Écluses de Fonserannes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Écluses de Fonserannes
Image illustrative de l'article Écluses de Fonserannes
Géographie
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Commune Béziers
Coordonnées 43° 19′ 51″ N 3° 12′ 00″ E / 43.330778, 3.20007643° 19′ 51″ N 3° 12′ 00″ E / 43.330778, 3.200076
Caractéristiques
Nombre 8 (6 fonctionnelles)
Gabarit Riquet
Histoire
Année d'ouverture 1697
Administration
Gestionnaire Voies navigables de France
Protection  Inscrit MH (1996)
Patrimoine mondial Patrimoine mondial (1996, Canal du Midi)

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Écluses de Fonserannes

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Écluses de Fonserannes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Écluses de Fonserannes

Les écluses de Fonserannes, ou l'échelle d'écluses de Fonserannes, sont un ensemble de huit écluses contiguës (écluse octuple), situées à Béziers (Hérault), constituant un ouvrage majeur du canal du Midi.

Description[modifier | modifier le code]

L'échelle d'écluses comporte huit bassins de forme ovoïde (spécifique au canal du Midi), et donc 9 portes[note 1], permettant de franchir une dénivellation de 21,50 m, sur une longueur de 312 m[1]. Au XIXe siècle, lorsqu'il a été décidé d'abandonner la traversée dans le lit de l'Orb et de construire un pont-canal, le 7e bassin a été modifié pour être raccordé au nouveau bief menant au pont. Ne sont donc désormais utilisées que six écluses (7 portes)[1]. Sur l'ancien tracé du canal, il existe une dernière écluse à l'embouchure sur l'Orb (écluse double de Notre-Dame abandonnée).

La majesté du lieu, la prouesse technique que cela représentait en matière de génie civil, saisissent aujourd’hui encore les visiteurs du site. Des bâtiments traditionnels comme le coche d’eau, les écuries, la maison de l’éclusier y subsistent encore. Cet ensemble fait des écluses de Fonserannes le 3e site touristique le plus visité en Languedoc-Roussillon, après le pont du Gard et la cité de Carcassonne. C'est aussi l'un des ouvrages les plus visités du canal du Midi, avec 320 000 visiteurs par an[2].

Depuis 1984, les écluses de Fonserannes sont doublées d'une pente d'eau, construite afin de court-circuiter l'échelle d'écluses et de réduire le temps de passage. Mais cet aménagement, arrivé trop tardivement après que le trafic marchand s'est effondré, n'a pratiquement pas été utilisé. Il est actuellement à l'abandon[3].

Protection[modifier | modifier le code]

Les écluses de Fonserannes ont fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par un arrêté du 14 octobre 1996[4]. Il comprend : les parements des huit bassins ; les quais de l'ensemble de l'ouvrage, sur le canal du Midi et sur le canal d'évacuation ; les quatorze volées d'escalier qui flanquent les bassins ; les bornes d'amarre en pierre ; le ponceau voûté, à l'extrémité aval de l'ouvrage ; la passerelle voûtée, entre le quatrième et le cinquième bassins. L'ensemble est également inscrit depuis 1996 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO au titre du canal du Midi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. De fait, il est de coutume d'appeler le site les « neuf écluses de Fonserannes ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Belles régions de France, n°11, Août-Sept.-Oct. 2012, p. 78
  2. Antoine Assus, Gilles Cusy (dir.), « Patrimoine et usages contemporains : Les écluses de Foncérannes à Béziers », École d'architecture du Languedoc-Roussillon, Montpellier, septembre 2000, 85 p.
  3. « Fonserannes sur le site du Canal du Midi » (consulté le 19 avril 2010)
  4. « Notice no PA34000005 », base Mérimée, ministère français de la Culture.