Étienne Balsan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Balsan.

Fulcran Étienne Balsan, né le 11 février 1878 à Paris 8e[1] et mort en 1953, est un gentleman-rider français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le plus jeune fils du riche manufacturier Auguste Balsan (1836-1896), maire de Châteauroux et député conservateur de l'Indre de 1871 à 1876[2]. Son frère aîné, l'aéronaute et pionnier de l'aviation Jacques Balsan, devint en 1921 le second époux de Consuelo Vanderbilt, divorcée du 9e duc de Malborough.

Officier de cavalerie, Étienne Balsan renonce à la carrière militaire pour se consacrer à l'élevage et aux courses de chevaux. Joueur de polo, il possède le domaine de Royallieu (le château a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale), en forêt de Compiègne dans le département de l’Oise. En 1904 il acquit un ensemble immobilier (maison, écuries et manège) à Lacroix-Saint-Ouen.

À Vichy, ayant remarqué la jeune Gabrielle Chanel, seize ans, il devient son amant et son protecteur, et restera son ami. En 1909, lorsque « Mademoiselle » souhaite s'installer à Paris comme modiste, il lui prête sa garçonnière au rez-de-chaussée du 160 boulevard Malesherbes pour en faire son tout premier point de vente[3]. Riche et séduisant, il l'introduisit dans la Société parisienne. Il est avant Coco l'amant d'Émilienne d'Alençon ; il se marie le 2 décembre 1920 à Anglet avec Susanne Bouchard.

Balsan est joué par l'acteur Rutger Hauer dans le film Chanel Solitaire (1981) et par l'acteur Benoît Poelvoorde dans le film Coco avant Chanel (2009).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives Départementales de Paris en ligne, acte de naissance N° 8e/1878/253 (la date du décès n'est pas indiquée)
  2. « Fiche no 357 », sur Sycomore, base de données des députés de l'Assemblée nationale
  3. Emma Baxter-Wright (trad. Laurence Le Charpentier), Le petit livre de Chanel [« The Little Book of Chanel »], Paris, Eyrolles,‎ septembre 2012, 160 p. (ISBN 978-2-212-13545-9), « Les premières années », p. 11

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Coston, Dictionnaire des dynasties bourgeoises et du monde des affaires (éditions Alain Moreau, 1975, pp. 36 à 39);
  • Paul Morand , L'allure de Chanel (Hermann, 1976, pp 29 à 32).