Épigones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Épigone.

Dans la mythologie grecque, les Épigones (en grec ancien : Ἐπίγονοι / Epígonoi, « les descendants ») sont les fils respectifs des sept chefs qui avaient combattu contre Thèbes pour venger Polynice[1] et avaient péri au cours de la guerre[2],[3].

Dix[1] à quatorze ans[4] après leurs pères, peu avant la guerre de Troie[4], ils attaquèrent Thèbes, sous le commandement d'Adraste.

La liste des Épigones varie selon la Bibliothèque du pseudo-Apollodore, les Fables d'Hygin et la Description de la Grèce de Pausanias[4].

Les Thébains et leurs alliés sont vaincus à Glisas, près de Thèbes[5].

Listes comparées des Épigones
Apollodore
(Bib., III, 7, 2-3)
Hygin
(Fab., LXXI)
Pausanias
(Des., II, 20, 5)
Adraste
Alcméon Alcméon Alcméon
Biantès
Amphiloque Amphiloque
Diomède Diomède Diomède
Égialée Égialée Égialée
Euryale Euryale
Polydore Polydore
Promaque Promaque
Sthénélos Sthénélos Sthénélos
Thersandre Thersandre Thersandre
Timéas
Tlésimène

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Entrée « Épigones », sur Encyclopédie [en ligne], Larousse (consulté le 11 janvier 2017).
  2. Entrée « Épigone » dans le Dictionnaire de l'Académie française, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 11 janvier 2017).
  3. Définitions lexicographiques et étymologiques d'« épigone » (sens A) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 11 janvier 2017).
  4. a, b et c Jean M. Sadaka, Le nombre 7 : symboles, mythes et caractères, Paris, L'Harmattan, , 1e éd., 1 vol., 250 p., 22 cm (ISBN 2-343-08092-5 (édité erroné) et 978-2-343-08092-5, OCLC 946656913, notice BnF no FRBNF44516643, SUDOC 192032682, présentation en ligne, lire en ligne), chap. [1] (« Le nombre 7 dans les anciennes religions »), sect. [2] (« En Grèce »), § [8] « (La guerre des 7 chefs et les 7 portes de Thèbes »), p. 19-22, en part. p. 22 [lire en ligne (page consultée le 14 janvier 2017)].
  5. Léopold Constans, La légende d'Œdipe : étudiée dans l'Antiquité, au Moyen Âge et dans les Temps modernes, en particulier dans le Roman de Thèbes, texte français du XIIe siècle (fac-similé de l'édition de Paris, Maisonneuve, 1881), Genève, Slatkine (diff. Paris, H. Champion), , 1 vol., X-390-XCI p., 23 cm (OCLC 496351248, notice BnF no FRBNF34697645, SUDOC 072728868, lire en ligne), 1re partie (« La légende d'Œdipe dans l'Antiquité »), chap. 2 (« Développement de la légende »), p. C (« La Thébaïde »), h (« Les Épigones »), p. 90-92

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pseudo-Apollodore, Bib., III, 7, 2-3.
  • Hygin, Fab., LXXI.
  • Pausanias, Des., II, 20, 5.

Articles connexes[modifier | modifier le code]