20e étape du Tour d'Italie 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour d'Italie 2013
20e étape :
Silandro à Tre Cime di Lavaredo
Image illustrative de l'article 20e étape du Tour d'Italie 2013
Profil de l'étape prévu initialement
Classement de l'étape
Vainqueur Drapeau : Italie Vincenzo Nibali h 27 min 41 s
(38,45 km/h)
Deuxième Drapeau : Colombie Fabio Duarte + 17 s
(38,42 km/h)
Troisième Drapeau : Colombie Rigoberto Urán + 19 s
(38,41 km/h)
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. rose Drapeau : Italie Vincenzo Nibali 79 h 23 min 19 s
(39,49 km/h)
Deuxième Drapeau : Colombie Rigoberto Urán + min 43 s
(39,45 km/h)
Troisième Drapeau : Australie Cadel Evans + min 52 s
(39,44 km/h)
Jersey red.svg M. rouge Drapeau : Italie Vincenzo Nibali 128 pts
Jersey blue.svg M. bleu Drapeau : Italie Stefano Pirazzi 82 pts
Jersey white.svg M. blanc Drapeau : Colombie Carlos Betancur 79 h 30 min 47 s
(39,42 km/h)
Équipes Drapeau : Royaume-Uni Sky 238 h 3 min 58 s
Équipes aux points Drapeau : Royaume-Uni Sky 276 pts
Sprints volants Drapeau : Brésil Rafael Andriato 20 pts
Combativité Drapeau : Italie Vincenzo Nibali 40 pts
Azzurri d'Italia Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish 16 pts
Échappée Drapeau : Brésil Rafael Andriato 365 pts
Chronologie

La 20e étape du Tour d'Italie 2013 a eu lieu le entre Silandro et les Tre Cime di Lavaredo. Cette étape, escamotée de trois de ses quatre difficultés à cause de la neige, est remportée par Vincenzo Nibali, de l'équipe Astana, qui s'assure ainsi la victoire au classement général de ce Tour d'Italie.

Mauro Santambrogio est disqualifié après un contrôle positif à l'EPO effectué au terme de la première étape[n 1]. Il perd les classements de cette étape.

Parcours de l'étape[modifier | modifier le code]

À l'origine, la succession de cinq ascensions, trois de 2e catégorie (col Costalunga, col de San Pellegrino et col Tre Croci (it)) et deux de 1re catégorie (col de Giau et Tre Cime di Lavaredo), ainsi que la distance de 203 km, plaçait cette avant-dernière étape parmi les plus dures[2] de cette 96e édition du Tour d'Italie. Finalement, à cause comme les jours précédents de conditions météorologiques (froid et neige), cette étape est escamotée des trois premiers cols de la journée et allongée à 210 km. Seule l'ascension finale, via le Passo Tre Croci, vers l'arrivée au sommet des Trois Cimes de Lavaredo est conservée[3]. Le passage au col du Stelvio ayant été annulé la veille, les Trois cimes de Lavaredo sont la Cima Coppi de ce Giro[4]

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Quatre coureurs s'échappent après 25 km de course : Adam Hansen (Lotto-Belisol), Pavel Brutt (Katusha), Yaroslav Popovych (RadioShack-Leopard) et Giairo Ermeti (Androni Giocattoli-Venezuela)[5]. Ils obtiennent une avance qui croît jusqu'à huit minutes, avant que le peloton, mené par les équipes Euskaltel Euskadi, Colombia et Cannondale, ne la réduisent. Lorsque le groupe en tête atteint Cortina d'Ampezzo, son avance est d'environ trois minutes. Popovych attaque peu après. Il est rejoint par Brutt et Hansen. Brutt attaque ensuite seul à son tour. Il creuse un écart d'une minute sur ses poursuivants. Derrière ces coureurs, Pieter Weening (Orica-GreenEDGE) s'est échappé du peloton, suivi de près par Stefano Pirazzi (Bardiani Valvole-CSF Inox), leader du classement de la montagne, et Darwin Atapuma (Colombia). Weening rejoint Hansen. À deux, ils tentent de rattraper Brutt, tandis que le peloton compte une minute de retard sur ce dernier[5].

Au Passo Tre Croci, Brutt compte environ 30 secondes d'avance sur Weening, qui a entretemps lâché Hansen, le groupe comprenant les leaders de ce Giro se trouvant 20 secondes derrière[5]. Sous la neige, Brutt est rejoint à environ 9 km de l'arrivée par Weening, Pirazzi, Gianluca Brambilla (Omega Pharma-Quick Step) et Eros Capecchi (Movistar). Capecchi attaque au pied de l'ascension finale[6] et creuse un écart avec ses compagnons. Derrière, Vincenzo Nibali, porteur du maillot rose, est d'abord emmené par son équipier Tanel Kangert et s'échappe[7]. Il est rejoint provisoirement par les Colombiens Rigoberto Urán (Sky) et Carlos Betancur (AG2R La Mondiale). Après avoir rattrapé Capecchi, Nibali attaque à nouveau. Il n'est plus rejoint et passe seul la ligne d'arrivée. Il obtient sa deuxième victoire d'étape consécutive sur ce Giro et assure sa première place au classement général[5]. Fabio Duarte (Colombia), qui a rejoint ses compatriotes Urán et Betancur, s'impose devant ces derniers pour la deuxième place, 17 secondes après Nibali[8].

Au classement général, l'avance de Nibali est désormais de 4 minutes et 43 secondes sur Urán, qui prend la deuxième place aux dépens de Cadel Evans (BMC), arrivé quatorzième à une minute et demi[9]. Betancur passe de la septième à la cinquième place du classement et prend à Rafał Majka le maillot blanc de meilleur jeune[10], [11],[12].

Résultats de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement à l'arrivée[modifier | modifier le code]

Classement de l'étape
  Coureur Pays Équipe Temps
Vainqueur Vincenzo Nibali Jersey pink.svg Drapeau d'Italie Italie Astana en h 27 min 41 s
2e Fabio Duarte Drapeau de Colombie Colombie Colombia + 17 s
3e Rigoberto Urán Drapeau de Colombie Colombie Sky 19 s
4e Carlos Betancur Drapeau de Colombie Colombie AG2R La Mondiale 21 s
5e Fabio Aru Drapeau d'Italie Italie Astana 44 s
6e Franco Pellizotti Drapeau d'Italie Italie Androni Giocattoli-Venezuela 48 s
7e Domenico Pozzovivo Drapeau d'Italie Italie AG2R La Mondiale 54 s
8e Damiano Caruso Drapeau d'Italie Italie Cannondale 58 s
9e Darwin Atapuma Drapeau de Colombie Colombie Colombia min 0 s
10e Rafał Majka Jersey white.svg Drapeau de Pologne Pologne Saxo-Tinkoff min 4 s

Points distribués[modifier | modifier le code]

Ascensions[modifier | modifier le code]

1. Passo Tre Croci, 2e catégorie (km 196,2)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Pavel Brutt Drapeau de Russie Russie Katusha 9
2e Pieter Weening Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Orica-GreenEDGE 5
3e Stefano Pirazzi Jersey blue.svg Drapeau d'Italie Italie Bardiani Valvole-CSF Inox 3
4e Gianluca Brambilla Drapeau d'Italie Italie Omega Pharma-Quick Step 2
5e Eros Capecchi Drapeau d'Italie Italie Movistar 1
2. Trois Cimes de Lavaredo, Cima Coppi (km 210)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Vincenzo Nibali Jersey pink.svg Drapeau d'Italie Italie Astana 21
2e Fabio Duarte Drapeau de Colombie Colombie Colombia 15
3e Rigoberto Urán Drapeau de Colombie Colombie Sky 9
4e Carlos Betancur Drapeau de Colombie Colombie AG2R La Mondiale 5
5e Fabio Aru Drapeau d'Italie Italie Astana 3
6e Franco Pellizotti Drapeau d'Italie Italie Androni Giocattoli-Venezuela 2
7e Domenico Pozzovivo Drapeau d'Italie Italie AG2R La Mondiale 1

