Andre De Grasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Andre De Grasse
Image illustrative de l’article Andre De Grasse
Andre De Grasse en 2016
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Nationalité Canadien
Naissance (26 ans)
Lieu Scarborough (Canada)
Taille 1,76 m (5 9) [1]
Poids 70 kg (154 lb)[1]
Club The Speed Academy Athletics Club
Entraîneur Rana Reider
Records
9 s 89 (100m) (2021) et 19 s 62 (200m) (2021)
Palmarès
Jeux olympiques 1 1 4
Championnats du monde - 1 3
Jeux panaméricains 2 - -

Andre De Grasse (né le à Scarborough) est un athlète canadien, spécialiste des épreuves de sprint.

Il remporte trois médailles aux Jeux olympiques de Rio : celles de bronze sur 100 m et dans le relais 4 × 100 m, et celle d'argent sur 200 m, derrière Usain Bolt. Aux Jeux de Tokyo 2020, il est tout d'abord à nouveau médaillé de bronze sur 100 m avant d'être sacré champion olympique du 200 m le 4 août 2021, s'imposant en finale en 19 s 62. Il totalise dès lors six médailles olympiques, dont une en or.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a grandi à Markham (Ontario). Son père, Alex Waithe est de la Barbade et s'est installé au Canada quand il était adolescent. Sa mère, Beverley De Grasse, était une lycéenne pratiquant le sprint à Trinité-et-Tobago avant de s'installer au Canada à l'âge de 16 ans. C'est à l'âge de 17 ans qu'Andre de Grasse commence officiellement sa carrière de coureur[2].

Il remporte deux médailles lors des championnats panaméricains juniors de 2013.

9 s 75 au 100 m, médaille mondiale (2015)[modifier | modifier le code]

Andre De Grasse et Usain Bolt après la finale du 100 m.

En 2015, il bat à Fayetteville le record national en salle du 200 m, en 20 s 26. Le , le mois suivant, il améliore à Gainesville ses deux records personnels sur 100 m (10 s 11, + 0,3 m/s) et sur 200 m (20 s 20, + 1,6 m/s). Le , il franchit le seuil des 10 s, en portant son record à 9 s 97 à Los Angeles (Drake Stadium), avec un vent favorable de + 0,6 m/s. La veille, il a couru le 200 m en 20 s 03 (vent -0,1).

Le à Eugene (Oregon), il remporte, en tant qu'étudiant à l'université de Californie du Sud, les deux titres du 100 m et du 200 m, avec vent favorable, dans les meilleurs temps jamais courus lors des Championnats NCAA, en 9 s 75 (v. f. 2,7 m/s) et en 19 s 58 (+ 2,4 m/s)[3]. En finale du 200 m lors des Jeux panaméricains à Toronto, il bat le record national en 19 s 88 en précédant de deux centièmes Rasheed Dwyer et Alonso Edward. Lors des championnats du monde de Pékin, il remporte la médaille de bronze du 100 m, derrière Usain Bolt et Justin Gatlin, et ex-æquo au millième (9 s 911) avec l'autre Américain Trayvon Bromell, en portant son record personnel à 9 s 92[4]. Le , avec l'équipe B du Canada, il établit la meilleure performance de l'année du relais 4 × 100 m en 38 s 11 lors des Florida Relays avec ses coéquipiers Akeem Haynes, Aaron Brown et Brendon Rodney. Le , il remporte le 200 m du Birmingham Grand Prix en 20 s 16, malgré un vent défavorable de 1,5 m/s.

Triple médaillé olympique à Rio (2016)[modifier | modifier le code]

Le , en avant-midi, en qualification du 100 m des Jeux olympiques de Rio, De Grasse remporte avec facilité sa vague avec un temps de 10 s 04 devant le japonais Aska Cambridge (10 s 13) et le chinois Bingtian Su (10 s 17). Le lendemain, en demi-finale, il court nullement intimidé à côté d'Usain Bolt (9 s 86) et se permet des regards en direction des autres concurrents de sa vague de qualification et termine 2e de la course en 9 s 92, record personnel égalé[5]. Une heure plus tard, en finale, il porte son record à 9 s 91 pour décrocher la médaille de bronze derrière Usain Bolt (9 s 81) et Justin Gatlin (9 s 89), remportant ainsi sa 1re médaille olympique[6].

