Albadé Abouba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Albadé Abouba
Illustration.
Fonctions
Ministre d'État nigérien
Ministre de l'Agriculture et de l'Élevage
En fonction depuis le
(4 ans, 10 mois et 20 jours)
Président Mahamadou Issoufou
Premier ministre Brigi Rafini
Gouvernement Rafini
Prédécesseur Oua Saidou (Agriculture)
Mahamane Elhadj Ousmane (Élevage)
Premier ministre du Niger
(intérim)

(9 jours)
Président Mamadou Tandja
Prédécesseur Seyni Oumarou
Successeur Ali Badjo Gamatié
Biographie
Nom de naissance Albadé Abouba
Lieu de naissance Kao (Niger)
Nationalité Nigérienne
Parti politique MPR-Jamuhria

Albadé Abouba est un homme politique nigérien, actuel ministre de l'Agriculture et de l'Élevage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été cadre administratif dans les sociétés minieres (IRSA, COGEMA, et COMINAK) de 1976 à 1987.[réf. nécessaire]

Ancien cadre de commandement dans l'administration territoriale (1987 a 1997), il a été l'un des principaux artisans du règlement de la rébellion Touareg au Niger (1995, 2000, 2007, 2009).

Il a été deux fois ministre de l'Intérieur (2002-2004) et 2007-2010 avec rang de ministre d'État, Premier ministre par intérim du 23 septembre au [réf. nécessaire]. De 2014 à 2016, il est ministre d’État à la présidence de la République dans le gouvernement de Brigi Rafini[1].

En , Abouba quitte le Mouvement national pour la société du développement et fonde le Mouvement patriotique pour la république (MPR-Jamhuriya)[2]. Lors des élections législatives de 2016, le MPR obtient 7,14 % des voix et 13 sièges sur 171[3],[4]. À l'élection présidentielle qui se déroule en même temps, le parti ne présente pas de candidat et soutient la candidature de Mahamadou Issoufou du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) qui remporte l'élection[5].

Abouba est le candidat du MPR-Jamhuriya lors de l'élection présidentielle de 2020[5]. Il obtient 7,0 % des voix et finit en 4e position[6]. En vue du second tour, il se rallie à la candidature de Mohamed Bazoum, candidat du PNDS et arrivé en tête au premier tour[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Nouveau Gouvernement », sur le site gouvernemental nigérien (consulté le 31 décembre 2014).
  2. Assemblée générale constitutive du Mouvement Patriotique pour la République (MPR-JAMHURIYA) : Pour une participation efficace au développement socio-économique du Niger, Le Sahel
  3. « Arrêt n° 012/CC/ME du 16 mars 2016 », Cour constitutionnelle du Niger
  4. https://www.actuniger.com/politique/11274-l%C3%A9gislatives-r%C3%A9partition-provisoire-des-171-si%C3%A8ges-au-parlement-ceni.html
  5. a et b Mathieu Olivier, « Albadé Abouba : « Je ne veux pas être le président d’une région mais celui de tous les Nigériens » », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  6. Mathieu Olivier, « Présidentielle au Niger : un second tour entre Mohamed Bazoum et Mahamane Ousmane », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  7. Mathieu Olivier, « Présidentielle au Niger : les dessous du ralliement de Seini Oumarou et Albadé Abouba à Mohamed Bazoum », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)