Darwin Atapuma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Atapuma Hurtado est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Atapuma ; le second, maternel, souvent omis, est Hurtado.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atapuma.
Darwin Atapuma
Darwin Atapuma Campeonato nacional de ruta de Colombia 2018.jpg
en plein effort lors des Championnats de Colombie 2018.
Informations
Nom de naissance
John Darwin Atapuma HurtadoVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
El Puma de Túquerres
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires

Jhon Darwin Atapuma Hurtado est un coureur cycliste colombien, membre de l'équipe UAE Abu Dhabi. Il est né le à Túquerres (département de Nariño). Ses frères Alex et Remigio ont également été coureurs cyclistes professionnels[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Darwin Atapuma naît le à Túquerres (département de Nariño). Il est le benjamin d'une fratrie de neuf enfants[3]. Il commence le cyclisme à l'âge de onze ans. L'un de ses frères, Remigio, qui tient un magasin de bicyclette, lui en offre un[3] et devient son premier entraîneur[4].

Il devient champion de Colombie en 2008 et signe dans la foulée pour l'équipe colombienne Colombia es Pasión Coldeportes.

Avec son équipe, il participe à quelques courses en Europe dont le Tour de l'Avenir 2010 ou le Tour de l'Ain 2011[5], épreuves où il se distingue en les terminant toutes les deux à la neuvième place.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Darwin Atapuma au Tour de Colombie 2012.

Membre de l'équipe continentale professionnelle Colombia-Coldeportes, il ne peut participer aux épreuves du calendrier national colombien. Il dispute, ainsi, le Clásico RCN 2011 avec l'équipe de la Police nationale colombienne. Lors de la 2e étape, il accompagne Rafael Infantino et Sergio Henao dans leur échappée[6]. L'avance prise, ce jour-là et leurs qualités sont telles qu'ils sont sur le podium de la course jusqu'à l'ultime étape[7], un contre-la-montre en côte. Atapuma y réalise une contre-performance, il perd 3 min 30 s sur Infantino et doit se contenter de la quatrième place finale[8].

Puis il participe au projet insufflé par le ministre des sports colombien, Jairo Clopatofsky. À la fin de l'année 2011, il est enrôlé dans la nouvelle équipe professionnelle Colombia-Coldeportes. Il s'installe avec ses coéquipiers à Brescia[9], pour disputer la saison cycliste européenne.

Dans la neige et le froid, il remporte, le , la première victoire pour sa formation, au sommet du Passo Pordoi, lors de la quatrième étape du Tour du Trentin. L'étape se termine à 2239 mètres d'altitude par ce col mythique du Tour d'Italie. Dans la montée de celui-ci, le peloton s'égrène et se réduit aux seuls favoris. Puis Domenico Pozzovivo, leader de la course attaque pour assurer la victoire finale. À la flamme rouge, seuls les Colombiens Atapuma et Carlos Betancur sont encore avec lui. Atapuma attend les 500 derniers mètres pour l'attaquer, poursuivi par Betancur, ils réussissent un doublé colombien à l'arrivée[10]. Atapuma déclare avoir grandi en regardant les exploits de Luis Herrera sur le Tour de France et que pour lui, c'est un rêve de gagner à l'arrivée d'un tel sommet. Fils de paysans, il dédicace sa victoire à son directeur sportif Claudio Corti, car il rend possible le projet mis en place par Clopatofsky[11]. Cette victoire lui permet de rentrer dans les dix premiers du classement général (huitième à 3 min 55 s de Pozzovivo[10]).

À la mi-mai, il dispute le Tour de Californie 2012. Loin au classement général à la suite du contre-la-montre de la cinquième étape[12], il intègre une échappée de douze coureurs, réduite très rapidement à Christopher Horner et à lui-même, deux jours plus tard. Dans l'ascension finale, il contre une attaque de l'Américain pour s'isoler en tête. Pourchassé par Robert Gesink, il est rejoint à la flamme rouge. Le Néerlandais le bat au sprint et Atapuma finit deuxième[13]. La dernière étape n'apporte aucun changement au classement général et il finit la course californienne, au seizième rang[14].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Meilleur élément de sa formation durant la saison, il obtient des résultats qui attirent l'attention de Jim Ochowicz, manager général de l'équipe BMC Racing. Début septembre, sa dix-huitième place au Tour d'Italie, comme sa victoire d'étape au Tour de Pologne, lui permet de signer un contrat en faveur de l'équipe américaine, détenant une licence UCI WorldTour[15].

2014-2016 : chez BMC Racing[modifier | modifier le code]

Darwin Atapuma durant le Tour de San Luis 2014.

En début d'année, Darwin Atapuma est neuvième du Tour de San Luis. Au printemps, il se classe dix-huitième du Tour de Romandie et du Critérium du Dauphiné. En juillet, il prend le départ de son premier Tour de France, où il est appelé à épauler Tejay van Garderen en montagne. Il chute cependant, en compagnie de ce dernier, lors de la septième étape. Souffrant d'une fracture d'un fémur, il doit abandonner et arrêter sa saison[16],[17].

Lors d'un entrainement en préparation pour la saison 2015, Atapuma est attaqué à l'arme blanche par deux hommes qui voulaient lui voler son vélo. Au cours de l'altercation, il est blessé au bras gauche et au poignet[18].

En mars 2015, il se classe septième du classement général du Tour de Catalogne. Il participe au Tour d'Italie, pour aider son leader Damiano Caruso[19]. Il termine seizième de la course, Caruso huitième.

Au mois de septembre 2016, il quitte la formation BMC Racing et s'engage avec l'équipe Lampre-Merida[20], rebaptisée UAE Abu Dhabi.

