Zorana Mihajlović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Zorana Mihajlović
Illustration.
Zorana Mihajlović
Fonctions
Vice-présidente du gouvernement serbe
Ministre des Travaux publics, des Transports et des Infrastructures
En fonction depuis le
(4 ans, 11 mois et 28 jours)
Président du gouvernement Aleksandar Vučić
Ivica Dačić (intérim)
Ana Brnabić
Gouvernement Vučić I et II
Brnabić
Prédécesseur Velimir Ilić (Travaux publics)
Aleksandar Antić (Transports)
Ministre de l'Énergie, du Développement et de la Protection de l'environnement

(1 an et 9 mois)
Président du gouvernement Ivica Dačić
Gouvernement Dačić
Prédécesseur Milutin Mrkonjić (Énergie)
Oliver Dulić (Protection de l'environnement)
Successeur Aleksandar Antić (Énergie)
Snežana Bogosavljević Bošković (Protection de l'environnement)
Biographie
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Tuzla (Bosnie-Herzégovine)
Nationalité Serbe
Bosniaque
Parti politique Parti progressiste serbe (SNS)
Diplômée de Université de Belgrade
Résidence Belgrade

Zorana Mihajlović (en serbe cyrillique : Зорана Михајловић ; née le à Tuzla) est une femme politique serbe, vice-présidente du Parti progressiste serbe (SNS)[1]. Le , elle est élue vice-présidente du gouvernement, ministre de la Construction, des Transports et des Infrastructures dans le gouvernement d'Aleksandar Vučić[1],[2].

Entre 2012 et 2014, elle est ministre de l'Énergie, du Développement et de la Protection de l'environnement dans le gouvernement d'Ivica Dačić[1],[2].

Études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Zorana Mihajlović naît le à Tuzla, dans la République socialiste de Bosnie-Herzégovine. Elle effectue ses études élémentaires et secondaire à Belgrade puis suit les cours de la Faculté d'économie de l'université de Belgrade ; elle y obtient un diplôme en 1993 avec un mémoire sur Les ressources énergétiques de la Communauté économique européenne, un master en 1998 avec un mémoire portant sur Le secteur énergétique en Serbie et dans quelques pays européens - France, Allemagne et Suède puis un doctorat en 2001, avec une thèse portant sur L'énergie et le développement économique - Analyse de l'interdépendance entre la Serbie et les pays de l'Union européenne[3].

Après ses études, Zorana Mihajlović poursuit une double carrière, scientifique et professionnelle. Jusqu'en 1996, elle enseigne à la Première école d'économie de Belgrade (en serbe : Prva ekonomska škola u Beogradu) et, jusqu'en 2006, elle travaille pour l'entreprise publique Elektroprivreda Srbije (« Industrie électrique de Serbie » ; en abrégé : EPS) et pour la société publique de transport d'électricité Elektroistok, où elle occupe les fonctions de chef adjoint du Service de comptabilité, de chef du Service de planification et d'analyse puis de conseillère du Secteur des affaires financières. De 2004 à 2007, elle est membre du conseil d'administration d'EPS[2],[4].

En 2006, Zorana Mihajlović devient assistante de recherche à la Faculté d'économie de l'université de Belgrade et, à partir de 2008, elle devient professeur associé à l'université Megatrend[2].

Dans le cadre de ses recherches, elle publie trois livres en serbe et plusieurs articles scientifiques dans une revue nationale (aussi en serbe)[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Zorana Mihajlović commence sa carrière politique au G17 Plus de Miroljub Labus. De 2004 à 2006, elle est conseillère pour l'énergie et l'environnement de Labus, qui est alors vice-président du gouvernement présidé par Vojislav Koštunica ; elle est chef du Département de la politique énergétique et environnementale puis, de 2005 à 2006, chef de cabinet. Jusqu'en 2007, elle est conseillère pour l'efficacité énergétique auprès du directeur général de l'entreprise publique Aerodrom Nikola Tesla. De 2009 à 2010, au sein du gouvernement de la République serbe de Serbie, elle est conseillère du premier ministre Milorad Dodik pour les affaires énergétiques[2],[1].

