Applicat-Prazan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Logo Applicat-Prazan

La galerie Applicat-Prazan est une galerie d'art parisienne, installée depuis 1993 rue de Seine à Saint-Germain-des-Prés, sur l’initiative du collectionneur Bernard Prazan. Depuis 2004, son fils, Franck Prazan dirige la galerie. Ancien directeur général de Christie’s en France, et responsable à ce titre de son installation avenue Matignon à Paris, il avait alors transformé un simple bureau de représentation en une véritable maison de vente.

Un second espace a vu le jour en 2010, toujours à Paris, 14 avenue Matignon[1].

En préambule au 30e anniversaire de sa fondation, la galerie a présenté du 29 octobre au 17 décembre 2022 l'exposition : Georges Mathieu, Peintures 1951-1962.

La galerie présente les grands peintres européens de l'après-guerre : Jean Dubuffet, Maurice Estève, Jean Fautrier, Hans Hartung, Jean Hélion, Wifredo Lam, Alberto Magnelli, Alfred Manessier, André Masson, Georges Mathieu, Serge Poliakoff, Jean-Paul Riopelle, Pierre Soulages, Nicolas de Staël, Maria Elena Vieira da Silva et Zao Wou-Ki.

Expositions[modifier | modifier le code]

Applicat-Prazan a organisé des expositions monographiques ou thématiques telles que  :

Manifestations[modifier | modifier le code]

La galerie participe aux manifestations suivantes  :

En 2016, Applicat-Prazan renouvelle sa participation et fait partie des quatorze galeries françaises participant à la quatrième édition de la foire Art Basel Hong Kong[5],[6]. Elle y a présenté des tableaux de Zao Wou-Ki[7], de Nicolas de Staël et de Georges Mathieu. La présence d’Applicat-Prazan à Art Basel à Hong Kong a confirmé l'ouverture de la foire asiatique à l’art moderne[8],[9].

Pour sa première participation au secteur Galleries d'Art Basel, Applicat-Prazan a réuni pour l'édition 2016 un ensemble exceptionnel de tableaux de l'après-guerre[10],[11].

En 2017, Applicat-Prazan a été sélectionnée pour vendre deux tableaux pour le compte du Museum of Modern Art, New York (MoMA)[12],[13]

Organisations[modifier | modifier le code]

La galerie Applicat-Prazan adhère aux organisations suivantes  :

Franck Prazan[modifier | modifier le code]

Franck Prazan
Franck Prazan

Franck Prazan (né en 1966), est un collectionneur, marchand d’art et galeriste français[15]. Il est spécialiste de l'École de Paris des années 1950 et des artistes tels que Jean-Michel Atlan, Pierre Soulages, Serge Poliakoff ou Nicolas de Staël. Il est membre du Syndicat National des Antiquaires[16] et du Comité professionnel des galeries d’art.

Il est le fils d'un enfant caché et le frère aîné de l'historien Michaël Prazan[17]. Après des études à l'European Business School, il a travaille au sein de Dior Couture, Cartier International et Philippe Charriol[18].

En 1996, il rejoint Christie's France en tant que directeur général et mène son installation avenue Matignon à Paris[19].

En 2004, Franck Prazan prend la succession de son père Bernard Prazan à la tête de la galerie Applicat-Prazan[20], que celui-ci, collectionneur et ancien industriel du prêt-à-porter féminin, a créée à Paris en se retirant des affaires et consacrée aux principaux artistes de la Seconde École de Paris (1945 - 1965)[21].

De 2017 à 2021, Franck Prazan a siégé au Board of Trustees de TEFAF[22].

Depuis 2022, Franck Prazan est membre du comité de sélection d'Art Basel à Bâle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prazan ouvre un deuxième espace avenue Matignon », sur Le journal des Arts,
  2. Les œuvres d'Alain Delon, Expo : "Mes années 50", le Figaro Magazine, 12 mai 2007
  3. Google Books
  4. Clément Thibault, « Tefaf 2016 : une édition solide dans un contexte morose », AMA (Art Media Agency),‎ (lire en ligne)
  5. « La foire de Bâle à la conquête de l’Asie », Beaux Arts,‎
  6. « Des collectionneurs de toute l'Asie viennent sur Art Basel Hong Kong », Le Quotidien de l'Art,‎ (lire en ligne)
  7. « Événement », La Gazette de l’hôtel Drouot,‎
  8. Marie Maertens, « Hong Kong fourbit ses armes », Connaissance des Arts,‎
  9. « Parfum d'art contemporain à Hong Kong par Béatrice de Rochebouet », sur Le Figaro,
  10. « Franck Prazan : Nouvelle École de Paris et résilience du marché », AMA Newsletter,‎ , p. 26-31 (lire en ligne)
  11. Annick Colonna-Cesari, « Franck Prazan », La gazette de l'Hôtel Drouot,‎ , p. 210-213 (lire en ligne)
  12. Armelle Malvoisin, « L'étonnant Monsieur Prazan », Beaux-Arts,‎ , p. 12 (lire en ligne)
  13. « Le MoMA confie la vente de deux œuvres à la galerie Applicat-Prazan », sur Le Journal des arts,
  14. fiche sur le site du syndicat
  15. Balthazar Magazine, mars-avril 2008, Franck Prazan, l'homme sérieux
  16. fiche sur le site du syndicat
  17. « Confessions of a dealer : Franck Prazan », sur theartnewspaper.com,
  18. « Bernard et Franck Prazan : le retour du fils prodigue », sur lejournaldesarts.fr,
  19. Toutelaculture.com, Le salon du dessin a 20 ans, article de Amelie Blaustein Niddam, 30 mars 2011.
  20. Bernard et Franck Prazan : le retour du fils prodigue, op. cit.
  21. Franck Prazan, Paris reste une école, Le Figaro/Beaux-Arts -Le guide de l'Art 2011.
  22. « Franck Prazan rejoint le conseil d'administration de TEFAF Maastricht », sur lequotidiendelart.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]