(40) Harmonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harmonie (homonymie).
(40) Harmonie
(40) Harmonia
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2453600.5)
Établi sur ? observations couvrant ?, U = ?
Demi-grand axe (a) 339,130×106 km
(2,267 ua)
Périhélie (q) 323,180×106 km
(2,160 ua)
Aphélie (Q) 355,080×106 km
(2,374 ua)
Excentricité (e) 0,047
Période de révolution (Prév) 1 246,669 j
(3,413 a)
Vitesse orbitale moyenne (vorb) 19,77 km/s
Inclinaison (i) 4,256°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 94,304°
Argument du périhélie (ω) 268,914°
Anomalie moyenne (M0) 104,854°
Catégorie Astéroïde de la ceinture principale
Caractéristiques physiques
Dimensions 107,6 km [1]
Masse (m) 1,31×1018 kg
Masse volumique (ρ) ~ 2000 kg/m3
Gravité équatoriale à la surface (g) 0,0301 m/s2
Vitesse de libération 0,0569 km/s
Période de rotation (Prot) 0,3713 j
(8,910 h)
Classification spectrale S
Magnitude absolue (M) 7,0
Albédo (A) 0,242 [1]
Température (T) ~ 177 K
Découverte
Découvert par Hermann Goldschmidt
Date
Désignation 1950 XU

(40) Harmonie est un gros astéroïde de la ceinture principale d'astéroïdes. Il a été découvert par l'astronome franco-allemand Hermann M. S. Goldschmidt, le , et nommé d'après Harmonie, fille d'Arès et d'Aphrodite, déesse grecque de l'harmonie. Le nom a été choisi pour marquer la fin de la guerre de Crimée.

Le spectre de (40) Harmonie correspond à un astéroïde de type S dans le système de classification de Tholen, et est similaire aux météorites achondrites primitives.

Les observations photométriques de l'observatoire Organ Mesa à Las Cruces au Nouveau-Mexique en 2008-09 ont été exploitées pour déduire une courbe de lumière qui a montré quatre minima et maxima inégaux par cycle. La courbe montre une période de 8.909 ± 0,001 heures avec une variation de luminosité de 0,28 ± 0,02 d'amplitude. Ce résultat est compatible avec les études précédentes.

Les observations issues de l'Interférométrie des tavelures réalisées avec le télescope Nicholas U. Mayall de l'observatoire de Kitt Peak au cours des années 1982-84 n'ont pas permis de découvrir de satellite. En 1988, une nouvelle recherche de satellites ou de poussière en orbite autour de cet astéroïde a été réalisée en utilisant le télescope UH88 des observatoires du Mauna Kea, mais l'effort est resté vain.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b IRAS

Lien externe[modifier | modifier le code]