Aristide Maillol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 15 avril 2012 à 17:23 et modifiée en dernier par Cayambe (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aristide Maillol
Rippl-Rónai Aristide Maillol 1899.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Français Drapeau de la France
Activité
Formation
Maître
Représenté par
Artists Rights Society (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Distinction
Œuvres principales
Torse de l'été, bronze de 1911 d'Aristide Maillol au Frederik Meijer Gardens and Sculpture Park.

Aristide Maillol ( - ) est un sculpteur et peintre français d'origine catalane.

Biographie

Maillol est né à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), petite ville du Roussillon. Il a fait ses études secondaires à Perpignan (Lycée François-Arago), puis artistiques à Paris, à l'École nationale supérieure des beaux-arts et a eu pour maître le sculpteur renommé Antoine Bourdelle et le peintre Alexandre Cabanel. Son travail est considéré comme annonciateur d'œuvres comme celles d'Henry Moore, et son style onirique revenant vers le classicisme restera un modèle jusque vers la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Moins connu comme peintre, Maillol est passé à la postérité pour ses sculptures de bronze, fondues par Eugène Rudier, il n'a commencé celles-ci que vers l'âge de 40 ans. Ses premiers travaux, de tapisserie, ont été réalisés à Banyuls-sur-Mer, sous l'influence artistique de contemporains comme Pierre Puvis de Chavannes ou Paul Gauguin.

Dina Vierny, muse de Maillol durant une dizaine d'années - qui avait été sauvée de la déportation grâce à l'entremise d'Arno Brecker et de Maillol - a depuis le décès de Maillol entrepris de diffuser son œuvre, via sa Fondation et le musée Maillol, à Paris.

À Banyuls-sur-Mer, un musée lui rend hommage à la Métairie, maison où il a vécu à partir de 1910, et l'on peut admirer dans la ville un des monuments aux morts pacifistes qui est l'une de ses plus grandes réalisations.

L'Air (1939) de Maillol dans le parc de sculptures du Musée Kröller-Müller d'Otterlo (Pays-Bas)

Dix-huit de ses bronzes représentant des femmes à la corpulence typique ont été exposés d'une manière permanente dans le jardin des Tuileries à partir de 1964, sous l'impulsion d'André Malraux, dont Trois Nymphes, Baigneuse à la draperie, Méditerranée (1905), Baigneuse se coiffant (1930), Flore (1910), Ile-de-France, Jeune fille allongée (1921), Pomone, La Rivière, l'Air. Ils ont été réimplantés dans le jardin du Carrousel, pour mieux s'harmoniser dans la nouvelle perspective des jardins.

Une statue de femme représentant Méditerranée orne également la tombe du sculpteur et le patio de l'hôtel de ville de Perpignan.

Aristide Maillol repose désormais dans le jardin du musée de Banyuls-sur-Mer, entre le Mas Paroutet et la commune de Banyuls.

Commémoration

Le 20 février 1961, la poste française a émis un timbre d'une valeur de 20 centimes à la mémoire d'Aristide Maillol. Le timbre représente «Méditerranée» (1905), bronze de 1,03 m situé au jardin du Carrousel de Tuileries à Paris[1].

Le 4 avril 2009 à 10h30, à l'occasion de la journée inaugurale de "l'Espace Maillol" et des "Chemins de la liberté" ont été dévoilées sur le front de mer, la sculpture "Ile de France sans bras" (1925) et la plaque inaugurale de l'Espace Maillol.

Notes et références

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :