Aller au contenu

Ali Lamine Zeine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ali Lamine Zeine
Illustration.
Ali Lamine Zeine en 2024
Fonctions
Premier ministre du Niger
Ministre de l'Économie et des Finances
(de facto)
En fonction depuis le
(11 mois et 5 jours)
Président Abdourahamane Tchiani (président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie)
Gouvernement Zeine
Coalition MPR-Jamuhria
Prédécesseur Ouhoumoudou Mahamadou (Premier ministre)
Ahmat Jidoud (Finances)
Ministre des Finances

(6 ans, 3 mois et 25 jours)
Président Mamadou Tandja
Premier ministre Hama Amadou
Seyni Oumarou
Ali Badjo Gamatié
Prédécesseur Ali Badjo Gamatié
Successeur Mamane Malam Annou
Biographie
Date de naissance (58-59 ans)
Nationalité Nigérienne
Diplômé de ENA (Niamey)
CEFEB (Marseille)

Ali Lamine Zeine
Premiers ministres du Niger

Ali Mahamane Lamine Zeine est un homme politique et un économiste nigérien né en 1965 à Zinder.

Le , il est nommé Premier ministre du Niger par les nouvelles autorités au pouvoir depuis le coup d'État.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et débuts[modifier | modifier le code]

Ali Lamine Zeine est né en 1965 à Zinder, au sud du Niger, deuxième ville du pays, dans le département de Mirriah.

Diplômé de l'École nationale d'administration (ENA) de Niamey, il est aussi diplômé du Centre d'études financières, économiques et bancaires de Marseille et Paris-I[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Ali Lamine Zeine en 2008

Après avoir été directeur de cabinet du président Mamadou Tandja, Ali Lamine Zeine est nommé au gouvernement en tant que ministre de l'Économie et des Finances le [2],[3].

Mamadou Tandja est évincé par un coup d'État militaire le et son gouvernement est dissous. Ali Lamine Zeine, l'un des principaux collaborateurs de Tandja, est l'un des trois ministres qui n'est pas rapidement libéré de sa résidence surveillée dans les jours qui suivent le coup d'État[4]. Selon le colonel Djibrilla Hima Hamidou, l'un des chefs de la junte, les ministres « encore sous surveillance » auraient détenu des « portefeuilles très sensibles » et il était donc nécessaire « d'assurer leur sécurité ». Le Mouvement national pour la société de développement (MNSD-Nassara) demande la libération de Zeine, Tandja et des autres[5].

Ali Lamine Zeine a également été représentant résident de la Banque africaine de développement au Tchad, en Côte d'Ivoire et au Gabon[1].

Le , il est nommé Premier ministre par la junte militaire au pouvoir depuis le 26 juillet 2023 en remplacement d'Ouhoumoudou Mahamadou[6],[7],[8]. Il forme son gouvernement le 9 août[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Monde, « Niger : Ali Lamine Zeine nommé premier ministre par les putschistes, une émissaire américaine reconnaît des discussions « difficiles » » Accès libre [ressources numérique], sur lemonde.fr, 7 aout 2023 à 14h44, modifié à 06h20 (consulté le ).
  2. « Bio express : Ali Lamine Zeine – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com (consulté le ).
  3. « Ali Lamine Zeine – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com (consulté le ).
  4. « Niger : Tandja et le mystère du trésor englouti – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com (consulté le ).
  5. « Niger: Mamadou Tandja libéré », sur BBC News Afrique, (consulté le ).
  6. « Niger : Ali Lamine Zeine nommé premier ministre par les putschistes, une émissaire américaine reconnaît des discussions « difficiles » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Niger: les putschistes nomment un premier ministre », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  8. « Niger: qui est Ali Mahaman Lamine Zeine, le nouveau Premier ministre nommé par la junte », sur RFI, (consulté le ).
  9. « Le régime putschiste a formé un gouvernement juste avant le sommet de la Cédéao »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Notice dans un dictionnaire ou une encyclopédie généralisteVoir et modifier les données sur Wikidata :