Mirriah (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mirriah
Administration
Pays Drapeau du Niger Niger
Type Département
Région Zinder
Chef-lieu Mirriah
Autres villes Zinder
Démographie
Population 1 080 589 hab. (2011)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Superficie 14 334 km2

Mirriah est un département du sud du Niger, situé dans la région de Zinder.

Géographie[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Mirriah est un département de 14 334 km² de la région de Zinder.
Son chef-lieu est Mirriah.

Son territoire se décompose en : [1]

  • Communes urbaines : Mirriah, Zinder I à V.
  • Communes rurales : Albarkaram, Dakoussa, Damagaram Tayakaya, Dogo, Droum, Gaffati, Garagoumsa, Gouna, Guidimouni, Hamdara, Kolleram, Mazamni, Moa, Tirmini.

Situation[modifier | modifier le code]

Un puits pastoral aux environs de Zinder.

Le département de Mirriah est entouré par :

Population[modifier | modifier le code]

La population est estimée à 1 080 589 habitants en 2011. [2]
C'est le département le plus peuplé du Niger.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Il était une fois, un village paisible au bord d’une rivière, produisant céréales, fruits et légumes pour le compte du sultanat du Bornou. Mais, la quiétude des populations est hantée par les attaques des Touaregs venus du nord pour opérer la razzia. Comme par providence, deux (2) frères venus de l’État tsotsébaki de Gamou, de passage dans la région, furent accueillis et traités avec tous les égards que mérite un noble. Ibil et Bazaza devinrent ainsi les fondateurs du canton de Mirriah.

Le canton de Mirriah est situé à 18 km à l’Est de Zinder. Mirriah est à la fois le chef-lieu du département, de la commune urbaine et du canton qui porte le même nom. La population est essentiellement composée d’agriculteurs. La production maraichère est prolifique du fait de la présence des koris. Mirriah est aussi connu pour sa poterie, dont la renommée a débordé nos frontières. D’autres activités notamment l’élevage et le commerce y sont pratiqués. Le canton de Mirriah est l’un des plus anciens de la région. Il existait bien avant le sultanat du Damagaram. Le palais du chef, majestueusement érigé en plein centre de la ville, permet à tout visiteur de découvrir l’histoire du canton. Nous fûmes accueillis avec toute l’hospitalité légendaire au palais du chef de canton. Un moment d’immersion dans la tradition qui commande à toute personne de se déchausser et se prosterner pour saluer le chef. Bien que les paroles du chef nous soient parfaitement audibles, elles sont reprises par les notables. Après avoir présenté nos salutations, c’est le chroniqueur du palais qui fut chargé de nous conter l’histoire du canton. Nous suivîmes alors les explications du maître. Salifou Moussa, instituteur à la retraite, nous conte au détail près l’histoire du canton de Mirriah.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Institut Nationale de la Statistique du Niger : Annuaire statistique des cinquante ans d’indépendance du Niger, p.49.
  2. Institut Nationale de la Statistique du Niger : Le Niger en chiffres 2011, p.23