Trois jours plus tard, il remporte aisément sa vague de qualification du 200 m en 20 s 09, meilleure performance de la saison, devant le britannique Nethaneel Mitchell-Blake (20 s 24) et le trinidadien Rondel Sorrillo (20 s 27). Le lendemain, De Grasse établit un nouveau record canadien en 19 s 80, à 2 centièmes seulement de Usain Bolt où les deux athlètes se regardent et rient ensemble sur la fin de course. Cette image capturée a fait parler d'elle en montrant le respect et l'amitié tout en ayant de l'adversité[7]. Lors de la finale, le , De Grasse devient vice-champion olympique de la distance derrière Usain Bolt (19 s 78) en 20 s 02 et devant le Français Christophe Lemaitre (20 s 12)[8].

Le même jour, en qualification du relais 4 × 100 m, De Grasse se qualifie en 37 s 89 derrière les équipes américaines (37 s 65) et chinoise (37 s 82). Le lendemain, , à la suite de la disqualification des Américains, il remporte la médaille de bronze en 37 s 64 établissant un record national derrière la Jamaïque (37 s 27) et le Japon (37 s 60).

Andre De Grasse, Usain Bolt et Jimmy Vicaut lors de la finale du 100 m des Jeux olympiques de Rio.

Après une entrée difficile sur 100 m (10 s 20 et 10 s 10), Andre De Grasse retrouve les sensations le lors du Jamaica International Invitational où il s'impose sur 200 m en 20 s 14, devant LaShawn Merritt (20 s 28)[9]. Le , il s'empare de la première place du Golden Gala de Rome sur 200 m en 20 s 01 tout en décontraction devant Christophe Lemaitre (20 s 29).

Dix jours plus tard à Stockholm, il crée la sensation en remportant le 100 m en 9 s 69, le troisième meilleur chrono de l'histoire (à hauteur de Tyson Gay, Usain Bolt et Yohan Blake), mais malheureusement trop venté (+ 4,8 m/s) pour être homologué. Même si le temps n'est pas réaliste au vu de l'avantage que le vent lui a procuré, la course impressionnante qu'il a réalisée annonce du positif pour les Championnats du monde de Londres en août, dont il apparaît comme l'un des favoris au podium. Toutefois, Andre De Grasse annonce le , soit deux jours avant le début des épreuves, son forfait pour les Mondiaux à la suite d'une blessure à la cuisse. Il met fin à sa saison[10],[11].

Le , il déclare forfait pour les Jeux du Commonwealth de Gold Coast, s'estimant ne pas être au maximum de ses capacités[12].

Retour en 2019 et nouvelles médailles mondiales[modifier | modifier le code]

Durant l'année 2019, il reprend les compétitions ; le 30 mars avec du relais. Le 13 avril 2019, il fait sa première course individuelle et réalise 20 s 20, soit 40 centièmes de moins que son record. Il participe ensuite aux Relais Mondiaux de l'IAAF et fait sa première course de 100 mètres le 21 mai, réalisant 10 s 09. Le 20 juin, à Ostrava, il réalise un temps de 19 s 91 sur le 200 mètres, soit à peu près son niveau de 2016. Maintenant qu'il a regagné son niveau sur 200 mètres, il reste le 100 mètres. Le 20 juillet 2019, il réalise sa première course de 100 mètres en dessous de 10 secondes avec un temps de 9 s 99. Après cela il participe aux Championnats Canadiens et termine deuxième à 3 millièmes de Aaron Brown sur un finish extrêmement serré. Il réalise un temps de 19 s 87 en Belgique pour en faire son record de la saison.

Il remporte la médaille de bronze des championnats du monde 2019 à Doha sur 100 m en 9 s 90, record personnel[13] puis celle d'argent sur 200 m en 19 s 95[14].

Champion olympique du 200 m et cinquième médaille aux Jeux (2021)[modifier | modifier le code]

Aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021, De Grasse réalise d'abord le meilleur temps des séries du 100 m avec un chrono en 9 s 91, tout près de son record personnel. Qualifié pour la finale grâce à un temps en 9 s 98, il réalise le même coup qu'à Rio en 2016 puisqu'il il réussit à s'emparer de la médaille de bronze en battant à nouveau son record personnel en 9 s 89[15]. Le 4 août, en finale du 200 m, il produit son effort à la sortie du virage, rattrape Noah Lyles dans la ligne droite, emmenant avec lui Kenneth Bednarek qu'il devance sur la ligne d'arrivée, s'imposant finalement en 19 s 62, nouveau record du Canada. Sa cinquième médaille olympique est en or[16].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il vit à Markham dans l'Ontario et est entraîné par Stuart McMillan[17].

