Pente d'eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Motrice de la pente d'eau de Fonserannes.
Haute (Fonserannes)
Basse (Fonserannes)

La pente d'eau est un ouvrage de franchissement des chutes, conçu par un ingénieur français au XXe siècle, Jean Aubert.

Pour monter, le bateau entre dans un couloir légèrement incliné et une sorte de bouclier ferme le couloir derrière lui. Ce bouclier est poussé par des motrices roulant sur les bords dudit couloir et déplace un coin d'eau qui porte le bateau jusqu'au niveau amont. Une fois en haut, une porte s'ouvre et met le couloir en communication avec le bief amont. Le bateau sort et continue son chemin.

Pour descendre, le principe est le même, sauf que le bouclier et les motrices retiennent le coin d'eau le temps de la descente jusqu'au bief aval.

Les deux pentes d'eau qui existent en France sont situées dans le Sud, à Montech (près de Montauban) sur le canal latéral à la Garonne, et à Fonserannes (près de Béziers) où elle aurait permis le doublement de l'échelle d'écluses (elle est actuellement à l'abandon après avoir été sous-utilisée, à cause d'un trafic de commerce qui s'est très vite réduit et à des problèmes techniques répétés).

Lien externe[modifier | modifier le code]