Alain Dumait

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alain Dumait est un journaliste et homme politique français né le à Asnières-sur-Seine.

libéral-conservateur, il était maire du 2e arrondissement de Paris entre 1983 et 1989.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Alain Dumait est diplômé d'études supérieures ès sciences économiques[1].

Carrière journalistique[modifier | modifier le code]

Il est rédacteur économique à Valeurs actuelles de 1970 à 1973. Il occupe ce poste, puis celui de chef du service économique les trois années suivantes au journal France-Soir. Il devient chef adjoint du service économique du Figaro en 1976 et le reste jusqu'en 1978.

De 1978 à 1990, il est le directeur de La Lettre A puis La Lettre A d'Alain Dumait, lettre confidentielle hebdomadaire, et fonde en 1994 l'hebdomadaire Les 4 Vérités.

En 2017, il est membre du conseil d'administration de Radio Courtoisie[2].

Il a utilisé le pseudonyme « Alain Foucart »[3].

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

Secrétaire général de la fédération des Républicains indépendants de Paris de 1968 à 1973, il est candidat de ce parti auxx élections législatives de 1973 dans la 29e circonscription de Paris.

Il est président du Mouvement libertarien français, créé avec Alain Laurent[4]. Il est aussi président et fondateur de l'association Contribuables associés en 1990 (Benoîte Taffin lui succède à ce poste en 1996).

Il devient secrétaire général du Parti pour la liberté (PPL), présidé par Claude Reichman, de 1996 à 1998. Alain Dumait initie avec Claude Reichman un Comité pour l'entente à droite, favorable à une alliance entre la droite et le FN[5], qui organise une première « convention pour l'entente à droite » le [6] et une deuxième le .

Il est candidat aux élections sénatoriales de 2011 à Paris en tête de la « Liste d’Union et d’entente à droite » notamment soutenue par le Front National[7],[8].

Mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.whoswho.fr/bio/alain-dumait_20723.
  2. Jérôme Bourbon, « Radio Courtoisie : Henry de Lesquen éjecté de la présidence ! », Rivarol,‎ , p. 2 (lire en ligne).
  3. Emmanuel Ratier (préf. Henry Coston), Encyclopédie des pseudonymes, t. I, Paris, Faits et Documents, (ISBN 2-909769-10-0), p. 286.
  4. International Directory of Institutions & Publications of Interest to Promoters of Reason & Liberty.
  5. Christiane Chombeau, « Passerelles entre la droite et l'extrême droite », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. Intervenants à la première convention pour l'entente à droite.
  7. « Les raisons d’une candidature, à Paris, au Sénat, le 25 septembre 2011. »
  8. « Sénatoriales : opération séduction du FN vers « les petits maires ruraux » » sur le site de Public Sénat.

Liens externes[modifier | modifier le code]