Le , Andre De Grasse accueille avec sa compagne Nia Ali, la vice-championne olympique du 100 m haies, son premier enfant. Il s'agit d'une fille, nommée Yuri[18].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2015 Jeux panaméricains Toronto 1er 100 m 10 s 05
1er 200 m 19 s 88
Championnats du monde Pékin 3e 100 m 9 s 92
3e 4 × 100 m 38 s 13
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 3e 100 m 9 s 91
2e 200 m 20 s 02
3e 4 × 100 m 37 s 64
2017 Relais mondiaux Nassau finale 4 × 100 m DNF
1er 4 × 200 m 1 min 19 s 42
2019 Ligue de diamant 3e 200 m 19 s 87
Championnats du monde Doha 3e 100 m 9 s 90
2e 200 m 19 s 95
2021 Jeux olympiques Tokyo 3e 100 m 9 s 89
1er 200 m 19 s 62
3e 4 × 100 m 37 s 70

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Temps Lieu Date
60 m En salle 6 s 60 Lincoln
100 m Plein air 9 s 89 Tokyo
200 m Plein air 19 s 62 (NR) Tokyo
En salle 20 s 26 (NR) Fayetteville

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

100 m
Année Temps Date Lieu Rang[19]
2012 10 s 59 Toronto
2013 10 s 25 Windsor
2014 10 s 15 Mesa
2015 s 92 Pékin 11
2016 9 s 91 Rio de Janeiro 6
2017 10 s 01 Oslo 24
2018 10 s 15 Des Moines
2019 s 90 Doha 10
2020 s 97 Clermont 4
2021 9 s 89 Tokyo
200 m
Année Temps Date Lieu Rang[19]
2013 20 s 72 Windsor
2014 20 s 38 Mesa 49
2015 19 s 88 Toronto 6
2016 19 s 80 Rio de Janeiro 4
2017 20 s 01 Rome 8
2018 20 s 46 Doha
2019 19 s 87 Bruxelles 6
2020 20 s 24 Clermont 7
2021 19 s 62 Tokyo

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Profil de Andre De Grasse » (consulté le )
  2. (en-US) « Andre De Grasse », sur Team Canada - Official Olympic Team Website, (consulté le )
  3. https://www.lequipe.fr/Athl-sme/Article/Decouvrez-le-phenomene-andre-de-grasse/568813
  4. (en) « Report: men’s 100m final – IAAF World Championships, Beijing 2015 », sur iaaf.org,
  5. (fr) « Le Canadien Andre De Grasse en finale du 100 m aux côtés de Usain Bolt », sur ici.radio-canada.ca,
  6. (fr) « Usain Bolt gagne son 3e titre olympique de suite au 100 m, Andre De Grasse en bronze », sur ici.radio-canada.ca,
  7. (fr) « De Grasse et Bolt en finale... en se taquinant! », sur www.lapresse.ca,
  8. (fr) « Rio 2016: le Canadien Andre De Grasse remporte l'argent au 200 m, derrière Usain Bolt », sur www.lapresse.ca,
  9. Avec AFP, « MPM pour Thompson sur 200m, Yohan Blake remporte le 100m », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. S. K. à Londres, « Pas de Mondiaux pour André de Grasse, blessé à la cuisse », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. sudinfo.be, « Mondiaux d’athlétisme : le sprinter canadien Andre De Grasse, grand adversaire de Bolt, est forfait », sudinfo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. S. K., « Jeux du Commonwealth: André de Grasse forfait », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « men 100m final IAAF World Athletics Championships Doha 2019 | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  14. « World Championships Doha 2019 men 200m report | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  15. « L'Italien Lamont Marcell Jacobs sacré champion olympique du 100 m en 980 aux JO de Tokyo », sur L'Équipe (consulté le )
  16. « Andre De Grasse sacré sur 200 m aux JO de Tokyo », sur lequipe.fr, (consulté le )
  17. « Athlétisme Canada nomme 46 athlètes au sein de l'Équipe canadienne des Jeux du Commonwealth 2018 », sur www.newswire.ca (consulté le )
  18. (en-CA) « New Dad Andre De Grasse Ready For 'New Chapter' », HuffPost Canada,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. a et b Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]