Andy Taylor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andy Taylor
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
Cullercoats (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Instrument
Label
EMI Records (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique

Andrew Taylor dit Andy (né le 16 février 1961) est un musicien britannique, guitariste, chanteur, auteur-compositeur et producteur de disques, plus connu comme ancien membre de Duran Duran et The Power Station.

Il a également enregistré et joué en tant qu'artiste solo et a joué comme guitariste, compositeur et producteur de disques pour Robert Palmer, Rod Stewart, The Almighty, Thunder, Love and Money, Mark Shaw, Then Jerico, CC Catch, Paul Rodgers (avec The Law), Belinda Carlisle, Gun et beaucoup d'autres.

Antécédents / début de carrière musicale[modifier | modifier le code]

Andrew Taylor est né et a grandi dans la ville de Cullercoats, dans le nord de l’Angleterre et a fréquenté le lycée Marden. Il a commencé à jouer de la guitare à l'âge de onze ans et à jouer avec des groupes locaux, en produisant même l'un d'entre eux à l'âge de seize ans. Il a reçu une formation à la guitare de Dave Black, membre du groupe The Spiders from Mars, après que David Bowie ait dissout la formation mais ça n'a pas duré longtemps. John a abandonné ses études très tôt pour faire le tour de l’Angleterre et de l’Europe avec plusieurs groupes différents, en jouant dans des clubs et des bases aériennes. Puis, en avril 1980, comme le dit Taylor, «j'ai fait ce voyage en train fatidique vers Birmingham».

Duran Duran[modifier | modifier le code]

Duran Duran a commencé sa renommée dans un club de Birmingham nommé "Rum Runner". Le club appartenait à leurs directeurs et mentors, les frères Paul et Michael Berrow. Il était centré sur la musique et la mode ostentatoire de l’époque, en particulier la musique house et disco, qui avait fusionné avec le punk et l’électronique pour créer le son et s’adapter à divers «Néo Romantiques» de l’époque. Le groupe a été fortement influencé par les singles 12" qui étaient très populaires à ce moment-là. John Taylor raconte : "Quiconque est familier avec le groupe des débuts (Duran Duran) sera au courant du concept des versions de nuit... l'influence sous-jacente du mix 12" - Edwards & Rodgers - Giorgio Moroder... Tout cela faisait partie de la matrice - Nous avons testé nos premiers hits sur la piste de danse avant de nous approcher de la radio - c'était la façon dont vous définissiez votre style et qui vous étiez, à travers le club auquel vous étiez associé - où vous étiez coincé... , mais les filles étaient dehors à la discothèque - je recommande une grande partie des deux. "

Le groupe a signé avec EMI Records en décembre 1980, sept mois seulement après avoir déterminé la formation. Leur premier single "Planet Earth" est sorti peu de temps après, avec leur premier album éponyme, Duran Duran, sorti en juin 1981. En 1983, le groupe était une réussite mondiale.

Power Station et Robert Palmer[modifier | modifier le code]

Pendant que Duran Duran était en pause en 1985, Andy Taylor et le bassiste John Taylor se sont joints au célèbre batteur de session et ancien membre du groupe Chic Tony Thompson et au chanteur Robert Palmer pour former le groupe Power Station. Leur album éponyme, enregistré principalement au studio new-yorkais pour lequel le groupe a été nommé, a atteint le Top 20 au Royaume-Uni et dans le Top 10 aux États-Unis et a donné naissance à deux titres célèbres avec "Some Like It Hot", (US # 6) et une reprise de la chanson de T. Rex "Get It On (Bang a Gong)" (UK No. 22, US # 9). Palmer a joué en direct avec le groupe une seule fois cette année-là, pour l'émission de télévision américaine Saturday Night Live. Le groupe a tourné et a même joué avec Live Aid avec le chanteur Michael Des Barres après que Palmer se soit retiré au dernier moment pour retourner en studio pour poursuivre sa carrière solo récemment revitalisée. Taylor a également joué avec Duran Duran lors de l'événement Live Aid.

Palmer a enregistré l'album Riptide en 1985, recrutant Thompson et Andy Taylor pour jouer sur certains titres et le producteur de Power Station Bernard Edwards, qui a travaillé avec Thompson dans le groupe Chic, pour diriger la production. Robert a recruté Wally Badarou, un autre Compass Point Star qui avait mis en place des pistes de synthétiseurs sur l’album Power Station, ainsi que son batteur de longue date, Dony Wynn, pour cette production également.

Taylor a dit... "Je pense qu'aucun d'entre nous n'aurait pu savoir à ce moment-là que cette petite aventure conduirait à l'éclatement de Duran Duran. Mais il a exposé les fissures du trottoir. Je pense que nous avons tous été surpris du succès rencontré par le projet, en particulier Robert, dont la carrière a été relancée aux États-Unis. C'était un moment extraordinaire, tout ce qui nous était associé avait disparu des magasins. Je crois qu'en plus d'exprimer une déclaration musicale majeure, je suppose que c'était aussi une déclaration contre les exigences de la maison de disques."

Carrière solo et production[modifier | modifier le code]

Après six ans à être membre de Duran Duran, Taylor s’est rendu compte que lui et le groupe étaient en chute libre. Lui et les autres membres du groupe se parlaient rarement et le groupe vivait maintenant sur trois continents différents. Taylor était lui-même basé à Los Angeles, où il a rencontré Steve Jones, ancien guitariste des Sex Pistols, et ils ont commencé à collaborer pour le prochain album solo de Taylor.

En attendant, il a enregistré le single "Take It Easy" (US No. 24), qui a été servit comme thème du film American Anthem. Terry Bozzio et Patrick O'Hearn, membres de Missing Persons, ont respectivement joué de la batterie et de la basse sur la chanson et la vidéo. Deux autres chansons de Taylor / Jones sont également apparues sur l'album: "Wings of Love" et l'instrumental "Angel Eyes". Taylor a également contribué à la bande originale de Miami Vice II avec la chanson "When The Rain Comes Down" (US No. 43). Cela a été suivi par son premier album solo, Thunder (1987). O'Hearn a de nouveau joué de la basse pour lui sur l'album et lors de la tournée suivante. Le guitariste Paul Hanson et le batteur John Valen ont également participé à la tournée mondiale de Thunder. Hanson, Valen & O'Hearn ont également apparus avec Taylor dans le clip du deuxième single de l'album Thunder, "Don't let me die young". Malgré un succès modéré aux États-Unis, le matériel solo de Taylor n’a pas réussi à s’imposer dans son pays natal, le Royaume-Uni.

Tout au long des années 1987 et 1988, Taylor a coécrit et coproduit l’album multi-platine de Rod Stewart, Out of OrderM, avec les membres de Chic Bernard Edwards et Tony Thompson (ce dernier s’étant également produit avec lui à l'époque de The Power Station). , "Lost in you", "Forever Young" et "My heart can't tell you no"

Taylor a également contribué à la bande-son de Tequila Sunrise en 1988 (l’ancien groupe de Taylor, Duran Duran, prêterait également l’une de ses propres chansons, "Do You Believe in Shame?"). . Un deuxième album solo, celui-ci composé de entièrement de reprises, intitulé Dangerous, est sorti en 1990.

Taylor est ensuite passé à la production à plein temps, travaillant avec plusieurs groupes britanniques à succès au cours des années 1990. Il a produit le premier album Back Street Symphony par les rockers londoniens de Thunder et leur album suivant, Laughing on Judgment Day. Cet album a été suivi par Soul Destruction de The Almighty, puis de Almost de Mark Shaw. Taylor s’est basé dans les studios Trident à Londres, actuellement rénovés, avec Rob Hallett, son manager et partenaire, jusqu’en 1994, date à laquelle il est retourné à Los Angeles pour écrire et produire des titres pour un deuxième album de Power Station et un autre pour Rod Stewart, A Spanner in the Works. en 1995.

Retour avec Duran Duran[modifier | modifier le code]

Taylor a participé à la réunion de 1994 de Power Station. Ils ont enregistré un deuxième album "Living in Fear" pour EMI; cette fois sans John Taylor, qui venait de quitter Duran Duran lui-même et se rendait en cure de désintoxication. Au cours de la production de cet album, Bernard Edwards est décédé dans sa chambre d’hôtel après un concert de Chic à Tokyo. Le groupe a été surpris par sa mort subite, mais a promis de continuer en tant que trio et de terminer le projet. Ils ont ensuite terminé l'album avec l'ingénieur / producteur canadien Mike Fraser, avec une tournée japonaise et américaine à suivre afin de promouvoir le disque.

En 2001, John Taylor a réuni les autres membres originaux de Duran Duran pour enregistrer leur première nouvelle musique ensemble depuis 1985. Le groupe a conclu un nouveau contrat d’enregistrement avec Sony Records. Leur album suivant, Astronaut, présentait un mélange de guitare lourde de Taylor avec les crochets de synthé du son Duran Duran classique. Le premier single, "Sunrise", a atteint la cinquième place au Royaume-Uni et l’album a atteint la troisième place (numéro 17 aux États-Unis).

Pendant quelques mois avant la sortie de l'album, le groupe a joué sa plus grande tournée au Royaume-Uni au printemps 2004, suivie d'une tournée mondiale en 2005, notamment en Asie, en Europe, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. Le groupe a également joué à Live 8.

En 2006, tout en enregistrant un nouvel album de Duran Duran, Taylor se sépare à nouveau du groupe. L'album suivant, intitulé Reportage, a été abandonné par le groupe après son départ. Plus récemment, Taylor a fortement laissé entendre dans ses blogs que la société de gestion de Duran Duran était en partie responsable de son départ. Cela a été confirmé lorsque le Sunday Times (Royaume-Uni) a publié une rétractation le 4 mai 2008.

Une courte controverse a suivi lorsque Taylor a écrit dans son autobiographie de 2008 qu’il n’y avait pas de «message brutal» et qu’en plus des problèmes d’écriture et d’enregistrement de l'album, de vieux conflits entre lui et d’autres membres du groupe avaient refait surface. Les autres membres du groupe ont maintenu leur version, dans laquelle les absences inexplicables chroniques d'Andy Taylor sont signalées. Le groupe a publié une déclaration à la suite de son départ, déclarant qu'ils "continueront sous le nom de Duran Duran sans Andy, car nous avons atteint un point dans notre relation avec lui, où il existe un gouffre impossible entre nous et nous ne pouvons plus fonctionner efficacement ensemble."

RockAffairs[modifier | modifier le code]

En novembre 2007, Taylor a formé RockAffairs.com aux côtés de Sarah Eaglesfield, l’ancienne chanteuse et webmistress de Flightide à duranduran.com. RockAffairs a été développé pour permettre aux artistes non signés de vendre des MP3 et des marchandises, de promouvoir leur groupe et de conserver 100% des bénéfices. Il a également été le pionnier d'un programme de partage des bénéfices sans contrepartie, dans lequel 100% des revenus des inscriptions d'auditeurs ont été distribués aux groupes qui se sont inscrits au programme de partage des bénéfices.

En juin 2008, Taylor a confié le contrôle du site à Eaglesfield. En 2017, Taylor reste le propriétaire de RockAffairs Ltd au Royaume-Uni. Rockaffairs a annoncé qu'il reviendrait pour une semaine d'émissions spéciales du 10e anniversaire au cours de l'été 2018.

Autobiographie[modifier | modifier le code]

En 2008, Andy Taylor a publié une autobiographie, Wild Boy: My Life in Duran Duran, dans laquelle il raconte l'histoire de sa vie de jeunes d'une famille élargie à sa vie avec sa femme Tracey. Le livre a pour but de donner un aperçu des coulisses de Duran Duran, une revue sur la discographie de la carrière du groupe album par album ainsi que des travaux en solo et des collaborations de Taylor. Il aborde également le statut iconique de Duran Duran à l’époque des premiers MTV et les problèmes du groupe avec la drogue et l’alcool.

Discographie[modifier | modifier le code]

Duran Duran 
  • 1981 : Duran Duran
  • 1982 : Rio
  • 1983 : Seven and the Ragged Tiger
  • 1984 : Arena
  • 1986 : Notorious
  • 2004 : Astronaut
Band Aid 
  • 1984 : Do They Know It's Christmas? (12" Mix)/Do They Know It's Christmas? (Standard Mix)/Feed The World - Maxi-single.
The Power Station 
  • 1985 : The Power Station
  • 1996 : Living in Fear
  • 2002 : The Best Of
Robert Palmer 
  • 1985 : Riptide - Guitare sur Addicted to love
Solo 
  • 1987 : Thunder
  • 1990 : Dangerous
  • 1999 : The Spanish Sessions EP - Avec Luke Morley
  • 2009 : Andy Taylor And The Expensive Rejects
  • 2010 : Live In Tokyo 1987
Andy Taylor Featuring Cold Blank 
  • 2013 : Dirty Thing (Cold Blank Remix) - Single.

Filmographie[modifier | modifier le code]