702

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 702 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]


  • Les pirates éthiopiens menacent Djedda, port de La Mecque. Les Arabes réagissent, détruisent la flotte d'Aksoum en mer Rouge, s’établissent Massaoua et aux îles Dahlac, puis détruisent et incendient Adulis et les autres ancrages de la côte érythréenne[3].
    • Les rois d’Aksoum, chassés de la mer, sont réduits à l’impuissance politique et économique. Ils cessent de frapper leur monnaie. L’Éthiopie se retranche sur elle-même. Le pouvoir d'Aksoum s’éteint lentement et le centre de l’Empire se transporte du Tigré vers les provinces montagneuses, plus riches, du Lasta, de l’Amhara et du Choa.
  • Ambassade du Japon en Chine. Le gouvernement japonais envoie les premiers « moines étudiants » vers la Chine des Tang[4]
  • La Provence est dirigée par le patrice Anténor[5].
  • Devant la multiplication des fuites d'esclaves, Égica, roi des Wisigoths, promulgue une loi selon laquelle tout individu suspect peut être arrêté et torturé pour lui faire avouer son éventuelle servitude[6].
  • Début du XVIIIe Concile de Tolède, dernier concile du « siècle des conciles » dont les actes ont été perdus au Moyen Âge.

Naissances en 702[modifier | modifier le code]

  • 24 avril : Jafar as-Sadiq (en arabe, (أبو عبد الله جعفر بن محمد الصادق [abū `abd allah Ja`far ben muḥammad aṣ-ṣādiq]) (الصادق [aṣ-ṣādiq], l'Authentique), sixième imâm chiite duodécimain.

Décès en 702[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]