Beñat Intxausti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Beñat Intxausti
Beñat Intxausti CD 2011.jpg
Beñat Intxausti lors du Critérium du Dauphiné 2011.
Informations
Nom de naissance
Beñat Intxausti ElorriagaVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Eiser Hirumet (directeur sportif)
Spécialités
Équipes amateurs
2005-2006Seguros Bilbao
Équipes professionnelles
Équipes dirigées
2021-Eiser Hirumet
Principales victoires
1 course par étapes
Tour de Pékin 2013
2 étapes de grand tour
Tour d'Italie (2 étapes)
Beñat Intxausti pendant la Bicyclette basque 2008.

Beñat Intxausti Elorriaga (né le à Amorebieta-Etxano) est un coureur cycliste espagnol, professionnel entre 2007 et 2019. Il a notamment remporté deux étapes du Tour d'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Vainqueur de la Subida a Gorla et d'une étape du Tour de la Bidassoa en 2006 chez les amateurs, Beñat Intxausti passe professionnel en 2007 dans l'équipe Grupo Nicolás Mateos. En septembre, il est sélectionné en équipe d'Espagne pour participer au Tour de l'Avenir. Il se classe troisième de l'étape de Super-Besse et termine cinquième du classement général.

2008-2009 : Saunier Duval-Scott/Scott-American Beef/Fuji-Servetto[modifier | modifier le code]

En 2008, il signe un contrat de trois ans avec l'équipe ProTour Saunier Duval-Scott.

2010 : Eustakel-Euskadi[modifier | modifier le code]

Il rejoint l'équipe Euskaltel-Euskadi en 2010. Au sein de l'équipe basque, il termine deuxième du Tour du Pays basque à la suite du déclassement d'Alejandro Valverde[1] et remporte une étape du Tour des Asturies. Fin août, il s'engage pour 3 ans au sein de l'équipe Movistar, dont le sponsor succède à la Caisse d'Épargne[2].

2011-2015 : Movistar[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

Le 23 mai 2011, lors du stage en altitude dans la Sierra Nevada d'avant Tour de France, son compagnon d'entrainement Xavier Tondo sort les vélos pour partir au moment de refermer la porte du garage, celle-ci retombe brutalement coinçant Tondó entre la portière et la porte. Intxausti tente de porter secours à son coéquipier mais il est trop tard, Tondó a été tué sur le coup étranglé par la portière[3]. Aligné sur le Tour de France, il abandonne lors de la 8e étape à la suite d'une chute lors d'une précédente étape qui lui avait fracturé un radius[4]. Présent ensuite sur la Vuelta, il y chute également mais termine la course au 86e rang[5].

2012[modifier | modifier le code]

À la suite du Tour des Asturies 2012 qu'il remporte, Intxausti participe au Tour d'Italie[5]. Deuxième de la 8e étape à 23 secondes de Domenico Pozzovivo, Intxausti se place alors en cinquième place du classement général à 35 secondes de Ryder Hesjedal[6]. Sixième du classement général à l'issue de la 18e étape[7], il perd le lendemain toute chance d'obtenir un bon classement sur ce Giro en concédant plus de 40 minutes aux premiers du classement[8]. Intxausti termine ce Giro à la 38e place.

2013 : victoire d'étape et un jour un rose sur le Giro[modifier | modifier le code]

En 2013, Intxausti est à nouveau au départ du Tour d'Italie. Il porte le maillot rose pendant la huitième étape. Une semaine plus tard, il remporte la 16e étape et termine 8e du classement général[9]. Durant l'été, il dispute le Tour d'Espagne en tant qu'équipier d'Alejandro Valverde, troisième du classement général. Il termine sa saison au Tour de Pékin. Il gagne l'« étape-reine » de cette course en attaquant seul dans le final[10] et s'impose au classement général.

À l'issue de la saison 2013, le contrat qui le lie à Movistar est prolongé pour les deux années suivantes[11].

