Arabo-frison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Article général Pour un article plus général, voir Frison (cheval).
Arabo-frison
L'étalon Dark Ynte, 37, 5 % arabe.Né en 2001, 1,67 m.
L'étalon Dark Ynte, 37, 5 % arabe.
Né en 2001, 1,67 m.
Région d’origine
Région Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle
Registre d'élevage European Arabo-Friesian Studbook (Association européenne de l'Arabo-frison)
Taille Minimum 1,55 m. Plus d'1,60 m obligatoire pour les étalons
Robe Noire
Autre
Utilisation dressage, saut d'obstacles, loisir

L’Arabo-frison est une race chevaline récente, sélectionnée sur plusieurs générations depuis les années 1960 pour obtenir la morphologie du Frison moderne associée aux qualités d'endurance du Pur-sang arabe. La création de cette race est fortement contestée par les éleveurs de Frisons Hollandais, qui vont jusqu'à incendier les écuries où les premiers croisements sont pratiqués. L'Arabo-frison est très proche du Frison, et possède en moyenne 10 à 20 % de sang arabe. Ce n'est pas le produit d'un croisement direct entre un Frison et un cheval arabe. Son stud-book européen est ouvert depuis l'an 2000, et la race compte en 2013 environ 850 représentants dans le monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création de la race Arabo-frison est très récente, elle résulte de plusieurs initiatives à l'échelle européenne. Dans les années 1960, le manque d'endurance et de souffle constaté chez les chevaux Frisons en compétition d'attelage pousse le professeur néerlandais Hillner à pratiquer des croisements avec des chevaux arabes sélectionnés. La race Arabe est réputée pour son endurance. Certains éleveurs de Frisons s'opposent à ces pratiques et les écuries de Hillner sont incendiées. Le professeur sauve deux poulains issus de l'étalon égyptien Gharib : Ras et Rachel. Il se réfugie en Allemagne, puis Cor et Jan Driessen reprennent l'expérience aux Pays-Bas. Ils choisissent de nouveaux reproducteurs, et recherchent les aptitudes sportives associées aux qualités originelles du Frison, tout en participant aux épreuves d'attelage internationales[1],[2].

En 2000, l’European Arabo-Friesian Studbook (Stud-book européen de l'Arabo-frison) est créé. En 2002, un premier étalon, YK Dark Danilo, est autorisé à la reproduction. L'année 2005 voit la création de l'Association française du cheval Arabo-frison (AFCAF) et 2006, la reconnaissance de ce stud-book en Belgique[1]. La race Arabo-frison est conventionnée en France depuis le 1er octobre 2010, ce qui permet l'inscription des poulains nés en France dans le stud-book européen[3],[4]. Elle est désormais reconnue comme une race à part entière à l'échelle européenne[5].

Description[modifier | modifier le code]

Tête d'un cheval noir
Tête d'une jument Arabo-frisonne.

L'Arabo-frison possède en moyenne 10 à 20 % de sang arabe[6]. Aussi, il est très proche du Frison, les seules différences notables étant une tête plus fine et raffinée, des membres plus fins et de plus petits sabots. Il présente une longue encolure, associée au port de tête relevé et recourbé du Frison[7].

La sélection de la race est très rigoureuse, et tend à l'uniformisation du type[1]. Aussi, le stud-book a des exigences strictes en matière de morphologie, d'aptitudes, de taille et de robe. L'Arabo-frison doit mesurer plus d'1,52 m à l'âge de trois ans, une taille minimale de 1,58 m étant requise pour les étalons. Adulte, la taille minimale demandée est d'1,55 m, et 1,60 m pour les étalons[7]. Comme chez le Frison, la robe noire est la seule autorisée. Les étalons internationaux ne doivent porter aucune marque blanche, mais elles sont tolérées chez tous les autres chevaux[7]. Ils sont également soumis à des tests de performances sportives[8].

