Alexandre Cloutier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Cloutier
Alexandre Cloutier en 2013.
Alexandre Cloutier en 2013.
Fonctions
Député à l'Assemblée nationale du Québec
pour Lac-Saint-Jean
En fonction depuis le
Législature 39e, 40e et 41e législature du Québec
Prédécesseur Stéphan Tremblay
Biographie
Date de naissance (39 ans)
Lieu de naissance Chicoutimi
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti québécois
Profession Avocat

Alexandre Cloutier, né le à Chicoutimi, est un avocat et homme politique canadien. Il est député de la circonscription de Lac-Saint-Jean à l'Assemblée nationale du Québec depuis 2007.

Il est ministre délégué dans le gouvernement Pauline Marois de 2012 à 2014, aux Affaires extérieures. Depuis le 25 avril 2014, il est porte parole de l'opposition officielle en matière de justice et pour les communautés nordiques. Il se présente à deux reprises à la direction du Parti québécois (en 2015 et en 2016), sans succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre Cloutier détient un baccalauréat en droit de l'université d'Ottawa (1999) et est membre du barreau du Québec depuis 2002. Il a complété une maîtrise en droit constitutionnel (LL.M.) à l'université de Montréal en 2003 et une maîtrise en droit international public de l'université de Cambridge en 2004. Il complète actuellement un doctorat en droit constitutionnel à l'université Laval, depuis 2004.

Il a été attaché politique du député Stéphan Tremblay de Lac-Saint-Jean—Saguenay à la Chambre des communes de 2000 à 2001, clerc du juge Charles Gonthier de la Cour suprême du Canada en 2002, avocat en droit constitutionnel et administratif à Montréal en 2003 et chargé de cours à l'université d'Ottawa en 2004.

Lors de l'élection générale québécoise de 2007, il est élu député de la circonscription de Lac-Saint-Jean à l'Assemblée nationale du Québec, sous l'étiquette du Parti québécois. Il est réélu lors de l'élection générale de 2008. Il est porte-parole de l'opposition officielle en matière d'affaires intergouvernementales canadiennes du 9 janvier 2009 au 26 août 2010. Il est réélu lors de l'élection générale de 2012. Dans le gouvernement Marois, il est ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et à la Gouvernance souverainiste du 19 septembre 2012 au 4 décembre 2012, puis ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste depuis le 5 décembre 2012.

Il a été réélu aux élections de 2014.

Il se présente à la course à la direction du Parti québécois de 2015 pour succéder à Pauline Marois. Il termine en deuxième position avec 29 % des voix, derrière Pierre Karl Péladeau. À la suite de la démission de Péladeau en , il se présente à nouveau. À l'issue de la course à la direction de 2016, il termine une nouvelle fois en deuxième position avec 32 %, derrière Jean-François Lisée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]