Ceinture verte (urbanisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En urbanisme, une ceinture verte est une zone entourant une ville où l’urbanisation est interdite afin d’empêcher l’étalement urbain. Le concept a été créé au Royaume-Uni durant la première moitié du XXe siècle sous le nom anglais green belt[1].

Applications[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

En France, le concept est mis en application par la ville de Rennes et sa métropole depuis son schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de 1984[2].

Au Canada[modifier | modifier le code]

Le concept est appliqué au Canada à partir des années 1950 pour la capitale, Ottawa, et prend la dénomination de « ceinture de verdure ». Toutefois, les banlieues par delà la ceinture ayant fusionné avec Ottawa en 2001, la ceinture se retrouve aujourd'hui au sein même de la ville[1].

En Belgique[modifier | modifier le code]

Bruxelles est entourée par la ceinture verte de Bruxelles.

Au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

La capitale du Royaume-Uni est également dotée d’une ceinture verte, dénommée London Metropolitan green belt.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre-Yves Chopin, « Les ceintures vertes : efficaces contre l’étalement urbain ? », sur sagacite.org, (consulté le )
  2. « Rennes. Une ceinture verte pour contenir l'étalement urbain », sur letelegramme.fr, (consulté le ).