Camp-Perrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une localité d’Haïti
Cet article est une ébauche concernant une localité d’Haïti.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Camp-Perrin
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Sud
Arrondissement Les Cayes
Maire M. Enor Tilus
Démographie
Population 40 962 hab. (2009)
Densité 306 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 19′ nord, 73° 52′ ouest
Altitude 246 m
Superficie 133,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Camp-Perrin

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Camp-Perrin

Camp-Perrin (Kanperen en créole) est une commune d'Haïti située dans le département du Sud et l'arrondissement des Cayes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est bâtie sur la rive droite la rivière de la Ravine du Sud. Camp-perrin se situe à 22 km au nord de la Ville des Cayes et à la limite au nord par la commune de Duchity dans la Grande Anse, à l'est sur la frontière de Maniche et à l'ouest sur la commune de Torbeck. La Route nationale N° 7 qui part de la ville des Cayes traverse en son centre la ville de Camp-Perrin en direction de Jérémie. Camp-Perrin compte beaucoup de sites touristes tel que le Saut-Mathurine sur la rivière de Cavaillon dans les hauteurs de Marceline, les Grottes Kounoubois sur la rive gauche de la Ravine du Sud, la Prise du Canal d'Avesac du temps de la Colonie.

Jusqu'à l'extrême sud (Haiti) se trouvent cachées entre la nature verdoyante, la ravine du sud, Saut Mathurine et la grotte de Kounoubois.

Le territoire est divisé de manière originale en plusieurs quartiers ayant chacun leur aspect particulier. Le quartier commercial, appelé Bas-Camp, situé à l'entrée de la ville, est constitué de magasins, de boutiques et de bureaux publiques offrant les biens et services nécessaires au bien-être des citoyens. La partie haute mélange des parties résidentielles à des infrastructures de santé et d’éducation.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune est peuplée de 40 962 habitants[1] (recensement par estimation de 2009).

Histoire[modifier | modifier le code]

Camp-Perrin fut créé au XVIIIe siècle lorsque arrivèrent de France les trois frères Perrin. Leur but était d'étudier les possibilités de culture du café, du coton et de l'indigo, ainsi que l'exploitation du bois de teinture comme le campêche à Saint-Domingue[2].

Après avoir prospecté la partie Sud (partie française), l'un d'entre eux s'établit à Jacmel et les deux autres dans la plaine des Cayes. De ces deux derniers, Champlois et Saint-Aubin, on connaît surtout le dernier qui va créer une habitation à Haut-Camp. Officier d'infanterie, Saint-Aubin créa de grandes plantations et obtint l'exclusivité du commerce des produits cités plus haut, Pour répondre à la demande de la métropole, il encouragea ses concitoyens à s'établir aux alentours, parmi lesquels Lamartinière, Davezac de Castera et Moreau de Saint-Méry. Pour protéger son domaine, Saint-Aubin construisit un camp militaire qui prendra le nom de Camp-Perrin, nom qu'il a gardé jusqu'à nos jours. L'ancien camp militaire se trouvait sur l'emplacement actuel de l'église Sainte-Anne. Saint-Aubin était un colon humaniste sur les terres duquel les esclaves se réfugiaient pour échapper à des colons cruels. II quitta Saint-Domingue pour ne pas avoir à se battre contre ceux qui l'ont servi. Jusqu'en 1931, Camp-Perrin était un quartier des Cayes.

Situé à 22 kilomètres des Cayes, ville principale du département du Sud, Camp-Perrin était autrefois un lieu de villiégiature, un site naturel, un monument écologique. Dans le système colonial des plantations, Camp-Perrin était un domaine où les planteurs du sud aimaient venir se réunir et parfois se reposer pendant leurs périodes de vacances.

État des lieux[modifier | modifier le code]

Les infrastructures disponibles qui placera Camp-Perrin sur la carte touristique de la caraïbe sont le Camp Gérard, la Grotte Kounoubois, le Canal d’Avezac, le Saut-Mathurine, Les hôtels, les restaurants, les Night Club, l’église Ste Anne, les anciennes maisons, la Prise du Canal d'Avesac, l’atelier-école, la ravine du sud, Immaculée Super Market, La Place d’Armes, Family Villa Hotel, Le Recul, Aurelien Night Club à Troirac.

