Relais 4 × 100 mètres masculin aux championnats du monde d'athlétisme 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Championnats du monde d'athlétisme 2017.
4 × 100 m masculin aux championnats du monde de 2017
Description de cette image, également commentée ci-après
Le relais victorieux du Royaume-Uni.
Généralités
Sport Athlétisme
Relais 4 × 100 m
Organisateur(s) IAAF
Édition 16e
Lieu(x) Drapeau : Royaume-Uni Londres
Date
Nations 15 (16 inscrites)
Site(s) Stade olympique
Palmarès
Tenant du titre Drapeau de la Jamaïque Jamaïque

Navigation

L'épreuve du relais 4 × 100 mètres masculin des championnats du monde de 2017 se déroule le dans le Stade olympique de Londres, au Royaume-Uni. Elle est remportée par l'équipe du Royaume-Uni composée de CJ Ujah, Adam Gemili, Danny Talbot et Nethaneel Mitchell-Blake, tandis que pour sa dernière course, Usain Bolt ne termine pas sur blessure le relais, ce qui met fin à une série de six victoires majeures consécutives. Pour les Britanniques, c'est la première victoire majeure depuis les Jeux olympiques de 2004 où ils avaient remporté l'épreuve de 1/100e sur les États-Unis (déjà) et elle met fin à une série noire qui avait commencé avec leur disqualification aux Jeux de 2008 et de 2012, et à celles des mondiaux de 2011, 2013 et 2015, seulement interrompue par une 3e place aux mondiaux de 2009 et une 5e place aux Jeux olympiques de 2016.

Critères de qualification[modifier | modifier le code]

Pour se qualifier parmi les 16 équipes des championnats, il faut avoir terminé parmi les huit premiers lors des relais mondiaux 2017, ou avoir réalisé l'un des huit meilleurs temps, entre le 1er janvier 2016 et le 23 juillet 2017.

À Nassau 2017, les huit équipes qui ont terminé le relais 4 x 100 m sont :

Le Brésil, malgré un temps qualifiant de 38 s 19, obtenu lors des Jeux olympiques de 2016 à Rio, ayant renoncé à sa participation, les huit équipes qualifiées au temps sont les suivantes (les minima étant donc finalement de 38 s 44, égalé par trois équipes) :

  1. Drapeau de la Jamaïque Jamaïque 37 s 27 Rio de Janeiro 19 août 2016
  2. Drapeau du Japon Japon 37 s 60 Rio de Janeiro 19 août 2016
  3. Drapeau du Canada Canada 37 s 64 Rio de Janeiro 19 août 2016
  4. Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 37 s 78 Londres 23 juillet 2016
  5. Drapeau de la Turquie Turquie 38 s 30 Rio de Janeiro 18 août 2016
  6. Drapeau de Cuba Cuba 38 s 44 Rio de Janeiro 15 mai 2016
  7. Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 38 s 44 Rome 2 juin 2016
  8. Drapeau d'Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda 38 s 44 Rio de Janeiro 18 août 2016.

Meilleurs temps 2017[modifier | modifier le code]

Au 23 juillet 2017, pour les 16 équipes qualifiées :

