Anse-à-Pitres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anse-à-Pitres
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Sud-Est
Arrondissement Belle-Anse
Démographie
Population 30 146 hab. (2015)
Densité 163 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 03′ nord, 71° 45′ ouest
Altitude 20 m
Superficie 185,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Anse-à-Pitres

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Anse-à-Pitres

Anse-à-Pitres (Ansapit en créole) est une commune d'Haïti dans le département du Sud Est (Arrondissement de Belle-Anse), située sur le Pedernales qui marque la frontière avec la République dominicaine, à laquelle on ne peut accéder qu'en franchissant un pont qui permet de rejoindre la ville de Pedernales.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Fonds-Verrettes Rose des vents
Thiotte N Pedernales
(République dominicaine)
O    Thiotte    E
S
Mer des Caraïbes

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune est peuplée de 27 415 habitants[1](recensement par estimation de 2009).

Administration[modifier | modifier le code]

La commune est composée des sections communales de :

  • Boucan-Guillaume (dont le quartier « Banane »)
  • Bois-d'Ormes

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie locale repose sur l'exploitation forestière et l'industrie du bois.

Le secteur de la pêche participe à cette économie locale.

En octobre 1955, Anse-à-Pitre a été presque entièrement détruite par l'ouragan Kathie.

Tension frontalière[modifier | modifier le code]

La tension est permanente entre les gardes-frontières dominicains et la population haïtienne qui vit à côté de la ville de Pedernales située juste de l'autre côté de la frontière entre les deux pays. De nombreux Haïtiens ont perdu la vie tués par des soldats dominicains[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]