Administration[modifier | modifier le code]

La commune est composée des sections communales de :

  1. Lévy - Mersan
  2. Champlois - Marceline
  3. Tibi - Davezac

Radio et Télécommunications[modifier | modifier le code]

La ville des Camp-Perrin compte une station de télévision (Télé la Brise[3]) et 5 stations de radio émettant sur la bande FM:

  • La Brise FM - 104.9 Stereo, (Slogan : La brise Fm, le roi de métropole Sud émettant depuis Camp-Perrin 24 heures par jour. La station a une couverture allant de Port-Salut à la Ville de Miragoane sur une puissance effective de [ERP] 6500 watts. Elle fait la liaison avec Radio Melodie FM et Radio Solidarité pour la retransmission des nouvelles.
  • Ambiance FM
  • Radio Platinum
  • Radio Montagnard

La plupart des radios émettant de la Ville des Cayes sont aussi écoutées à Camp-Perrin: pour la plupart Radio Macaya, Radio Nami Inter, Radio Lumière, Radio Ginen. Les stations de télévision Télé La Brise, TNH, TMS et Télé Univers couvrent aussi la ville de Camp-Perrin.

Économie[modifier | modifier le code]

La population vit du commerce du cacao, des feuilles de tilleuls, des bananes, et de la canne à sucre. La transformation industrielle du café est effectuée sur place.

L'élevage est également développé.

Artisanat[modifier | modifier le code]

Camp-Perrin possède une usine de fabrication de crèmes glacées, les ateliers écoles, un atelier de broderie, ainsi qu’un atelier de sculpture sur bois et sur pierre.

Tables et chaises en bois fait avec des racines
Tables et chaises en bois

Personnalités liées à Camp-perrin[modifier | modifier le code]

  • Dr Stanley Duméus, MD., PhD., promoteur des émissions Solidarité Santé. http://www.doctorus.blogspot.tw/ http://solidaritesante.labrisefm.com/
  • Enor Tilus - Maire de La Ville
  • Bertin Augustin - député
  • Joel Felix St Joy - PDG de OctagonoGPS Haiti www.octagonoht.com/[4] , IT Manager Octagono SRL Dominicana www.octagono.com.do
  • Venel Remarais - Journaliste & PDG de Radio Solidarité
  • Valery Numa - Journaliste à la radio Vision 2000, PDG de Radio Platinum
  • Max Alain Louis - Electrical Engineer - Maitrise en Reseau Informatique & Cryptographie Electronic Warefare. PDG de Radio-Tele LA BRISE http://www.labrisefm.com [1] 104.9 FM Stereo & Canal 28
  • Jude Perrin - Ancien DCPJ - Directeur Central de La Police Judiciaire, Professeur d'Economie et Droit (Suisse)
  • Pierre Frantz Michel, Ingenieur Architeque, PDG de Kanp'Inn Bar Resto http://www.kanpinn.com [2]
  • Patrick Valmond, PDG de LUMEN DEI (Entreprise Funeraire http://www.lumendeihaiti.com [3]
  • Guillaume Remixon - Linguiste notable in Port-Au-Prince
  • Roosvelt Edma - PDG du club Restaurant Le PALMIER Night Club
  • Eric Thomas - PDG - Les frères Thomas Night Club, Project Manager of Haitian Music band
  • Jude Gerlet Plaisimond - Manager of Top Family
  • Yves Bernard Remarais, Personnalité Politique, Communicateur Social, Past-Président National 2014 de la Jeune Chambre Internationale Haiti, Directeur associé Stratégies Communication, Directeur Exécutif Méthode Sans Frontière.
  • Dr Mondesir Johnny , Docteur en medecine ,diplôme en sociologie massive, personnalité politique

Sources[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (fr) (en) « Population totale, par sexe et population de 18 ans et plus estimées en 2009, au niveau des différentes unités géographiques sur le site de l'Institut haïtien de statistique et d'informatique (IHSI) »
  2. (en) « Histoire de Camp-Perrin »
  3. Canal-7
  4. « Octagono SRL »