Héron flûte-du-soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Syrigma sibilatrix

Syrigma sibilatrix
Description de cette image, également commentée ci-après

Héron flûte-du-soleil

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Pelecaniformes
Famille Ardeidae

Genre

Syrigma
Ridgway, 1878

Nom binominal

Syrigma sibilatrix
(Temminck, 1824)

Répartition géographique

Description de l'image Syrigma sibilatrix map.svg.

     /    résident permanent

     /    non nicheur

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Héron flûte-du-soleil (Syrigma sibilatrix) est une espèce d'oiseau de la famille des ardéidés qui se retrouve en Amérique du Sud. C'est la seule espèce du genre Syrigma.

Répartition[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de ce héron est a priori restreinte à l'Amérique du Sud[1],[2] et il se retrouve au Venezuela, en Colombie, au Brésil, en Bolivie, au Paraguay, en Uruguay et en Argentine[2]. Il a été cependant récemment observé au Costa Rica[1]. Le bassin de l'Amazone sépare deux populations, Syrigma sibilatrix fostersmithi au nord et Syrigma sibilatrix sibilatrix au sud[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

Il fréquente les savanes périodiquement inondées, autant pendant la saison sèche que pendant les périodes humides. On le voit également le long des cours d’eau et des fossés, sur les rives des étangs, des mares et des lacs, dans les boisés inondés et dans les rizières.

Description[modifier | modifier le code]

Héron flûte-du-soleil (Mato Grosso, Brésil)

Le Héron flûte-du-soleil est un oiseau gris d'une hauteur de 53 à 61 cm avec un cou de couleur paille. Il est bleu-gris sur le dos et les ailes. Il est jaune primevère sur la croupe, la poitrine, le ventre et les flancs. Les parties médianes et inférieures des ailes sont de couleur cannelle et la partie médiane est striée de noir. La couronne est noire avec de longues plumes étroites, rigides et courbées. Le ventre, les côtés et la queue sont blancs. Le long bec mince est rose ou rouge avec la pointe noirâtre. Les lores sont bleus à violacés à la base du bec. L'iris est jaune pâle. Les jambes sont d'un noir verdâtre. Il n'existe pas de dimorphisme sexuel[2].

Parmi les deux sous-espèces reconnues, Syrigma sibilatrix sibilatrix a une couronne très noire, une couverture alaire rose-cannelle et un cou olive pâle. Syrigma sibilatrix fostersmithi est plus petit mais avec un plus long bec. Son cou, sa poitrine et la partie supérieure des ailes sont de couleur miel au lieu de cannelle et les ailes sont moins striées. La couronne est plutôt de couleur ardoise[2].

Syrigma sibilatrix se distingue des autres hérons par son col jaune sur un corps gris. Aucune autre espèce n'est semblable[2].

Nidification[modifier | modifier le code]

Il niche en solitaire ou en petites colonies lâches. Le nid est situé dans un arbre parvenu à maturité - souvent un Araucaria - généralement dans de petits boisés. Les œufs sont au nombre de 3 à 4.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) Kushlan, James A. et James A. Hancock, Herons, New York, Oxford University Press, , 433 p. (ISBN 9780198549819, OCLC 54913407)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alfaro-Rodríguez, J., Venegas-Vargas, M. 2016. First record of the Whistling Heron, Syrigma sibilatrix (Temminck, 1824) (Aves: Ardeidae) in Costa Rica. Ckeck List, 12(5): 1963.
  2. a, b, c, d, e et f Hancock, J., Kushlan, J. A. 2010. The Herons Handbook. Croom Helm, London.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :