Escalier de Neptune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

(Voir la carte topographique)
Escalier de Neptune
Escalier de Neptune
(Voir la carte administrative)
Escalier de Neptune
Escalier de Neptune
Voir l’image vierge
Localisation de l'escalier de Neptune.

L'escalier de Neptune (en anglais : Neptune's Staircase, en gaélique écossais : Staidhre Neptune) est le nom donné aux huit écluses en escalier situées dans le village écossais de Banavie (en), à l'entrée du canal calédonien. D'une longueur totale de 457 m, elles sont les plus longues du Royaume-Uni[1] et élèvent les bateaux à 19,5 m au-dessus du niveau de la mer en 90 minutes environ[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L'escalier de Neptune a été conçu par l'ingénieur Thomas Telford dans le cadre de la construction du canal calédonien, et construit entre 1807 et 1811[2]. Cette réalisation, à la pointe de la technique de l'époque, est restée inégalée jusqu'à la construction du canal de Panama en 1914[3]. Son nom lui a été donné par les ouvriers lors de sa construction en référence à Neptune, dieu de la mer chez les Romains[4].

Description[modifier | modifier le code]

L'escalier de Neptune vu d'en bas.

Les écluses permettent le passage de bateaux allant jusqu'à 45 m de long pour 9 de large[5]. Les portes, initialement manœuvrées par douze hommes avec l'aide de cabestans, sont désormais équipées, depuis 1968[2], de vérins hydrauliques permettant à deux personnes de gérer toutes les écluses. Chacune pèse aujourd'hui 22 tonnes[1], les portes originelles en chêne renforcées d'acier ayant été remplacées par de nouvelles tout en métal en 1920 à la suite de plusieurs collisions[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b et c (en) Neptune's Staircase, Caledonian Canal sur www.transportheritage.com (consulté le 28/12/2009).
  2. a et b (en) Neptune's Staircase sur le site de The Gazetteer for Scotland.
  3. (en) Thomas Telford, article de l'Encyclopædia Britannica.
  4. Selon le panneau touristique décrivant l'ouvrage sur place (en 2007).
  5. (en) Anthony Burton, The waterways of Britain: a guide to the canals and rivers of England, Scotland and Wales, Londres, 1983, p. 161.
  6. (en) Caledonian Canal, Banavie Locks sur le site de la Royal Commission on the Ancient and Historical Monuments of Scotland (consulté le 10 janvier 2010).

Articles connexes[modifier | modifier le code]