Amurosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Amurosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Squelette d'Amurosaurus
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda
Super-famille  Hadrosauroidea
Famille  Hadrosauridae
Sous-famille  Lambeosaurinae

Genre

 Amurosaurus
Bolotsky & Kurzanov, 1991

Nom binominal

 Amurosaurus riabinini
Bolotsky & Kurzanov, 1991
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution d'Amurosaurus.

Amurosaurus (« lézard de l'Amour ») est un genre de dinosaures herbivores de la famille des hadrosauridés (« dinosaures à bec de canard »), découvert à la frontière entre la Russie et la Chine. Il vivait à la fin du Crétacé il y a 66 millions d’années[1]. Comme beaucoup de lambeosaures, Amurosaurus aurait été un herbivore bipède/quadrupède avec un museau de type « bec de canard » et une crête creuse au-dessus de la tête même si une telle crête n'a jamais été trouvée, les os fossiles d'adultes étant rares. Mais un adulte mesurait probablement un peu moins de 6 m de long.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Amurosaurus « lézard de l'Amour » est dérivé du nom du Amour (fleuve) (Amur en russe) et du mot grec sauros qui signifie « lézard ». Car c'est près du fleuve Amour (appelé Heilongjiang ou "Rivière du Dragon Noir" en chinois) qu'ont été trouvés les premiers restes de ce dinosaure.

Classification[modifier | modifier le code]

Amurosaurus est caractérisé par de nombreuses autapomorphies, ou caractéristiques uniques, du crâne, ainsi que la forme sigmoïde du cubitus quand il est vu de face ou de côté. La plupart des autres lambéosaurinés connus ont des crêtes creuses sur le dessus de leurs crânes, et bien que les os qui composent une telle crête ne figurent pas dans les restes de ce dinosaure, les os de la voûte du crâne sont modifiés afin de soutenir une crête, de sorte qu'il peut être supposé que Amurosaurus en possédait une. Comme la plupart de ces caractéristiques ont été décrites récemment, début 2006, Amurosaurus n'a été soumis qu'a une seule analyse cladistique qui l'a placé en tant que base de la famille des hadrosaures lambéosaurinidés, sous-famille dont sont issus par exemple, Corythosaurus, Hypacrosaurus ou encore Olorotitan.
Tous les autres lambeosaurinidés fondamentaux connus viennent d'Asie. Ce qui amène à l'hypothèse que les lambeosaurinidés étaient originaires de ce continent puis ils ont migré et se sont dispersés en Amérique du Nord en traversant le détroit de Béring. Deux groupes dérivés ont évolué plus tard: les Parasaurolophini (Parasaurolophus, Charonosaurus) et les corythosaurini (Corythosaurus, Nipponosaurus). Des membres des deux groupes se trouvant en Asie et en Amérique du Nord, une dispersion supplémentaire a dû se produire après leur évolution mais la direction dans laquelle cette dispersion a eu lieu n'est pas encore très claire[2],[3].

Découverte et Histoire[modifier | modifier le code]

Les paléontologues Russes Yuri Bolotsky et Sergei Kurzanov ont décrit pour la première fois ce dinosaure en 1991. Tous les fossiles d'Amurosaurus ont été découverts dans une seule strate fossilifère, découverte en 1984 dans les limites de la ville de Blagoveschensk, dans l'Oblast d'Amour en Extrême-Orient russe. Cette strate fossilifère a été trouvée dans la Formation d'Udurchuk la plus ancienne formation géologique du Groupe Tsagayen en extrême-orient Russe et au nord-est de la Chine. Cette formation est censé appartenir à l'étage Maastrichtien du Crétacé supérieur qui a été déposée il y a 66 millions d'années[1]. Les sédiments ont été déposés dans la plaine inondable de la rivière, qui a transporté les fossiles, mais seulement sur une courte distance, à en juger par les os hétéroclites, désarticulés, mais bien conservé au sein de la strate fossilifères, y compris les éléments du crâne, très fragiles. Seule une petite partie de la strate a été découverte mais 90 % des restes trouvés à ce jour appartiennent à des lambéosaurinés comme Amurosaurus, pour la plupart de jeunes spécimens, le reste appartenant à d'autres taxons, tel que l'hadrosaure Kerberosaurus. Des dents de théropodes sont également abondantes et les os presentent parfois de nombreuses marques de morsures, faites par des prédateurs ou des charognards.

Les restes types consistent en un os maxillaire et une mandibule, toutes deux appartenant au côté gauche du même individu. D'autres os du squelette et du crâne ont été préservés mais viennent d'individus différents. Cet autre matériel a été décrit plus récemment, ce qui fait d'Amurosaurus le dinosaure le plus abondant et le plus connu des dinosaures Russes[2].

Espèces[modifier | modifier le code]

Il y a une seule espèce connue, A. riabinini, nommé en l'honneur du paléontologue Russe Anatoly Riabinin qui a conduit la première expédition pour découvrir des restes de dinosaures dans la région de l'Amour en 1916 et 1917[4],[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Godefroit, P., Lauters, P., Van Itterbeeck, J., Bolotsky, Y. and Bolotsky, I.Y. « Recent advances on study of hadrosaurid dinosaurs in Heilongjiang (Amur) River area between China and Russia », Global Geology, no 3, 2011
  2. a b et c Godefroit, P., Bolotsky, Y.L., & Van Itterbeeck, J. 2004. The lambeosaurine dinosaur Amurosaurus riabinini, from the Maastrichtian of Far Eastern Russia. Acta Palaeontologica Polonica 49(4): 585–618. Available online as PDF
  3. (en) D. Suzuki, D. B. Weishampel & N. Minoura, « Nipponosaurus sachalinensis (Dinosauria, Ornithopoda) : anatomy and systematic position within Hadrosauridae », Journal of Vertebrate Paleontology,vol. 24, no 1, 2004, p. 145–164
  4. (ru) Bolotsky, Y.L. & Kurzanov, S.K. 1991. [The hadrosaurs of the Amur Region.] In: [Geology of the Pacific Ocean Border]. Blagoveschensk: Amur KNII. 94-103. [en russe]