2014-2015 : nouvelle victoire d'étape sur le Giro[modifier | modifier le code]

Intxausti connaît une année 2014 qu'il juge décevante. Remplissant la plupart du temps un rôle d'équipier, il a peu d'opportunités de jouer sa propre chance. Ses meilleurs résultats sont la sixième place du Tour de Romandie en mai et la troisième place du Tour de Pologne, où il est deux fois deuxième d'étapes, en août. Entre-temps, il est équipier d'Alejandro Valverde au Tour de France. Il termine pour la première fois cette course mais, malade, il ne peut aider Valverde (quatrième du classement général) autant qu'espéré[12].

Lors du Tour d'Italie 2015, il gagne à nouveau une étape en s'imposant en solitaire lors la difficile arrivée en montagne de Campitello Matese.

2016-2018 : Sky[modifier | modifier le code]

En septembre 2015, le transfert d'Intxausti dans l'équipe Sky est annoncé. Le coureur signe un contrat de deux ans avec la formation britannique[13]. Sa saison 2016 est cependant arrêtée dès le mois de février à cause d'une mononucléose. Il fait un bref retour à l'occasion du Tour de Slovénie et du Tour de Pologne, puis à l'été 2017 lors de la Classique de Saint-Sébastien. Il se teste en fin de saison 2017 au Tour du Guangxi en vue d'un retour en 2018, en n'ayant disputé que 18 jours de compétition en deux ans[14]. Après cette course qu'il abandonne lors de la deuxième étape, il est de nouveau privé de compétition en raison de sa maladie pendant plusieurs mois[15].

2019 : fin de carrière[modifier | modifier le code]

Il rejoint l'équipe Euskadi-Murias en 2019 dans l'espoir de récupérer de sa maladie et de rejoindre à nouveau le WorldTour. Toujours gêné par le Virus d'Epstein-Barr, il prend sa retraite en début d'année 2020[16],[17].

En 2021, il devient directeur sportif au sein du club basque Eiser Hirumet[18].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svg Année20062007200820092010201120122013201420152016201720182019
Calendrier mondial nc 63e
UCI World Tour37e84e22e44e53e nc nc nc
Classement mondial791e nc 2327e3061e
UCI Europe Tour897e619e502e nc 1564e1883e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2008 au 23 juillet 2008
  2. Du 24 juillet 2008 au 31 décembre 2008

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alejandro Valverde initialement deuxième de l'édition 2010 a été déclassé
  2. (en) « Intxausti signs for Movistar », sur cyclingnews.com (consulté le )
  3. Mort tragique de Xavier Tondo, 23/05/2011 - consulté le 24/05/2011
  4. Renaud Breban, « L'Espagnol Intxausti jette l'éponge », sur cyclismactu.fr,
  5. a et b (en) Andrew Hood, « Intxausti: Aiming for the Giro podium for Tondo », sur velonews.competitor.com,
  6. (en) Peter Cossins, « Pozzovivo wins Giro d'Italia stage 8 in Lago Laceno », sur cyclingnews.com,
  7. (en) Daniel Benson, « Guardini has Cavendish's number in Vedelago », sur cyclingnews.com,
  8. Baptiste Bouthier, « L’orgueil de Kreuziger, la grinta de Hesjedal », sur velochrono.fr,
  9. Marion GACHIES, « Au tour d'Intxausti », sur eurosport.fr,
  10. (en) « Magnificent solo win for Intxausti in Beijing queen stage », sur cyclingquotes.com, (consulté le )
  11. (en) « Five Movistar riders extend contracts », sur cyclingquotes.com, (consulté le )
  12. (en) « Intxausti: I know it was not a good year », sur cyclingquotes.com, (consulté le )
  13. « Sky boucle son recrutement avec l'arrivée de Beñat Intxausti », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  14. (en) « Intxausti: I want to repay Team Sky's faith », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  15. « Tour de Norvège - Benat Intxausti de retour sept mois après », sur cyclismactu.net, (consulté le )
  16. Beñat Intxausti announces his retirement
  17. Former Team Sky rider Intxausti retires - News shorts
  18. (es) Fran Vicente, « Beñat Intxausti dirigirá al Eiser Hirumet Team », sur mundodeportivo.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :