Liberty (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liberty.
Liberty
Album de Duran Duran
Sortie
Enregistré 1989-1990
Studios Olympic (Londres)
Durée 50:26
Genre pop, rock alternatif, new wave
Producteur Chris Kimsey, Duran Duran
Label Capitol / EMI

Albums de Duran Duran

Singles

  1. Violence of Summer (Love's Taking Over)
    Sortie : 23 juillet 1990
  2. Serious
    Sortie : 1er octobre 1990

Liberty est le 6e album studio du groupe anglais Duran Duran, sorti en 1990. C'est une sorte de « trou noir » dans l'abondante discographie du groupe, d'un point de vue critique et commercial. Le groupe, pour la première fois de sa carrière, n'a entamé aucune tournée pour le promouvoir. La crise entamée avec Notorious puis Big Thing se poursuit donc, bien que le groupe garde son lot de fans fidèles.

Historique[modifier | modifier le code]

Liberty est le premier album du groupe sur lequel des artistes extérieurs participent à l'écriture (en dehors des 5 membres originaux) : le guitariste Warren Cuccurullo et le batteur Sterling Campbell deviennent même des membres du groupe et sont crédités sur les morceaux.

L'écriture de l'album débute dès mai 1989 jusqu'en juillet. En août et septembre 1989, des sessions d'enregistrement de démos sont organisées. L'enregistrement débute réellement le au Studios Olympic dans le district londonien de Richmond upon Thames. Mais de nombreux « re-recording » ont lieu et l'enregistrement ne se termine qu'en mars 1990. De nombreuses critiques résulteront de cette surenchère d'effets et de réenregistrements[1].

Dans une interview donnée en 1998, le bassiste du groupe John Taylor déclare qu'il souffrait de dépendance à la drogue et que cela avait influencé sa perception du travail durant l'enregistrement de Liberty. Il pensait à l'époque que le groupe faisait un excellent album[2].

Singles[modifier | modifier le code]

Le premier single, Violence of Summer (Love's Taking Over), sort en juillet 1990 et atteint notamment la 19e place dans les charts anglais. Le second, Serious, est commercialisé en octobre 1990 mais ne se classe que 48e au UK Singles Chart.

Pochette[modifier | modifier le code]

La pochette de l'album met en scène le groupe au complet (avec les « nouveaux » Warren Cuccurullo et Sterling Campbell). Ils sont entourés par deux mannequins. Ils sont dans une fête foraine. La séance-photo a eu lieu avec Ellen von Unwerth à la Foire du Trône. La photo de la pochette du premier single est également tirée de cette séance[3].

Style musical[modifier | modifier le code]

Ce sixième album est produit par Chris Kimsey, collaborateur des Rolling Stones. Le groupe innove et surprend notamment avec la chanson-titre, une sorte de « white-soul dandy »[réf. nécessaire].

Critique[modifier | modifier le code]

Critiques presse

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 1/5 étoile[4]
Entertainment Weekly C-[5]
Rolling Stone 3/5 étoiles[6]

L'album est globalement critiqué pour son style plus brut, un son à la fois âpre et large, probablement trop gros, et sûrement trop convenu[réf. nécessaire].

Sur le site Allmusic, Stephen Thomas Erlewine écrit que le groupe n'a aucune idée de la direction à prendre et que l'album passe du disco à la guitare très rock, avec certains éléments rappelant les productions de la Motown, de la « Philly soul » ainsi que de la new wave[4].

Dans France-Soir, Florence Tredez écrit notamment : « Le groupe de Birmingham, réduit à trois play-boys (Nick Rhodes, John Taylor et Simon Le Bon), exécute un virage rock, avec claviers sixties pour faire vraiment dans l'air du temps. Gros son et jolies pépées pour l'emballage, cet album n'est pas à proprement parlé mauvais, mais il n'est pas franchement bon non plus, si vous voyez ce que je veux dire. Liberté, liberté chérie, que de médiocrités on commet en ton nom... »[7]. Dans Best, André Brodzki écrit quant à lui : « Question musique c'est le vide. Un peu à l'image des prestations scéniques d'une plat itude rare. On pouvait les détester mais leur reconnaitre malgré tout une certaine capacité à pondre le tube qui tue (The Wild Boys, Notorious). Une impression confirmée par l'écoute de leur “best-of” paru il y a peu. Liberty n'a pas sur poursuivre la tradition[7] ». Dans Rock & Folk, on peut notamment lire sous la plume de Jérôme Soligny « Les compos ne sont pas à tomber, mais finalement vachement honnêtes (la chanson Liberty est même bien), c'est joué cool (pas que des machines), la prod' (Kimsey !) se tient, et les voix n'ont jamais été moins chiantes (Serious)[7] ».

Des années après la sortie de Liberty, le chanteur du groupe Simon Le Bon s'est montré critique envers cet album : « On nous avait dit qu'il fallait qu'on adopte un son plus rock pour conquérir un nouveau public, c'était une erreur ».

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Violence of Summer (Love's Taking Over) – 4:22
  2. Liberty – 5:01
  3. Hothead – 3:31
  4. Serious – 4:21
  5. All Along The Water – 3:50
  6. My Antarctica– 5:01
  7. First Impression – 5:28
  8. Read My Lips – 4:30
  9. Can You Deal With It – 3:47
  10. Venice Drowning– 5:13
  11. Downtown – 5:23

CD Bonus (seulement sur le marché japonais)[modifier | modifier le code]

  1. Yo Bad Azizi - 3:03 (face B de Serious)
  2. Throb - 4:25 (remix instrumental de My Antarctica)
  3. Violence of Summer (Story Mix) - 3:18

Classements[modifier | modifier le code]

Au Royaume-Uni, l'album se classe durant 4 semaines et atteint la 8e place du UK Albums Chart[8]

Crédits[modifier | modifier le code]

Duran Duran 
Autres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Duran Duran: album reviews and ratings - MusicFolio.com
  2. (en) Your Mission, Barbarella: Find Duran Duran - Goldmine, Volume 24 Issue 456 (16 janvier 1998)
  3. Bataille 2012, p. 218
  4. a et b (en) Duran Duran - Liberty - AllMusic.com
  5. (en) « Liberty review », sur Entertainment Weekly (consulté le 24 septembre 2015)
  6. (en) Duran Duran: Liberty - Rolling Stone.com (archivé sur WebArchive.org)
  7. a, b et c Bataille 2012, p. 219-220
  8. (en) Duran Duran - The Official Charts Company (cliquer sur album et chercher Liberty dans la liste)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]