Affaire Bettina Beau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’affaire Bettina Beau, à l'origine dite "affaire Philippe Gletty", est une affaire criminelle française dont les faits datent de février 2012.

Protagonistes[modifier | modifier le code]

Philippe Gletty[modifier | modifier le code]

Au moment des faits, Philippe Gletty a 47 ans, est marié, père de deux enfants et dirigeant de la société Princeps Alu[1].

Bettina Beau[modifier | modifier le code]

Née en 1971, Bettina Beau vit une enfance difficile, étant notamment victime d'attouchements sexuels et de viol étant adolescente. Au moment des faits, elle mariée depuis plus de 20 ans et mère d'une fille. Bettina fonde avec Philippe Gletty la société Princeps Alu en 2001. Elle est alors sa sécrétaire-comptable et entretient avec lui une liaison.

L'affaire[modifier | modifier le code]

Le 27 février 2012, Philippe Gletty et Bettina Beau se retrouvent pour déjeuner. Philippe monte dans la voiture de Bettina. Ils roulent jusqu'à un chemin menant au Dorlay. Arrivés, Philippe descend de la voiture et suit le chemin devant Bettina. Celle-ci sort alors un revolver 8 mm[2] emprunté à son mari et tire dans le dos de ce dernier. Philippe se retourne, Bettina tire à nouveau et rate sa cible. La victime tombe sur le bas-côté. Bettina lui tire deux autres balles dans la tête. Elle retourne à la voiture dans laquelle elle dépose l'arme. Elle retourne vers Philippe, mort, et le dépouille de ses objets personnels. Elle reprend alors la voiture, roule vers Doizieux où elle se débarrasse des douilles. Elle retourne ensuite travailler. Dans la soirée, la femme de la victime, signale sa disparition à la police.

Le 4 mars 2012, le corps de Philippe Gletty est retrouvé[2]. Le 8 mars 2012, Bettina Beau se rend à la police et avoue son crime.

Le procès[modifier | modifier le code]

Le procès de Bettina Beau se déroule du 21 au 23 mars 2014, à la Cour d'assises de la Loire[3] à Saint-Étienne. Elle est condamnée à 18 ans[4] de réclusion criminelle pour assassinat et incarcérée à la maison d'arrêt de La Talaudière.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'affaire Gletty », sur Buffard Avocat (consulté le 14 novembre 2019)
  2. a et b Jean-Pierre Jusselme, « Les étranges géôliers de Philippe Beau, époux de Bettina Beau », sur Pourparlers, (consulté le 14 novembre 2019)
  3. « Betina Beau, la tueuse amoureuse - Elle », sur elle.fr, (consulté le 14 novembre 2019)
  4. « Loire : 18 ans de prison pour la secrétaire qui a assassiné son patron », sur Franceinfo, (consulté le 14 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

  • Le Parisien, « Loire : 18 ans de réclusion pour la secrétaire qui avait assassiné son patron ».
  • La Tribune, Le Progrès, samedi 26 mai 2012, Doizieux, « Tué d'une balle dans le dos et deux dans la tête ».

Documentaires télévisés[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • « Bettina Beau : la secrétaire a-t-elle tué son patron ? » Canal crime, 15 avril 2019.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pour parlers, septembre 2017, « Les étranges geôliers de Philippe Beau, époux de Bettina Beau ».
  • France Info, « Loire : 18 ans de prison pour la secrétaire qui a assassiné son patron ».
  • Site Avocat André Buffard, « L'affaire Gletty », 2012/2014

Article connexe[modifier | modifier le code]