Zorana Mihajlović rejoint le Parti progressiste serbe (SNS) de Tomislav Nikolić en avril 2010 ; elle devient rapidement membre du conseil exécutif du parti et, en septembre 2012, elle en devient l'un des vice-présidents[1].

Aux élections législatives du , elle figure en 6e position sur la liste de la coalition « Donnons de l'élan à la Serbie », emmenée par Nikolić[5]. L'alliance obtient 24,04 % des suffrages et envoie 73 représentants à l'Assemblée nationale de la République de Serbie[6]. Zorana Mihajlović est élue députée[7]. En revanche, elle renonce à son mandat parlementaire[7] et, le , elle est élue ministre de l'Énergie, du Développement et de la Protection de l'environnement dans le gouvernement d'Ivica Dačić soutenu par le nouveau président Nikolić[2],[8]. Après la crise gouvernementale de l'été 2013, qui s'accompagne de l'exclusion de Régions unies de Serbie (URS) de la coalition gouvernementale[9], le , elle est reconduite dans ses fonctions[2],[10].

Malgré ce remaniement, le , le président Nikolić, à l'instigation d'Aleksandar Vučić, premier vice-président du gouvernement Dačić et président du SNS, dissout l'Assemblée et convoque des élections législatives anticipées pour le 16 mars[11],[12]. La liste menée par Vučić, nommée « Un avenir dans lequel nous croyons » (en serbe : Budućnost u koju verujemo), rassemble aussi le Parti social-démocrate de Serbie, Nouvelle Serbie, le Mouvement serbe du renouveau et le Mouvement des socialistes[13] et elle remporte à elle seule 48,34 % des suffrages, obtenant ainsi 158 députés sur 250 à l'Assemblée nationale[14]. Le , Vučić est élu par l'Assemblée président du gouvernement de la Serbie[15] et Zorana Mihajlović devient à la fois vice-présidente du gouvernement, ministre des Travaux publics, des Transports et des Infrastructures dans le gouvernement Vučić[1],[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Zorana Mihajlović est mère d'un enfant ; elle parle anglais[2] et a des connaissances en français et en italien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (sr) « Zorana Mihajlović », sur http://www.istinomer.rs, Istinomer (consulté le 6 mai 2014)
  2. a b c d e f g h et i (en) « Deputy Prime Ministers and Ministers », sur http://www.srbija.gov.rs, Site du Gouvernement de la Serbie (consulté le 6 mai 2014)
  3. a et b (sr) « Bigrafija Zorana Mihajlović-Milanović » [PDF], sur http://www.megatrend.edu.rs, université Megatrend (consulté le 6 mai 2014)
  4. (sr) « Zorana Mihajlović, ministarka energetike, razvoja i zaštite životne sredine - Biografija », sur http://www.ekapija.com, Site de eKapija, (consulté le 6 mai 2014)
  5. (sr) « Donnons de l'élan à la Serbie - Tomislav Nikolić », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 6 mai 2014)
  6. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 6. maja 2012. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 6 mai 2014)
  7. a et b (en) « 31. May 2012 convocation », Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 6 mai 2014)
  8. (en) « New cabinet elected ; PM, ministers take oath of office », sur http://www.b92.net, B92, (consulté le 6 mai 2014)
  9. (sr) B. Baković, « Dačić izbacio URS iz vlade », sur http://www.politika.rs, Politika, (consulté le 6 mai 2014)
  10. (sr) « Srbija dobila novu Vladu », sur http://www.novosti.rs, Večernje novosti, (consulté le 6 mai 2014)
  11. (en) « Serbian president dissolves parliament, calls early election for March 16 », sur http://www.foxnews.com, Fox News, (consulté le 6 mai 2014)
  12. (en) Ivana Sekularac, « Serbia's president calls parliamentary election for March 16 », sur https://www.reuters.com, Reuters, (consulté le 6 mai 2014)
  13. (sr) « Aleksandar Vučić - Budućnost u koju verujemo », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 6 mai 2014)
  14. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 16. marta 2014. godine. », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 6 mai 2014)
  15. (en) « New government elected », sur http://www.srbija.gov.rs, Site du Gouvernement de la Serbie, (consulté le 29 avril 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]