Émissions de CO2 des transports ferroviaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le transport ferroviaire est un émetteur de dioxyde de carbone qui est un des principaux gaz à effet de serre. Il est émis soit de manière directe par une locomotive diesel, soit de manière indirecte par la production d'électricité nécessaire aux locomotives.

Vecteur énergétique[modifier | modifier le code]

Selon l'Agence internationale de l'énergie, en 2004, le secteur des transports représente 26 % de la consommation énergétique mondiale, soit 23 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre[1]. En 2000, le transport ferroviaire consommait 1,19 exajoule (1018 joule), soit 1,5 % de l'énergie consommée pour les transports dans le monde[2].

Cette énergie est principalement l'énergie de traction qui est soit électrique, soit diesel. Le charbon qui était encore significativement utilisé dans certains pays en voie de développement jusqu'au début des années 2000[3]est maintenant réservé aux véhicules historiques ou touristiques.

Les émissions de CO2 des transports ferroviaires varient d'un pays à un autre selon que ses infrastructures ferroviaires soient plus ou moins électrifiées ou non et selon le mix énergétique utilisé pour produire l'électricité. Certains pays en voie de développement continuent à utiliser le charbon[3].

D'une manière générale l'électricité est largement dominante dans le transport ferroviaire en Europe et au Japon, alors qu'en Amérique du Nord il s'agit du diesel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]