Arcahaie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arcahaie
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Ouest
Arrondissement Arcahaie
Maire
Mandat
Sanvil Rose-Mila Petit-Frère
2016-2020
Démographie
Gentilé Archelois
Population 118 501 hab. (est. 2009)
Densité 290 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 46′ 11″ nord, 72° 30′ 46″ ouest
Altitude 16[1] m
Superficie 408,73 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haïti
Voir sur la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Arcahaie
Géolocalisation sur la carte : Haïti
Voir sur la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Arcahaie
L'église Saint-Paul de Montrouis

Arcahaie (Lakayè en créole) est une commune d'Haïti située dans le département de l'Ouest et le chef-lieu de l'arrondissement d'Arcahaie. La ville a donné son nom à la plaine qui l'entoure.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune est peuplée de 118 501 habitants[2] (recensement par estimation de 2009).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville portuaire de l'Arcahaie donne sur le golfe de la Gonâve. Elle est traversée par la rivière Courjolle qui prend sa source dans la chaîne des Matheux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette ville est célèbre pour avoir accueilli le le congrès de l'Arcahaie qui donna lieu à la création du drapeau national haïtien par le père de la patrie, Jean-Jacques Dessalines, en arrachant le blanc du drapeau français et fit coudre le bleu et le rouge par Catherine Flon pour symboliser l'union des noirs et de mulâtres. Chaque 18 mai, les officiels haïtiens et le corps diplomatique, se rendent à l'Arcahaie pour célébrer la fête du drapeau qui reste un grand moment patriotique dans le pays.

Administration[modifier | modifier le code]

La commune est composée des sections communales de :

  • Boucassin
  • Fonds Baptiste
  • Des Vases (dont le quartier « Saintard »)
  • Délices
  • Matheux

Économie[modifier | modifier le code]

La ville est située au centre de la plaine de l'Arcahaie qui est une grande région agricole. On y cultive notamment la canne à sucre, la banane, le riz, le tabac, le café et le citron. On y pratique également la culture vivrière (manioc, maïs, haricot, pois), la culture maraîchère (tomate, aubergine). On y trouve des arbres fruitiers (manguiers, avocatiers, citronniers et cocotiers). Les agriculteurs de la région de l'Arcahaie y plantent également de la pastèque, du sorgho et des pois d'Angole. Néanmoins, la culture de la banane reste la plus importante. La commune est connue au niveau national pour la production de cette denrée même si depuis quelques années les terres agricoles sont de plus en plus livrées à la construction de logements, ce qui a un impact sur la production agricole notamment bananière.

Arcahaie est également une ville portuaire et un port de pêche.

La question de Montrouis[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2015, le président Michel Joseph Martelly a décidé d'élever par décret la 8ème section communale de Montrouis au rang de commune en y associant la 1ère section communale de Saint-Marc sous le nom de Les Arcadins. Ce qui était une demande historique des habitants de Montrouis. À la suite de cette décision, les autorités archeloises et une partie des habitants contestaient cette décision du gouvernement haïtien. Ils dénonçaient cette décision qui selon eux amputait Arcahaie d'une partie de ses ressources notamment des plages magnifiques et des hôtels qui passent désormais dans le giron de la commune naissante. La situation demeurait très tendue à l'Arcahaie, avec des manifestations répétées et le blocage de la route nationale #1 par les manifestants. Les forces de l'ordre et notamment l'unité BOID, a été déployées dans la ville pour maintenir l'ordre. Ces opérations conduisaient à des morts, à de nombreux blessés et des exactions. Le président Martelly, pour résoudre la crise, a été obligé de rapporter le premier décret pour ensuite publier un nouveau[3], répondant en partie aux demandes des Archelois. Dans ce nouveau décret, la commune porte désormais le nom de Montrouis. En outre, la ligne délimitative a été avancée plus au nord, ce qui permet à Arcahaie de récupérer une partie des territoires qui a été accordées à Montrouis initialement.

Monuments et sites[modifier | modifier le code]

  • Le Fort Drouet fait partie d'une vingtaine d'ouvrages militaires construits sur le territoire d'Haïti après l'indépendance en 1804 : ce système défensif était dirigé contre une éventuelle offensive des Français, anciens maîtres de la colonie de Saint-Domingue.
  • Grann Guiton
  • Fort Delpêche

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Moreau de Saint-Méry, Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de l'isle Saint-Domingue, Philadelphie, Paris, Hambourg, 1797-1798, (réédition, 3 volumes, Paris, Société française d'histoire d'outre-mer, 1984), pp. 920–935.

Liens externes[modifier | modifier le code]