  1. Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 38 s 08 (WL, le 24 juin à Villeneuve-d'Ascq, Chijindu Ujah, Zharnel Hughes, Danny Talbot, Harry Aikines-Aryeetey) ;
  2. Drapeau du Canada Canada 38 s 15 (WL, le 1er avril à Gainesville, Akeem Haynes, Aaron Brown, Brendon Rodney, Andre De Grasse)[2] ;
  3. Drapeau des États-Unis États-Unis (« Track Wired Elite ») 38 s 17 (le 1er avril à Austin, Omar McLeod, Jarrion Lawson, Marqueze Washington, Wallace Spearmon)[3],[4]
  4. Drapeau de la République populaire de Chine Chine 38 s 19 (le 21 juillet à Monaco, 1re, Wu Zhiqiang, Xie Zhenye, Su Bingtian, Zhang Peimeng)[5] ;
  5. Drapeau de l'Allemagne Allemagne 38 s 30 (le 24 juin à Villeneuve-d'Ascq, Julian Reus, Robert Hering, Roy Schmidt, Aleixo-Platini Menga) ;
  6. Drapeau de la Jamaïque Jamaïque (« Racers Track Club ») 38 s 59 (lors des Gibson McCook Relays, le 25 février à Kingston, Jason Rogers, Zharnel Hughes, Jevaughn Minzie, Yohan Blake[6])
  7. Drapeau de la France France 38 s 68 (le 24 juin à Villeneuve-d'Ascq, Ben Bassaw, Gautier Dautremer, Mickaël-Méba Zeze, Guy-Elphège Anouman)
  8. Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 38 s 71 (Nassau, 1h1, Giovanni Codrington, Churandy Martina, Solomon Bockarie, Hensley Paulina)
  9. Drapeau d'Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda 38 s 86 (le 25 juin à Port-d'Espagne, 1r2, Chavaughn Walsh, Daniel Bailey, Jared Jarvis, Cejhae Greene)
  10. Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago 39 s 04 (Nassau, 1rB, 22 avril, Moriba Morain, Emmanuel Callender, Kyle Greaux, Dan-Neil Telesford)
  11. Drapeau du Japon Japon (« Chūō University ») 39 s 07 (le 26 mai à Yokohama)
  12. Drapeau de l'Australie Australie 39 s 08 (le 9 juillet à Londres, 1re, Trae Williams, Tom Gamble, Nicholas Andrews, Alexander Hartmann)
  13. Drapeau de la Turquie Turquie (« ENKA Spor Kulübü Istanbul ») 39 s 15 (le 6 juin à Ankara, Yiğitcan Hekimoğlu, İzzet Safer, Emre Zafer Barnes, Jak Ali Harvey)
  14. Drapeau des Bahamas Bahamas 39 s 18 (Nassau, 3rB, 22 avril, Warren Fraser, Shavez Hart, Cliff Resias, Adrian Griffith)
  15. Drapeau de la Barbade Barbade 39 s 18 (Nassau, 2e, 22 avril, Mario Burke, Ramon Gittens, Nicholas Deshong, Burkheart Ellis)
  16. Drapeau de Cuba Cuba 39 s 67 (Nassau, 5r3, 22 avril, Harlyn Pérez, Yordan L. O'Farrill, Yoan Medina, Reynier Mena)

Parmi les équipes nationales (clubs sportifs exclus) qui ont réalisé en 2017 de meilleurs temps que les équipes inscrites ci-dessus, se trouvent notamment : l'Afrique du Sud 38 s 47 (meilleur temps des exclus), l'Ukraine 39 s 07, l'Italie 39 s 08 (38 s 58 en 2016) la Suisse 39 s 11 (38 s 88 en 2016), l'Indonésie 39 s 13, la Pologne 39 s 21, la République dominicaine 39 s 26 (38 s 52 en 2016) et Taïwan 39 s 27, outre le Brésil, champion d'Amérique du Sud à Luque en 39 s 47.

Par rapport à Pékin 2015, ne sont pas qualifiés l'Ukraine (alors 11e), le Brésil (13e) et l'Afrique du Sud (14e et dernière, ni Trinité-et-Tobago ni Cuba, pourtant qualifiés, ne participant in fine à ces championnats). Les nouveaux participants, deux ans après, sont l'Australie, la Turquie et la Barbade. En 2016, toujours l'Australie, la Barbade et cette fois-ci les Bahamas n'avaient pas participé l'année précédente lors Jeux olympiques de 2016 à Rio.

Résultats[modifier | modifier le code]

Finale[modifier | modifier le code]

12 août 2017[7]
Rang Couloir Nation Athlètes Temps Notes
Médaille d'or 7 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni CJ Ujah, Adam Gemili, Danny Talbot, Nethaneel Mitchell-Blake 37 s 47 WL, RE
Médaille d'argent 4 Drapeau des États-Unis États-Unis Mike Rodgers, Justin Gatlin, Jaylen Bacon, Christian Coleman 37 s 52 SB
Médaille de bronze 9 Drapeau du Japon Japon Shūhei Tada, Shōta Iizuka, Yoshihide Kiryū, Kenji Fujimitsu 38 s 04
4 8 Drapeau de la République populaire de Chine Chine Wu Zhiqiang, Xie Zhenye, Su Bingtian, Zhang Peimeng 38 s 34
5 6 Drapeau de la France France Stuart Dutamby, Jimmy Vicaut, Mickaël-Méba Zeze, Christophe Lemaitre 38 s 48
6 2 Drapeau du Canada Canada Gavin Smellie, Aaron Brown, Brendon Rodney, Mobolade Ajomale 38 s 59
7 3 Drapeau de la Turquie Turquie Yiğitcan Hekimoğlu, Jak Ali Harvey, Emre Zafer Barnes, Ramil Guliyev 38 s 73
5 Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Omar McLeod, Julian Forte, Yohan Blake, Usain Bolt DNF

