Championnat de Grèce de football 2013-2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Superleague Greece 2013-2014

Logo Superleague Greece
Généralités
Sport football
Organisateur(s) HFF
Édition 55e
Lieu Drapeau de la Grèce Grèce
Date du 17 août 2013
au mai 2014
Participants 18 équipes
Matchs joués 306
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Olympiakos
Promu(s) en début de saison Apollon Smyrnis ; Kallonis ;
Ergotelis Héraklion ; Panetolikós
Vainqueur Olympiakos

Navigation

La saison 2013-2014 de Superleague Greece est la 55e édition de la première division grecque de football sous sa forme actuelle.

Contrairement aux saison précédentes, le championnat est composé de 18 équipes au lieu de 16. Chaque équipe est successivement opposée aux 17 autres à deux reprises (une fois à domicile, l'autre à l'extérieur) sur 34 journées. L'Olympiakos Le Pirée, triple vainqueur en titre, tente de défendre son titre contre 17 autres équipes du championnat, dont quatre promus de Football League.

À l'issue de la saison, le club totalisant le plus grand nombre de points est déclaré champion de Grèce et se qualifie pour la prochaine Ligue des Champions. Les équipes classées de la 2e à la 5e place se disputent les trois autres places qualificatives pour les compétitions européennes (une en tour préliminaire de Ligue des Champions et 2 pour les tours de qualification de la Ligue Europa) lors de barrages prenant la forme d'un mini-championnat. Enfin, une cinquième place qualificative pour la Ligue Europa est réservée au vainqueur de la coupe de Grèce. À l'inverse, les équipes finissant aux trois dernières places du classement sont reléguées en Football League.

Participants[modifier | modifier le code]

Légende des couleurs
Club Dernière
montée
Classement
2012-2013
Entraîneur Depuis Stade Capacité
théorique
Apollon Smyrnis 2013 1 (D2) Drapeau de l'Irlande du Nord Lawrie Sanchez 2013 Stadio Rizoupolis "Georgios-Kamaras" 14 856
Aris 2006 13 Drapeau : Serbie Zoran Milinković 2013 Stadio Kleánthis-Vikelídis 22 800
Asteras Tripolis 2007 4 Drapeau : Grèce Staikos Vergetis 2011 Stadio Theodoros-Kolokotronis 7 616
Atromitos 2009 3 Drapeau : Grèce Georgios Paraschos 2013 Dimotiko Stadio Peristeriou 10 200
Ergotelis Héraklion 2013 2 (D2) Drapeau : Grèce Ioannis Petrakis 2013 Pankritio Stadio 26 240
Kallonis 2013 3 (D2) Drapeau : Grèce Ioannis Matzourakis 2013 Dimotiko Stadio Mytilinis 4 000
Levadiakos 2011 11 Drapeau : Grèce Nikos Karageorgiou 2013 Dimotiko Stadio Livadias 6 500
OFI Crète 2011 14 Drapeau : Portugal Ricardo Sá Pinto 2013 Theodoros-Vardinogiannis 9 088
Olympiakos 1959[1] 1 Drapeau : Espagne Míchel 2013 Karaïskaki 32 115
Panathinaïkos 1959[1] 6 Drapeau : Grèce Yánnis Anastasíou 2013 Apostolos Nikolaïdis 16 620
Panetolikós 2013 4 (D2) Drapeau : Grèce Makis Chavos 2013 G.F.S Panetolikós 7 500
Paniónios 1998 8 Drapeau : Grèce Nikos Pantelis 2013 Stadio Nea Smyrnis 11 700
Panthrakikos 2012 10 Drapeau : Grèce Apostolos Mantzios 2013 Dimotiko Stadio Komotinís 6 198
PAOK 1959[1] 2 Drapeau : Pays-Bas Huub Stevens 2013 Toumba 28 703
PAS Giannina 2011 5 Drapeau : Grèce Giorgos Georgopoulos 2013 Ethniko Stadio "I Zosimades" 7 534
Platanias 2012 9 Drapeau : Grèce Níkos Anastópoulos 2013 Dimotiko Gypedo Perivolion 4 000
Skoda Xanthi 1989 7 Drapeau : Allemagne Reiner Maurer 2013 Skoda Xanthi Arena 7 422
Veria 2012 12 Drapeau : Serbie Ratko Dostanić 2013 Dimotiko Stadio Veria 7 000
  • Mis à jour le 24/11/2013
  • le mot "dimotiko" signifie municipal

Informations clubs[modifier | modifier le code]

Changements d'entraîneurs[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est basé sur le barème de points classique (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).
En cas d'égalité entre deux équipes, on tient compte de la différence de buts particulière lors de leurs affrontements directs.

En cas d'égalité entre plusieurs équipes, on tient comte des résultats entre toutes les équipes se tenant avec le même nombre de points et non de la différence de buts générale.

