École d'application

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Une école d'application est, en France, un établissement d'enseignement supérieur chargé de former des étudiants déjà diplômés de l'enseignement supérieur. Les écoles d'application apportent ainsi une formation de spécialisation, souvent professionnalisante, à ces élèves.

Les écoles de spécialisation constituent souvent une étape nécessaire pour accéder à certains corps de fonctionnaires. Par exemple, les diplômés de l'École polytechnique qui choisissent à la fin de leur scolarité d'entrer dans la fonction publique, effectuent une formation de spécialisation dans une des écoles d'application qui le permet (par ailleurs, la quasi intégralité des élèves de l’École polytechnique font une école d'application).

L'École nationale d'administration est qualifiée d'école d'application, puisqu'elle rassemble sous une même discipline des élèves déjà formés soit par l'enseignement supérieur, et notamment par les instituts, soit par les fonctions administratives qu'ils auront exercées auparavant[1].

Il est également proposé aux élèves de certaines écoles de la fonction publique de poursuivre leur scolarité dans d'autres établissements. Ainsi, les diplômés de l'École nationale des chartes peuvent entrer à l'ENSSIB ou à l'INP.

École militaire d'application[modifier | modifier le code]

Article détaillé : école militaire d'application.

Écoles d'application de l'École polytechnique[modifier | modifier le code]

Article connexe : École polytechique.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ordonnance du 9 octobre 1945