grèce Giorgos Sideris (1958-1959)
  • Drapeau de la Grèce Antónis Antoniádis (1979-1980)
  • Drapeau de la Grèce Níkos Tsiantákis (1984-1985)
  • Drapeau de la Grèce Giannis Katemis (1999-2009)
  • Drapeau de la Grèce Georgios Korakakis (2001-2008)
  • Drapeau de la Grèce Christos Mikes (2003-2006)
  • Drapeau de la Grèce Dimitrios Geladaris (2003-2008)
  • Drapeau de la Grèce Giorgos Koutsis (2005-2007)
  • Drapeau de la Grèce Stérgos Marínos (2005-2009)
  • Drapeau de la Grèce Chrysostomos Michailidis (2005-2011)
  • Drapeau de la Grèce Georgios Anatolakis (2007-2008)
  • Drapeau de la Grèce Giannis Skondras (2008-2013)
  • Drapeau de la Grèce Konstantínos Nebegleras (2009-2011)
  • Drapeau de la Grèce Stelios Sfakianakis (2009-2012)
  • Drapeau de la Grèce Thanasis Karagounis (2009-2014)
  • Drapeau de la Grèce Konstantínos Mítroglou (2011-2012)
Étrangers

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

[7],[8]

No. Nat. Position Nom du joueur
4 Drapeau de la Grèce D Aristotelis Karasalidis
5 Drapeau de la Grèce D Dimitris Chatziisaias (en prêt du PAOK)
6 Drapeau de la Bosnie-Herzégovine M Azer Bušuladžić
7 Drapeau de l'Autriche A Armin Mujakic
8 Drapeau de l'Argentine M Javier Umbides (capitaine)
9 Drapeau de la Grèce A Giorgos Manousos
10 Drapeau de la république démocratique du Congo A Clarck N'Sikulu
11 Drapeau du Brésil A Bruno (en prêt du LASK Linz)
12 Drapeau de la Grèce A Konstantinos Kotsopoulos
14 Drapeau de la Grèce M Thanásis Androútsos
15 Drapeau du Brésil M Madson
16 Drapeau de la Grèce M Theodoros Vasilakakis
17 Drapeau de la Hongrie A Roland Ugrai
18 Drapeau de l'Albanie M Adrian Imeri
19 Drapeau de la Grèce D Kyriakos Kivrakidis
No. Nat. Position Nom du joueur
21 Drapeau de la Grèce M Iraklis Garoufalias
23 Drapeau de l'Autriche D Emanuel Sakic
25 Drapeau de la Hongrie G Balázs Megyeri
27 Drapeau de la Grèce A Georgios Daviotis
28 Drapeau de la Grèce M Spyros Natsos
29 Drapeau de la Grèce D Stefanos Stroungis
30 Drapeau de la Grèce M Nikolaos Lazaridis
31 Drapeau de la Grèce D Dimitris Giannoulis (en prêt du PAOK)
33 Drapeau de la Grèce G Christos Theodorakis
35 Drapeau de la Grèce G Christos Mandas
40 Drapeau de la Grèce A Sani Ronaldo
44 Drapeau de la Grèce D Spyros Risvanis

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) « Atromitos FC History », sur http://www.atromitosfc.gr/ (consulté le 26 aout 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]