Classement — mise à jour : 13 avril 2014[2]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympiakos T 86 34 28 2 4 88 19 +69
2 PAOK 69 34 21 6 7 68 37 +31
3 Atromitos FC 66 34 19 9 6 54 25 +29
4 Panathinaïkos C 66 34 20 6 8 57 28 +29
5 Asteras Tripolis 58 34 16 10 8 46 35 +11
6 OFI Crète 44 34 11 11 12 30 39 -9
7 ErgotelisP 44 34 11 11 12 39 40 -1
8 PanetolikósP 42 34 11 9 14 32 33 -1
9 Levadiakos 42 34 13 3 18 42 62 -20
10 Panthrakikos 41 34 11 8 15 39 52 -13
11 PAS Giannina 41 34 12 5 17 34 43 -9
12 KallonisP 39 34 12 3 19 31 62 -31
13 Paniónios 39 34 10 9 15 33 42 -9
14 Platanias FC 38 34 10 8 16 39 48 -9
15 PAE Veria 38 34 9 11 14 31 51 -20
16 Skoda Xanthi 38 34 11 5 18 44 54 -10
17 Apollon SmyrnisP 36 34 9 9 16 43 54 -11
18 Aris FC 22 34 3 13 18 36 53 -17
Qualifications européennes
  •      1er : phase de groupes de la Ligue des champions
  •      2e, 3e, 4e et 5e : barrage européen
Relégation
Abréviations

Leader (journée par journée)[modifier | modifier le code]

Olympiakos (football) PAOK Salonique (football)

Dernière place (journée par journée)[modifier | modifier le code]

Aris Salonique Football Club Skoda Xanthi

Résultats[modifier | modifier le code]

Mise à jour : 18 décembre 2013
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) APO ARI AST ATR ERG KAL LEV OFI OLY PAO PNT PIO PTH POK PAS PLA XAN VER
Apollon Smyrnis 2-1 - - - 1-3 4-2 - 0-1 1-1 1-1 - 3-2 - - - - 0-0
Aris Salonique - 1-1 - - 0-2 1-1 - 0-2 0-2 0-0 - 2-2 - - 1-2 - -
Asteras Tripolis 2-0 - 2-2 - 2-0 2-0 - - - 3-0 1-0 - - 3-3 - 2-2 -
Atromitos 2-0 2-0 - 2-2 - 3-0 3-0 - - 1-1 - - 1-1 - - - 1-0
Ergotelis Héraklion 2-2 3-3 0-1 - - 2-0 - - 0-2 - 1-1 3-1 - - 3-1 - -
Kallonis - - - 0-1 - - - 0-1 0-4 - 3-2 - 2-5 1-0 1-0 1-5 -
Levadiakos - - - - - 1-0 - 0-5 0-4 - 2-0 2-2 - 1-0 2-0 2-0 -
OFI Crète - 2-0 1-1 - 1-1 3-1 1-0 - - - 0-0 - 1-1 - 0-0 - -
Olympiakos - - 2-0 2-1 3-0 - - 5-1 - - - - 4-0 3-2 - 4-0 6-0
Panathinaikos - - 2-1 1-2 - - - 1-0 0-1 2-0 - 1-2 - 3-1 - - -
Panetolikós - - - - 0-0 3-0 2-1 - 0-0 - 0-0 - 2-0 2-0 3-0 - -
Panionios 2-1 1-2 - 2-1 - - - - 0-2 3-0 - 1-1 - - - 0-0 2-1
Panthrakikos - - 1-1 - - 2-0 - 1-1 1-4 - 2-1 - 0-3 2-0 - - 1-0
PAOK Salonique 0-0 3-1 2-0 - 2-1 - - - - 2-1 - 4-1 - - 1-0 3-0 -
PAS Giannina 2-0 - - - 2-0 - - 2-1 - - - 0-1 - 0-2 1-0 2-1 -
Platanias 2-0 - 1-1 1-1 - - - - 1-4 1-1 - - 1-1 - - 3-0 2-2
Skoda Xanthi 3-2 - - 0-2 0-0 - - 2-1 - - 3-1 - 1-0 - - - 3-0
Véria - 0-1 - - 0-1 0-3 4-3 2-0 - - 1-0 - - 1-2 2-2 - -
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Domicile et extérieur[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 5 décembre 2013

Rang Nom Nationalité Équipe Buts Pénalties
1er Konstantínos Mítroglou Drapeau de la Grèce Grèce Olympiakos 14 0
2e Esteban Solari Drapeau de l’Argentine Argentine Skoda Xanthi 8 0
3e Javier Saviola Drapeau de l’Argentine Argentine Olympiakos 7 0
4e Marcus Berg Drapeau de la Suède Suède Panathinaïkos 6 0
5e Pablo de Blasis Drapeau de l’Argentine Argentine Asteras Tripolis 6 0

Source : superleaguegreece.net

Les joueurs ayant au moins mis 2 buts entre dans le classement

Classement des passeurs[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 5 décembre 2013

Rang Nom Nationalité Équipe Passes
1er Joel Campbell Drapeau du Costa Rica Costa Rica Olympiakos 7
2e David Fuster Drapeau de l'Espagne Espagne Olympiakos 6
3e Javier Umbides Drapeau de l’Argentine Argentine Atromitos 5
4e Karim Soltani Drapeau de l'Algérie Algérie Skoda Xanthi 5
4e Lucas Pérez Drapeau de l'Espagne Espagne PAOK 5

Liste des coup du chapeau[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c On ne pas exactement parler de promotion pour ces clubs puisqu'ils ont directement rejoint l'Alpha Ethniki dès 1959, date de création de ce championnat. Depuis cette date, ils n'ont jamais connu de relégation.
  2. (el) « Βαθμολογία Πρωταθλήματος », sur www.superleaguegreece.net,‎ 21 avril 2013 (consulté le 21 avril 2013)