Aleksandar Antić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antić.

Aleksandar Antić
Illustration.
Aleksandar Antić en 2011
Fonctions
Ministre serbe des Mines et de l'Énergie
En fonction depuis le
(4 ans, 3 mois et 23 jours)
Président du gouvernement Aleksandar Vučić
Ivica Dačić (intérim)
Ana Brnabić
Gouvernement Vučić I et II
Brnabić
Prédécesseur Milan Bačević (Mines)
Zorana Mihajlović (Énergie)
Ministre des Transports

(7 mois et 25 jours)
Président du gouvernement Ivica Dačić
Gouvernement Dačić
Prédécesseur Zorana Mihajlović
Successeur Zorana Mihajlović
Député à l'Assemblée nationale de la République de Serbie

(1 an, 2 mois et 29 jours)
Élection 6 mai 2012
Groupe politique SPS
Président de l'Assemblée de la Ville de Belgrade

(4 ans, 8 mois et 18 jours)
Élection
Réélection
Groupe politique SPS
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Belgrade (Yougoslavie)
Nationalité Serbe
Parti politique Parti socialiste de Serbie (SPS)
Profession Ingénieur agronome
Économiste

Aleksandar Antić (en serbe cyrillique : Александар Антић ; né le à Belgrade) est un homme politique serbe, membre de la présidence du Parti socialiste de Serbie (SPS)[1]. À partir du , il est ministre des Transports dans le gouvernement d'Ivica Dačić[2],[3]. Le , il est élu ministre des Mines et de l'Énergie dans le gouvernement d'Aleksandar Vučić[2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Aleksandar Antić sort diplômé de l'École supérieure d'agriculture[4]. Au cours de sa carrière, il devient notamment membre du conseil d'administration de l'entreprise publique JAT Airways (aujourd'hui Air Serbia) et, à partir de 2008, il participe à la direction de la société privée JAT tehnika[1],[2],[4].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Parcours local[modifier | modifier le code]

Sur le plan local, entre 1992 et 1996, Aleksandar Antić est élu deux fois à l'assemblée municipale de Zvezdara et trois fois à l'Assemblée de la Ville de Belgrade. Entre 2004 et 2008, il est président du groupe du Parti socialiste de Serbie (SPS) dans cette assemblée. Le , il est élu pour la première fois président de l'assemblée de la Ville[5], fonction à laquelle il est réélu le [2],[4],[6].

Parcours national[modifier | modifier le code]

Sur le plan national, aux élections législatives du , il figure en 33e position sur la liste du SPS emmenée par Ivica Dačić[7] ; le score du parti, qui obtient 5,64 % des suffrages et envoie 16 représentants à l’Assemblée nationale de la République de Serbie[8], ne lui permet pas d'être élu.

Aux élections législatives anticipées du , il figure en 23e place, toujours sur la liste du SPS désormais allié avec le Parti des retraités unis de Serbie (PUPS) et Serbie unie (JS)[9] ; Aux élections législatives du , Ivica Dačić emmène une nouvelle fois la liste d'alliance de son parti avec le PUPS et JS ; Antić y figure en 17e position[10] ; la liste obtient 14,51 % des suffrages et 44 députés[11]. Il devient député à l'Assemblée nationale[12]. Dačić est invité à former un gouvernement soutenu par le nouveau président de la République Tomislav Nikolić, du Parti progressiste serbe (SNS).

En 2013, une crise politique provoque des tensions au sein de la coalition gouvernementale issue des élections législatives. Ivica Dačić exclut le parti Régions unies de Serbie (URS) de son gouvernement et, notamment, son représentant le plus éminent, président de ce parti et ministre des Finances et de l'Économie, Mlađan Dinkić[13]. Aleksandar Antić renonce à son mandat parlementaire[12] et à sa fonction de président de l'Assemblée de la Ville de Belgrade ; le , il est officiellement élu ministre des Transports[2],[3].

Malgré ce remaniement, le , le président Nikolić, à l'instigation d'Aleksandar Vučić, premier vice-président du gouvernement Dačić et président du SNS, dissout l'Assemblée et convoque des élections législatives anticipées pour le 16 mars[14],[15]. Pendant la campagne, Aleksandar Antić figure en 9e place sur la liste conduite par Ivica Dačić[16] ; cette liste, qui remporte 13,49 % des suffrages et obtient 44 députés à l'Assemblée nationale[17]. permet à Antić de retrouver un mandat de député mais il y renonce le [18] et est élu ministre des Mines et de l'Énergie dans le nouveau gouvernement d'Aleksandar Vučić[2],[19].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Aleksandar Antić est père d'un enfant. Il parle anglais[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (sr) « Predsedništvo », sur http://sps.org.rs, Site du Parti socialiste de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) « Aleksandar Antic », sur http://www.srbija.gov.rs, Site du Gouvernement de la Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  3. a et b (sr) « Srbija dobila novu Vladu », sur http://www.novosti.rs, Večernje novosti, (consulté le 16 mai 2014)
  4. a, b et c (sr) « Aleksandar Antić », sur http://istinomer.rs, Istinomer (consulté le 16 mai 2014)
  5. (sr) « Antić predsednik Skupštine grada », sur http://www.b92.net, B92, (consulté le 16 mai 2014)
  6. (sr) « Aleksandar Antić – novi predsednik Skupštine grada Beograda », sur http://www.beograd.rs, Ville de Belgrade, (consulté le 16 mai 2014)
  7. (sr) « Socijalistička partija Srbije », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  8. (sr) « Izveštaj o rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnoj skupštini Republike Srbije održanih 21. januara 2007. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  9. (sr) « Socijalistička partija Srbije (SPS), - Partija ujedinjnih penzionera Srbije (PUPS) - Jedinstvena Srbija (JS) », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  10. (sr) « Ivica Dačić - Socijalistička partija Srbije (SPS), - Partija ujedinjnih penzionera Srbije (PUPS) - Jedinstvena Srbija (JS) », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  11. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 6. maja 2012. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  12. a et b (en) « 31. May 2012 convocation », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté en 31. may 2012 convocation)
  13. (sr) B. Baković, « Dačić izbacio URS iz vlade », sur http://www.politika.rs, Politika, (consulté le 16 mai 2014)
  14. (en) « Serbian president dissolves parliament, calls early election for March 16 », sur http://www.foxnews.com, Fox News, (consulté le 16 mai 2014)
  15. (en) Ivana Sekularac, « Serbia's president calls parliamentary election for March 16 », sur https://www.reuters.com, Reuters, (consulté le 16 mai 2014)
  16. (sr) « Ivica Dačić - "Socijalistička partija Srbije (SPS), Partija ujedinjenih penzionera Srbije (PUPS), Jedinstvena Srbija (JS)" », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  17. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 16. marta 2014. godine. », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  18. (en) « Current Convocation », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 16 mai 2014)
  19. (sr) « Vučić predstavio svoj kabinet : Nema više feuda », sur http://www.blic.rs, Blic, (consulté le 16 mai 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]