Arizona Junior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arizona Junior
Titre québécois Arizona junior
Titre original Raising Arizona
Réalisation Joel Coen
Ethan Coen (non crédité)
Scénario Joel et Ethan Coen
Acteurs principaux
Sociétés de production Circle Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Durée 94 minutes
Sortie 1987


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Arizona Junior (Raising Arizona) est un film américain réalisé par Joel Coen, sorti en 1987. C'est le second long métrage des frères Coen, après Sang pour sang, sorti en 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

H.I. McDunnough, un petit malfrat, et Edwina, une policière travaillant dans la prison où il est détenu, tombent amoureux et se marient. Après plusieurs tentatives de procréation, ils apprennent que la jeune femme est stérile. Elle tombe en dépression et démissionne de son poste, tandis que son mari n'est guère plus heureux dans son travail que dans son foyer.

Ayant appris par un flash info qu'un riche industriel, Nathan Arizona, et sa femme viennent d'avoir des quintuplés, les McDunnough décident de kidnapper un de ces bébés pour l'élever comme leur propre fils.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Coproducteur : Mark Silverman
Producteur délégué : James Jacks
Producteur associé : Deborah Reinisch

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après leur polar noir Sang pour sang, les frères Coen voulaient faire un film totalement à l'opposé[3],[4] et s'inspirent du travail du réalisateur Preston Sturges et d'auteurs comme William Faulkner et Flannery O'Connor[5],[6],[7].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Treize bébés ont été nécessaires pour jouer les quintuplés Arizona[8]. L'un d'entre eux, T.J. Kah, était déjà vedette de publicités.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a duré treize semaines[4] et a eu lieu dans plusieurs villes de l'Arizona : Phoenix, Carefree, Florence, Apache Junction, Scottsdale et Tempe[9].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Raising Arizona

Bande originale de Carter Burwell
Sortie 1987
Durée 39:26
Format CD
Compositeur Carter Burwell, Larry Groupé, Bob Nolan[10]
Producteur Carter Burwell, Richard Kraft (exéc.)[10]
Label Varèse Sarabande
Critique

Bandes originales des films des frères Coen

La musique du film est composée par Carter Burwell. Elle est commercialisée en CD en 1987 avec des titres du film précédent des frères Coen, Sang pour sang.

Liste des titres
  1. "Introduction – A Hole in the Ground" – (0:38)
  2. "Way Out There (Main Title)" – (1:55)
  3. "He Was Horrible" – (1:30)
  4. "Just Business" – (1:17)
  5. "The Letter" – (2:27)
  6. "Hail Lenny" – (2:18)
  7. "Raising Ukeleles" – (3:41)
  8. "Dream of the Future" – (2:31)
  9. "Shopping Arizona" – (2:46)
  10. "Return to the Nursery" – (1:35)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ethan Coen ne sera crédité comme réalisateur qu'à partir de Ladykillers en 2004. Il est cependant coréalisateur de tous les films des frères Coen.
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. The Coen brothers: interviews, p. 17
  4. a et b The Coen brothers: interviews, p. 18
  5. The Coen brothers: interviews, p. 23
  6. The Coen brothers: interviews, p. 24
  7. The Coen brothers: interviews, p. 26
  8. Secrets de tournage - Allociné
  9. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  10. a b et c (en) Carter Burwell - Raising Arizona/Blood Simple (Original Motion Picture Soundtracks) - AllMusic.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Allen2002] (en) William Rodney Allen, The Coen brothers : interviews, Jackson, Miss., University Press of Mississippi, , 208 p. (ISBN 978-1-57806-889-0, notice BnF no FRBNF41388324, présentation en ligne).
  • (en) Joe Sanders, « Raising Arizona : Not-Quite Ozzie and Harriet Meet The Biker From Hell », Journal of the Fantastic in the Arts, International Association for the Fantastic in the Arts, vol. 6, nos 2/3 (22/23) « Double Issue: The Doppelgänger in Contemporary Literature, Film, and Art »,‎ , p. 217-233 (JSTOR 43308218).

Liens externes[modifier | modifier le code]