Arcadie (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arcadie (homonymie).

Arcadie est une revue homophile ayant existé de 1954 à 1982. Créée par André Baudry avec le soutien de Roger Peyrefitte et Jean Cocteau, elle publiait onze numéros par an (dont numéro double en juillet-août). Dans toute son existence, la revue a édité 314 numéros.

Le nombre de ses abonnés oscillait entre 1 300 et 10 000. Son abonnement permettait d'intégrer l'association Arcadie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier numéro d’Arcadie est daté de . Au début de sa deuxième année, en , ils choisirent de numéroter à nouveau en partant de 1, mais reprirent en cours d'année une numérotation plus logique et plus simple, comptant à nouveau à partir du premier numéro de la revue début 1954. La revue proposa assez vite ses parutions reliées, souvent regroupées par année civile.

Arcadie est interdite aux mineurs dès 1954, et censurée, malgré sa ligne très sage. Son directeur, Baudry, fut poursuivi en 1955 pour outrage aux bonnes mœurs, sans être condamné. En 1960, à la promulgation de l'amendement Mirguet, comptant l'homosexualité parmi les « fléaux sociaux », il supprima les petites annonces de rencontres et les photographies de la revue, de crainte qu'elle soit frappée d'interdiction.

L'arrivée de la gauche au pouvoir en avec l'élection de François Mitterrand (même si André Baudry refusa alors de donner des consignes de vote, a contrario des autres associations et médias pour gays et lesbiennes), deux revendications majeures allaient être réalisées rapidement: la fin du fichier d'homosexuels à la préfecture de police de Paris (et aussi en région PACA) et l'alignement de la majorité sexuelle pour les homosexuels, l'ensemble étant généralement décrit comme « dépénalisation de l'homosexualité ». La publication de la revue cessa en avec le no 344 (numéro estival triple) après 29 années de parution[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]