Séries[modifier | modifier le code]

Les 3 premiers de chaque série (Q) et les 2 meilleurs temps (q) se qualifient pour la finale.[8]

Rang Série Couloir Pays Athlètes Temps Notes
1 1 8 Drapeau des États-Unis États-Unis Mike Rodgers, Justin Gatlin, BeeJay Lee, Christian Coleman 37.70 Q, WL
2 1 4 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni CJ Ujah, Adam Gemili, Danny Talbot, Nethaneel Mitchell-Blake 37.76 Q, SB
3 2 3 Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Tyquendo Tracey, Julian Forte, Michael Campbell, Usain Bolt 37.95 Q, SB
4 2 8 Drapeau de la France France Stuart Dutamby, Jimmy Vicaut, Mickaël-Méba Zeze, Christophe Lemaitre 38.03 Q, SB
5 2 6 Drapeau de la République populaire de Chine Chine Wu Zhiqiang, Xie Zhenye, Su Bingtian, Zhang Peimeng 38.20 Q
6 1 5 Drapeau du Japon Japon Shūhei Tada, Shōta Iizuka, Yoshihide Kiryū, Asuka Cambridge 38.21 Q, SB
7 1 9 Drapeau de la Turquie Turquie Yiğitcan Hekimoğlu, Jak Ali Harvey, Emre Zafer Barnes, Ramil Guliyev 38.44 q, SB
8 2 2 Drapeau du Canada Canada Gavin Smellie, Aaron Brown, Brendon Rodney, Mobolade Ajomale 38.48 q
9 1 6 Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago Keston Bledman, Kyle Greaux, Moriba Morain, Emmanuel Callender 38.61 SB
10 1 2 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Giovanni Codrington, Hensley Paulina, Liemarvin Bonevacia, Taymir Burnet 38.66 SB
11 2 7 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Julian Reus, Robert Hering, Roy Schmidt, Robin Erewa 38.66
12 1 7 Drapeau de l'Australie Australie Trae Williams, Tom Gamble, Nick Andrews, Rohan Browning 38.88 SB
13 2 4 Drapeau de Cuba Cuba Harlyn Pérez, Roberto Skyers, Yaniel Carrero, José Luis Gaspar 39.01 SB
14 1 3 Drapeau de la Barbade Barbade Levi Cadogan, Ramon Gittens, Shane Brathwaite, Mario Burke 39.19
2 9 Drapeau des Bahamas Bahamas Warren Fraser, Shavez Hart, Sean Stuart, Teray Smith DQ
2 5 Drapeau d'Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda DNS

Légende[modifier | modifier le code]

AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Trois équipes n'ayant pas terminé la finale en sont exclues (le Canada, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas). Elles seront toutes trois requalifiées au temps, à la fin du processus.
  2. Le Canada bat peu après, avec 38 s 21, les États-Unis en séries à Nassau, avant d'être disqualifié en finale.
  3. Le meilleur temps d'une équipe américaine nationale est de 38 s 22, 2e à Nassau en séries.
  4. L'équipe américaine sélectionnée devrait comprendre les six relayeurs suivants : Jaylen Bacon, Christopher Belcher, Christian Coleman, Justin Gatlin, Beejay Lee, Mike Rodgers. Cette équipe est renouvelée si on la compare avec celle qui a remporté les Relais mondiaux 2017 à Nassau : LeShon Collins, Mike Rodgers, Ronnie Baker, Justin Gatlin en 38 s 43.
  5. À Nassau, la Chine court en 39 s 22 et termine 3e.
  6. Ce temps est indiqué par erreur comme un temps d'une équipe jamaïcaine alors que seuls les deux derniers relayeurs le sont, les deux premiers étant de Saint-Kitts et de Grande-Bretagne.
  7. (en) « 4x100 Metres Relay Men Result (final) - IAAF World Championships London 2017 », sur iaaf.org, IAAF (consulté le 12 août 2017)
  8. Heats results

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]