Amphiaraos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amfiaros, Nordisk familjebok.png

Dans la mythologie grecque, Amphiaraos (en grec ancien Ἀμφιάραος / Amphiáraos) est un héros et devin argien[1]. Il est un des meneurs de la guerre des sept chefs contre Thèbes, contre son gré. À la suite de la trahison de sa femme Ériphyle, ses deux fils Alcméon et Amphiloque prendront également part à la guerre des Épigones contre Thèbes. Il fait l'objet d'un culte héroïque chthonien à l'Amphiaréion d'Oropos, dans le nord de l'Attique : cet oracle bénéficiait d'une certaine renommée.

Mythe[modifier | modifier le code]

Fils d'Oïclès[2], roi d'Argos, et d'Hypermnestre, fille de Thestios, il est aimé de Zeus, selon Homère[1], et passe parfois pour le fils d'Apollon, ce qui explique son don de divination.

Époux d'Ériphyle, ils ont deux fils, Alcméon et Amphiloque. Sa femme est soudoyée par Polynice, qui lui offre le collier d'Harmonie afin qu'elle persuade son mari de prendre part à la guerre des sept chefs ; Amphiaraos seul obéit à contrecœur, car il sait que tous doivent mourir en combattant, excepté Adraste ; il s'y distingue[3] et meurt englouti par la terre avec son char. Ses deux fils firent partie de l'expédition contre Thèbes avec les Épigones. Selon Virgile, il serait le père de Catillus et le grand-père de Tiburtus, fondateur de Tibur près de Rome en Italie[4],[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Brisson 2008, p. 2126
  2. Bérard 1993, p. 1065
  3. Xénophon 2003, p. 52
  4. Virgile 2004, p. 309, 311
  5. Virgile, Énéide [détail des éditions] [lire en ligne] (Chant VII, vers 633 et 674-680)

Sur les autres projets Wikimedia :