L'objectif est d'obtenir un cheval de sport avec des allures moins relevées que celles du Frison, des mouvements plus économiques dans les trois allures, et beaucoup de souplesse. L'Arabo-frison doit également conserver le caractère du Frison, sa gentillesse et sa facilité d'utilisation[6],[9]. Comme l'Arabe et le Frison, cette race est génétiquement prédisposée à la dermite estivale récidivante[10].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Deux chevaux noirs de profil gauche sont au premier plan; au second plan, deux autres chevaux dont on n'aperçoit que la tête sont de face; et en arrière plan; on distingue la tête du meneur en plein effort.
Le meneur belge Edouard Simonet et ses arabo-frisons aux jeux équestres mondiaux de 2014.

L'Arabo-frison est élevé pour être un cheval de sport, doté de davantage de souffle et d'endurance que le Frison. Le premier étalon approuvé, Yk Dark Danilo, a fait partie pendant de nombreuses années de l'équipe championne nationale d'attelage à quatre en Belgique[11]. En 2009, le champion d'attelage à un cheval en Belgique est l'Arabo-frison Maestro[12]. Le meneur Belge Edouard Simonet a mené un attelage de quatre Arabo-frisons aux Jeux équestres mondiaux de 2014[13]. En plus de l'attelage, ces chevaux sont représentés en concours de dressage[2],[14].

Un Arabo-frison peut aussi sauter environ 1,30 m, selon le pourcentage de sang arabe[réf. nécessaire].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Dans une carrière d'exposition, un homme présente deux poulains noirs en licol.
Présentation de poulains au Salon du cheval de Paris 2014 - Damien Chaulet

L'Arabo-frison s'est répandu dans toute l'Europe grâce à ses capacités sportives, et s'exporte aussi aux États-Unis et au Canada[2]. En 2013, 800 à 900 sujets sont recensés dans le monde, dont 120 en France. Cette jeune race est très dynamique puisqu'elle enregistre environ 200 nouvelles naissances chaque année, dont une vingtaine en France. Elle compte douze étalons reproducteurs internationaux autorisés à saillir sans restrictions[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Brengard 2013, p. 37
  2. a, b et c « Origine de L’Arabo-Frison », European Arabo-Friesian Studbook (consulté le 2 février 2014).
  3. « Poulain de race conventionnée », Haras nationaux (consulté le 27 janvier 2014).
  4. « Convention IFCE - EAFS », Institut français du cheval et de l'équitation (consulté le 27 janvier 2014).
  5. Boitin 2011.
  6. a et b « AFCAF - Le cheval Arabo-Frison » (consulté le 24 janvier 2013).
  7. a, b, c et d Brengard 2013, p. 36.
  8. (nl) « Verrichtingsonderzoek 2012. », EAFS - European Arabo-Friesian Studbook, (consulté le 9 février 2014).
  9. (nl) « EAFS - European Arabo-Friesian Studbook » (consulté le 24 janvier 2013).
  10. « Dermite estivale récidivante des équidés », Haras nationaux - Equipaedia (consulté le 27 janvier 2014).
  11. « YK DARK DANILO sport` », AFCAF - Association française du cheval Arabo-frison (consulté le 1er février 2014).
  12. (nl) « Maestro wint Belgisch Kampioenschap 2009 », EAFS - European Arabo-Friesian Studbook, .
  13. Addviso, « Edouard Simonet signe sa meilleure performance - Articles - Jeux équestres mondiaux - Normandie 2014 », sur www.normandie2014.com (consulté le 11 juin 2016)
  14. (fr+nl) « Dressage », EAFS - European Arabo-Friesian Studbook (consulté le 2 février 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Boitin 2011] C. Boitin, « L'Arabo-Frison : une race à part entière », Attelages magazines, no 72,‎ , p. 34-37
  • [Brengard 2013] Emmanuelle Brengard (dir.), « Arabo-frison », dans 60 races de chevaux de selle, Glénat, , 256 p. (ISBN 978-2-7234-9212-6), p. 36-37. 
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 23 février 2014 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.