Milan Bačević

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Milan Bačević
Illustration.
Fonctions
Ministre serbe des Ressources naturelles, des Mines et de l'Aménagement du territoire

(1 an et 9 mois)
Président du gouvernement Ivica Dačić
Gouvernement Dačić
Prédécesseur Oliver Dulić
Successeur Aleksandar Antić (Mines)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Komorane (Yougoslavie)
Nationalité Serbe
Parti politique Parti progressiste serbe (SNS)
Profession Universitaire

Milan Bačević (en serbe cyrillique : Милан Бачевић ; né en 1953 à Komorane) est un homme politique serbe. Il est membre du Parti progressiste serbe (SNS). Le , il est élu ministre des Ressources naturelles, des Mines et de l'Aménagement du territoire dans le gouvernement d'Ivica Dačić ; le , il est reconduit dans ses fonctions[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Milan Bačević sort diplômé de la Faculté des sciences puis il obtient un master et un doctorat à Skopje. Il enseigne ensuite au département de géographie de la Faculté des sciences de l'Université de Pristina, provisoirement installée à Kosovska Mitrovica[1].

Sur le plan politique, Bačević devient membre du Parti radical serbe (SRS), ce qui lui vaut deux mandats parlementaires ; jusqu'en 2000, il est vice-ministre de la Science et de la Technologie dans le gouvernement de la République de Serbie[1].

Il rejoint plus tard le Parti progressiste serbe (SNS) de Tomislav Nikolić et devient président du conseil d'administration du parti[1]. Aux élections législatives du , il figure en 5e position sur la liste de la coalition Donnons de l'élan à la Serbie, emmenée par Nikolić[2]. L'alliance obtient 24,04 % des suffrages et envoie 73 représentants à l'Assemblée nationale de la République de Serbie[3]. Bačević est élu député[4]. En revanche, il renonce à son mandat parlementaire[4] et, le , il est élu ministre des Ressources naturelles, des Mines et de l'Aménagement du territoire dans le gouvernement d'Ivica Dačić soutenu par le nouveau président Nikolić[1],[5].

Après la crise gouvernementale de l'été 2013, le , il est reconduit dans ses fonctions[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]