Éric Sadin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Éric Sadin
Image dans Infobox.
Éric Sadin en 2020.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Éric Sadin, né le [1], est un écrivain et philosophe français, principalement connu pour ses écrits technocritiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Écrivain, Éric Sadin explore certaines des mutations décisives de la fin du XXe et du début du XXIe siècle en alternant ouvrages littéraires et théoriques[2]

En 1999, il fonde la revue éc/artS, dédiée aux pratiques artistiques et aux nouvelles technologies[3]. Il commence à se faire connaître en publiant en 2009 son livre Surveillance Globale : Enquête sur les nouvelles formes de contrôle[4].

Il devient par la suite un intervenant régulier à Sciences Po, à Paris, et intervient dans de nombreuses universités et centres de recherches en Europe, en Amérique du Nord et en Asie

Il a été aussi professeur à l’école supérieure d’art de Toulon[1], et professeur invité à l’ECAL de Lausanne et à l’université d’art IAMAS, à Ōgaki (Japon)[5].

Ouvrages parus (sélection)[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Times of the Signs : Communication and Information: A Visual Analysis of New Urban Spaces, Birkhäuser, 2007
  • Surveillance globale : Enquête sur les nouvelles formes de contrôle, Flammarion, coll. « climats »,
  • La Société de l'anticipation : Le Web précognitif ou la rupture anthropologique, Inculte, coll. « Essais »,
  • L'Humanité augmentée : L'administration numérique du monde, L'échappée, coll. « Pour en finir avec »,
  • La Vie algorithmique : Critique de la raison numérique, L'échappée, coll. « Pour en finir avec »,
  • La Silicolonisation du monde : L’irrésistible expansion du libéralisme numérique, L'échappée, coll. « Pour en finir avec »,
  • L’Intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle : Anatomie d’un antihumanisme radical, L'Échappée, coll. « Pour en finir avec »,
    Le titre de l'ouvrage est une référence à La Technique ou l'Enjeu du siècle de Jacques Ellul[6].
  • L'Ère de l'individu tyran. La fin d'un monde commun, Grasset, [7]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Tokyo, P.O.L, 2005
  • Globale Paranoïa, Les Petits matins, coll. « Les grands soirs »,
  • Les Quatre Couleurs de l'Apocalypse : Hyperscénarios d’attentats de masse, Inculte, coll. « Fictions »,
  • Softlove, Galaade éditions,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Éric Sadin », sur ericsadin.org.
  2. Voir sur franceculture.fr.
  3. « éc/artS », sur ericsadin.org (consulté le 14 octobre 2020).
  4. Éric Sadin, Surveillance globale. Enquête sur les nouvelles formes de contrôle : ENQUETE SUR LES NOUVELLES FORMES DE CONTROLE, Climats, , 241 p. (ISBN 978-2-08-123545-8, lire en ligne).
  5. « Bio », sur ericsadin.org (consulté le 24 octobre 2017).
  6. « Éric Sadin : l'asservissement par l'Intelligence Artificielle ? », sur ThinkerView, .
  7. « Éric Sadin : "Nos psychés sont marquées par des désillusions successives" », France Culture, La grande table Idées par Maylis Besserie, le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]