Classements à l'issue de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Vincenzo Nibali Jersey pink.svgJersey red.svg Drapeau d'Italie Italie Astana en 79 h 23 min 19 s
2e Rigoberto Urán Drapeau de Colombie Colombie Sky + min 43 s
3e Cadel Evans Drapeau d'Australie Australie BMC Racing min 52 s
4e Michele Scarponi Drapeau d'Italie Italie Lampre-Merida min 48 s
5e Carlos Betancur Jersey white.svg Drapeau de Colombie Colombie AG2R La Mondiale min 28 s
6e Przemysław Niemiec Drapeau de Pologne Pologne Lampre-Merida min 43 s
7e Rafał Majka Drapeau de Pologne Pologne Saxo-Tinkoff min 9 s
8e Beñat Intxausti Drapeau d'Espagne Espagne Movistar 10 min 26 s
9e Mauro Santambrogio[n 1] Drapeau d'Italie Italie Vini Fantini-Selle Italia 10 min 32 s
10e Domenico Pozzovivo Drapeau d'Italie Italie AG2R La Mondiale 10 min 59 s

Classement par points[modifier | modifier le code]

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Vincenzo Nibali Jersey pink.svgJersey red.svg Drapeau d'Italie Italie Astana 128
2e Mark Cavendish Drapeau de Grande-Bretagne Grande-Bretagne Omega Pharma-Quick Step 117
3e Cadel Evans Drapeau d'Australie Australie BMC Racing 111

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Stefano Pirazzi Jersey blue.svg Drapeau d'Italie Italie Bardiani Valvole-CSF Inox 82
2e Giovanni Visconti Drapeau d'Italie Italie Movistar 45
3e Vincenzo Nibali Jersey pink.svgJersey red.svg Drapeau d'Italie Italie Astana 45

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Carlos Betancur Jersey white.svg Drapeau de Colombie Colombie AG2R La Mondiale en 79 h 30 min 47 s
2e Rafał Majka Drapeau de Pologne Pologne Saxo-Tinkoff + 41 s
3e Wilco Kelderman Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Blanco 12 min 6 s

Classements par équipes[modifier | modifier le code]

Classement au temps[modifier | modifier le code]

Classement par équipes au temps
  Équipes Pays Temps
1re Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni en 238 h 3 min 58 s
2e Astana Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan + min 29 s
3e Movistar Drapeau de l'Espagne Espagne min 27 s

Classement aux points[modifier | modifier le code]

Classement par équipes aux points
  Équipes Pays Point(s)
1re Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 276
2e Astana Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 265
3e AG2R La Mondiale Drapeau de la France France 260

Abandons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mauro Santambrogio, initialement neuvième du Tour d'Italie 2013, a été déclassé par l'UCI[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale, (consulté le 31 juillet 2014)
  2. Difficulté 5 sur 5 sur la « page de l'étape du site officiel », sur gazzetta.it
  3. « Giro : Le parcours de la 20e étape », sur velochrono.fr (consulté le 25 août 2013)
  4. Barry Ryan, « Giro d'Italia will reach Tre Cime di Lavaredo in spite of snow, says Vegni », sur cyclingnews.com, (consulté le 25 août 2013)
  5. a, b, c et d Ben Atkins, « Vincenzo Nibali attacks through the stage 20 blizzard to win on the Tre Cime », sur VeloNation.com, (consulté le 25 août 2013)
  6. « Vincenzo Nibali wins stage 20 to all-but secure title », sur BBC Sport, (consulté le 25 août 2013)
  7. Barry Ryan, « Astana guard helps Nibali to Giro d'Italia victory », sur cyclingnews.com, (consulté le 25 août 2013)
  8. Alasdair Fotheringham, « Nibali wins at Tre Cime di Lavaredo », sur cyclingnews.com, (consulté le 25 août 2013)
  9. Barry Ryan, « Nibali was untouchable, says Uran », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 mai 2013)
  10. Stephen Farrand, « Betancur takes back the white jersey at the Giro d'Italia », sur cyclingnews.com, (consulté le 25 août 2013)
  11. « C'est qui le patron ? », sur velochrono.fr/, (consulté le 25 août 2013)
  12. « Giro # 20. Dans des conditions dantesques, Vincenzo Nibali ajoute du panache à son probable succès final en remportant l'étape aux Tre Cime di Lavaredo. », sur velo101.com, (consulté le 25 août 2013)
  13. « Robert Gesink quitte le Giro », sur rtbf.be,

Liens externes[modifier | modifier le code]