Chez 2017 : chez UAE Emirates[modifier | modifier le code]

Darwin Atapuma fait ses débuts avec UAE Emirates en janvier 2017 au Tour de San Juan, en Argentine, où il est leaders de l'équipe. Il doit cependant quitter la course après la deuxième étape, souffrant d'un traumatisme cervical à la suite d'une chute[21]. De retour en course le mois suivant, il est quatrième du championnat de Colombie. En mars, il prend la treizième place du Tour de Catalogne. Dix jours plus tard, une nouvelle chute au Tour du Pays basque lui occasionne une fracture du poignet[22]. Il reprend la compétition deux mois plus tard, en Suisse[23]. Durant l'été, il prend part au Tour de France, où le leader de l'équipe pour le classement général est Louis Meintjes. Échappé lors de la 18e étape et seul en tête dans l'ascension finale vers le col d'Izoard, il est rattrapé par Warren Barguil et prend la deuxième place[24]. Il termine 41e du classement général. Il dispute ensuite le Tour d'Espagne, aux côtés de Louis Meintjes et Rui Costa[25], et en prend la vingtième place.

En 2018, Atapuma dispute le Tour d'Italie en tant qu'équipier de Fabio Aru, nouveau leader d'UAE Emirates[26]. Celui-ci, en difficulté, ne termine par la course tandis qu'Atapuma finit à la 61e place.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

  • 2015 : 56e, vainqueur de la 1re étape (contre-la-montre par équipes)
  • 2016 : 32e, Jersey red.svg maillot rouge pendant 4 jours
  • 2017 : 20e

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
UCI World Tour nc[27] 91e[28] 67e[29]
UCI America Tour 126e[30] 73e[31] nc[32] nc[33] 140e[34] 226e[35] 42e[36]
UCI Europe Tour nc[37] 916e[38] 585e[39] 289e[40] 302e[41]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Darwin Atapuma », sur bmcracingteam.com (consulté le 16 décembre 2014)
  2. (es) « equipo sub 23 » darwin atapuma », sur colombiaespasioncafedecolombia.wordpress.com, (consulté le 3 janvier 2015)
  3. a et b (it) « Botta&Risposta con Darwin Atapuma », sur tuttobiciweb.it, (consulté le 29 mai 2018)
  4. (es) « "Celebraremos los triunfos de mi hermano Darwin y mi hijo Duván": Remigio Atapuma », sur elespectador.com, (consulté le 29 mai 2018)
  5. « Grimpeurs d'exception », sur www.velo101.com (consulté le 13 août 2011)
  6. (es) « Sergio Luis Henao asumió el liderato del Clásico RCN », sur www.elpais.com.co, (consulté le 26 avril 2012)
  7. (es) « Les différents classements de la huitième étape du Clásico RCN 2011 », sur docs.google.com (consulté le 13 février 2012)
  8. (es) « Les différents classements de la neuvième et dernière étape du Clásico RCN 2011 », sur docs.google.com (consulté le 21 avril 2012)
  9. (es) « Viaja a Italia el equipo Continental Profesional Colombia-Coldeportes », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le 17 avril 2012)
  10. a et b « Pozzovivo sur la bonne voie », sur www.velo101.com (consulté le 21 avril 2012)
  11. (en) « El Puma conquers the Passo Pordoi! », sur www.colombiacoldeportes.com (consulté le 21 avril 2012)
  12. (en) « Le classement officiel de la cinquième étape du Tour de Californie 2012 », sur www.amgentourofcalifornia.com (consulté le 20 mai 2012)
  13. « A couper le souffle ! », sur www.velo101.com (consulté le 20 mai 2012)
  14. (en) « Le classement officiel du Tour de Californie 2012 », sur www.amgentourofcalifornia.com (consulté le 26 mai 2012)
  15. (es) « Ciclo Mercado 2014: Darwin Atapuma confirmado para el BMC-Racing », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 5 septembre 2013)
  16. (en) « Atapuma returns to Colombia after Tour de France crash », sur cyclingnews.com, (consulté le 23 octobre 2014)
  17. (en) « Van Garderen loses time in Tour de France crash », sur cyclingnews.com, (consulté le 23 octobre 2014)
  18. (en) « Darwin Atapuma (BMC) attaqué à l'entraînement », sur lequipe.fr, (consulté le 2 janvier 2015)
  19. (en) « BMC with Caruso and Gilbert in the Giro », sur cyclingquotes.com, (consulté le 19 mai 2015)
  20. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 21 septembre 2016)
  21. (en) « Atapuma unlikely to continue at Vuelta a San Juan after heavy crash on stage 2 », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 mai 2018)
  22. (en) « Cummings, Atapuma injured in Pais Vasco crash - News Shorts », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 mai 2018)
  23. (en) « Rui Costa will head up UAE Team Emirates in the Gp Canton d’Argovie and in the Tour de Suisse », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 mai 2018)
  24. (en) « Tour de France: Atapuma comes close on Col d'Izoard », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 mai 2018)
  25. (en) « UAE Team Emirates line-up for the Vuelta a Espana 2017 », sur uaeteamemirates.com, (consulté le 29 mai 2018)
  26. « Fabio Aru : « C’est le bon moment de gagner » le Tour d’Italie 2018 », sur todaycycling.com, (consulté le 29 mai 2018)
  27. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  30. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  31. (en) « UCI America Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  32. (en) « UCI America Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  33. (en) « UCI America Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  34. (en) « UCI America Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  35. (en) « UCI America Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  36. (en) « UCI America Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  37. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  38. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  39. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  40. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  41. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :