John Taylor (bassiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Taylor et Taylor.
John Taylor
Description de cette image, également commentée ci-après
John Taylor en concert
Informations générales
Surnom J.T., Tigger
Nom de naissance Nigel John Taylor
Naissance (58 ans)
Solihull, Angleterre
Activité principale Bassiste, producteur, compositeur, parolier, acteur
Genre musical New wave, punk rock, rock alternatif, pop rock, hard rock
Instruments Guitare basse
Années actives depuis 1978

Nigel John Taylor (né le à Solihull) est le bassiste du groupe anglais Duran Duran dont il est l'un des fondateurs en 1978. Duran Duran était l'un des groupes les plus populaires au monde dans les années 1980, en partie grâce à ses clips révolutionnaires, qui passaient beaucoup au début de la chaîne musicale américaine MTV. Taylor a joué avec Duran Duran depuis sa fondation en 1978 jusqu'en 1997, année de son départ pour poursuivre une carrière solo. Il a enregistré une douzaine de disques solo (albums, EP et projets vidéo) par le biais de son label privé B5 Records, a joué un rôle principal dans le film Sugar Town et a participé à une demi-douzaine d'autres projets. Il a rejoint Duran Duran pour une réunion des cinq membres originaux du groupe en 2001 et est resté dans le groupe depuis. Les membres permanents actuels de Duran Duran sont Simon Le Bon (chanteur), John Taylor (basse), Nick Rhodes (synthétiseur) et Roger Taylor (batterie).

Taylor était également membre de deux supergroupes : The Power Station et Neurotic Outsiders.

Biographie[modifier | modifier le code]

[1] Né à Solihull, au sud-est de Birmingham, John Taylor a grandi à Hollywood, dans le Worcestershire, en Angleterre. Enfant, il fréquente l'école catholique Our Lady of the Wayside et l'Abbey High School, à Redditch. John porte des lunettes (en raison d'une myopie sévère, supérieure à 10 dioptries), apprécie les films de James Bond et son passe-temps est de jouer à la guerre avec des soldats peints à la main. Au début de son adolescence, il découvre la musique, choisissant Roxy Music comme groupe préféré, et bientôt, il collectionne des disques et apprend à jouer du piano. Son premier groupe s'appelait Shock Treatment.

1978-1997 : Duran Duran et The Power Station[modifier | modifier le code]

[1] En 1978, Taylor et son ami d'école, Nick Rhodes, forment Duran Duran avec Stephen Duffy alors qu’ils fréquentaient l'école polytechnique de Birmingham (maintenant Birmingham City University). Peu de temps après, Taylor change radicalement : il abandonne les lunettes pour les lentilles de contact et il adopte les chemises à volants ("poet shirt") et les pantalons en cuir qui allait devenir le style "Nouveau Romantique". Il cesse d'utiliser le nom "Nigel" et prend le nom John Taylor.

Taylor jouait de la guitare lorsque Duran Duran a été fondé, mais il passa à la basse après avoir découvert les rythmes funky de Chic et apprit à aimer jouer la section rythmique avec le nouveau membre du groupe, Roger Taylor. Il a souvent cité ceux qui l'avaient fortement influencé : Bernard Edwards de Chic, Paul Simonon des Clash ainsi que Paul McCartney, James Jamerson et Roxy Music, avec Graham Simpson. Duran Duran sort son premier album en 1981 et connaît un succès mondial dès le début des années 80.

Lorsque Duran Duran devient célèbre, la célébrité de Taylor grandit. Ses photos sont très prisées des magazines pour adolescents et il remporte de nombreux sondages de popularité, apparaissant notamment sur la liste annuelle des "personnes les plus sexy" du magazine People. Il vit à Londres et Paris et possède des voitures de luxe, dont l'Aston Martin de James Bond, dont il avait toujours rêvé. Il sort avec quelques mannequins, tels la James Bond girl, Janine Andrews, et Renée Simonsen.

En 1985, après avoir enregistré A View to a Kill, thème principal de Dangereusement vôtre, Duran Duran se scinde en deux projets parallèles. Lui et le guitariste du groupe, Andy Taylor, s'associent à l'ancien batteur de Chic, Tony Thompson, et Robert Palmer, qui s'était déjà rencontré lors du concert de charité de Duran Duran au terrain de football d'Aston Villa en 1983, pour former le supergroupe The Power Station. Sous la direction du producteur Bernard Edwards, ils sortent un album, The Power Station, et produisent les singles "Some Like It Hot" et la reprise de T.Rex "Get It On (Bang a Gong)". Simon, Nick et Roger forment Arcadia et enregistrent un album, So Red the Rose.

Cette année-là, il enregistre également "I Do What I Do... (Theme for 9½ Weeks)" pour le film 9 semaines 1/2 avec Kim Basinger et Mickey Rourke.

Quand Andy et Roger quittent le groupe, les trois membres restants reforment Duran Duran pour l'album Notorious en 1986, et continuent à enregistrer et à tourner tout au long des années 1990 avec le nouveau guitariste Warren Cuccurullo.

Le succès de Duran Duran décline rapidement avec l’album de reprises Thank You. Après la tournée de cet album, Duran Duran passe une partie de l'été 1995 à Londres à travailler sur l'album Medazzaland. Parallèlement, Taylor consacre du temps à son projet parallèle, Neurotic Outsiders, enregistrant et tournant avec ce groupe de fin 1995 à début 1996.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Duran Duran[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Duran Duran.

Avec Power Station[modifier | modifier le code]

  • The Power Station (1985)
  • Living In Fear (1996) (9 titres comme coauteurs)

Avec Neurotic Outsiders[modifier | modifier le code]

  • Neurotic Outsiders (1996)

En solo[modifier | modifier le code]

  • I Do What I Do... (Theme for 9½ Weeks) (Single) (1986)
  • Feelings Are Good and Other Lies (1997)
  • Autodidact (EP) (1997)
  • Resume (avec Jonathan Elias) (1999)
  • Meltdown (1999)
  • The Japan Album (1999)
  • The Japan EP (EP) (2000)
  • Live Cuts (Live) (2000)
  • Terroristen: Live At The Roxy (Live) (2001)
  • Techno For Two (2001)
  • Retreat Into Art (2001)
  • MetaFour (2002)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Only After Dark (avec Nick Rhodes) (2006)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie [modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • In the Pleasure Groove: Love, Death and Duran Duran (2013) Penguin Group, (2012) Dutton -- édité en anglais

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « John Taylor (bass guitarist) », dans Wikipedia, (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]