Anne Jeffreys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeffreys et Carmichael.
Anne Jeffreys
Description de cette image, également commentée ci-après
Anne Jeffreys en 2010.
Nom de naissance Anne Carmichael
Surnom Anne Jeffries, Ann Jeffries
Naissance
Goldsboro, Caroline du Nord
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 94 ans)
Films notables Dillinger, l'ennemi public n° 1
Garçonnière pour quatre
Séries notables Topper (1953-1955)
La Grande Caravane (1957-1962)
L'Île fantastique (1978-1982)
Alerte à Malibu (1993-1998)
Site internet annejeffreys.com

Anne Jeffreys est une actrice et chanteuse américaine, née Anne Carmichael le à Goldsboro (Caroline du Nord) et morte le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans I Married an Angel
(1942, photo promotionnelle)
Avec Pat O'Brien, dans Riffraff
(1947, photo promotionnelle)
Avec Randolph Scott, dans Far West 89
(1948, photo promotionnelle)
Anne Jeffreys, Robert Sterling (debout),
Leo G. Carroll et Lee Patrick (assis),
dans Topper (1953, photo promotionnelle)
Dans Des agents très spéciaux, épisode L'Usurpateur (1966, photo promotionnelle de 1967)
Dans Kismet (1965, photo promotionnelle)

Après avoir envisagé une carrière de chanteuse d'opéra, elle se rend à Hollywood et y débute au cinéma sous le pseudonyme d'Anne Jeffreys, dans dix films sortis en 1942, dont I Married an Angel, film musical de W. S. Van Dyke (où elle chante), avec Jeanette MacDonald et Nelson Eddy. Elle tient des petits rôles non crédités dans quatre d'entre eux, comme Les Tigres volants de David Miller, avec John Wayne.

Dans les années 1940, elle contribue en tout à trente-cinq films américains, le dernier étant le western Far-West 89 de Ray Enright, sorti en 1948, avec Randolph Scott, Robert Ryan et Gabby Hayes (à noter qu'elle avait déjà tourné neuf autres westerns avec ce dernier). Citons également Dillinger, l'ennemi public n° 1 de Max Nosseck (1945), où elle est l'amie de John Dillinger, personnifié par Lawrence Tierney.

De 1951 à 2008 (à ce jour, outre des prestations comme elle-même), Anne Jeffreys est principalement active à la télévision, où elle collabore à six téléfilms et trente-sept séries. Elle ne revient au cinéma qu'à l'occasion de six films, le premier étant Garçonnière pour quatre de Michael Gordon (avec Kim Novak et James Garner), sorti en 1962. L'avant-dernier est Richard III (2008, avec David Carradine et Richard Tyson). Son dernier film à ce jour est sorti en (un septième est actuellement en pré-production).

Elle s’éteint le 27 septembre 2017 à Los Angeles à l’âge de 94 ans.

L'une de ses séries notables est Topper (cinquante-trois épisodes, 1953-1955), où elle tient le rôle récurrent de Marion Kerby, aux côtés de Robert Sterling (1917-2006) qu'elle avait épousé en 1951[2], et dont elle est restée veuve à la mort de l'acteur en 2006. Mentionnons aussi la série-western La Grande Caravane (deux épisodes, 1957-1962, le premier avec son mari), L'Île fantastique (trois épisodes, 1978-1982), le feuilleton Falcon Crest (six épisodes, 1982-1983) et Alerte à Malibu (cinq épisodes, 1993-1998).

Comme actrice et chanteuse, Anne Jeffreys se produit notamment au théâtre à Broadway (New York), où elle débute en 1947 dans le drame musical Street Scene, sur une musique de Kurt Weill. Puis elle participe à trois comédies musicales (la troisième en 1952), dont Kiss Me, Kate (1948-1951), où elle remplace Patricia Morison en cours de production dans le rôle de Kate, aux côtés de Keith Andes (remplaçant lui Alfred Drake). X Marks the Spot (en) Pour sa contribution à la télévision, une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Séries
Téléfilms

Théâtre musical (sélection)[modifier | modifier le code]

(comédies musicales, à Broadway, sauf mention contraire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anita Gates, « Anne Jeffreys, Glamorous Ghost of ’50s TV, Is Dead at 94 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  2. D'où trois fils : Jeffrey, Tyler Marcus et Robert Dana Sterling.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :