Yolande Villemaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yolande Villemaire

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Yolande Villemaire au Marché de la Poésie de Montréal 2009

Activités Poète, Romancière
Naissance 28 août 1949
Saint-Augustin-de-Mirabel, Drapeau : Québec Québec
Langue d'écriture français
Genres Poésie et Roman
Distinctions Bourse de carrière (2009) Prix International de Poésie Gatien Lapointe-Jaime Sabines (2008)

Œuvres principales

Yolande Villemaire est une romancière et poète québécoise née à Saint-Augustin-de-Mirabel le 28 août 1949.

Elle a obtenu un baccalauréat en théâtre et une maîtrise en lettres de l'Université du Québec à Montréal.

Elle publie des recueils de poésie et romans depuis 1974.

Elle dirige la collection « hiéroglyphe » chez XYZ éditeur depuis 1999.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Machine-t-elle, Les Herbes rouges, Montréal, 1974
  • Que du stage blood, Éditions Cul-Q, Montréal, 1977
  • Terre de mue, Éditions Cul-Q, Montréal, 1978
  • Du côté hiéroglyphe de ce qu’on appelle le réel, Les Herbes rouges, Montréal, 1982
  • Adrénaline, Le Noroît, Montréal, 1982
  • Les Coïncidences terrestres, La Pleine Lune, Montréal, 1983
  • Jeunes femmes rouges toujours plus belles, Lèvres urbaines no 8, Montréal, 1984
  • Quartz et mica, Les Écrits des Forges (Québec) et le Castor Astral (France), 1985
  • La lune indienne, Les Écrits des Forges, Trois-Rivières, 1994
  • Les murs de brouillard, Les Écrits des Forges, Trois-Rivières, 1997
  • D’ambre et d’ombre, Écrits des Forges, Trois-Rivières 2000 et 2003 (poche)
  • Céleste tristesse, l’Hexagone 1997; Les Écrits des Forges/Le Temps des Cerises, Trois-Rivières/Pantin, 2006
  • L’armoure, Écrits des Forges (Québec) et Phi (Luxembourg), 2009
  • Micropoésie, Écrits des Forges (Québec), 2011
  • Lune indienne/Luna de la India (édition sonore sur CD), Écrits des Forges/Conaculta, 2012
  • "Silence is a Healing Cave", Ekstasis Editions, Victoria, B.C., 2013

Roman[modifier | modifier le code]

  • Meurtres à blanc, Guérin, 1974, Typo, Montréal 1985
  • La Vie en prose, Les Herbes rouges, 1980, Typo Montréal, 1986
  • Ange Amazone, Les Herbes rouges, Montréal, 1982
  • La Constellation du Cygne, La Pleine Lune, 1985, Typo, Montréal, 1996
  • Vava, L’Hexagone, Montréal, 1989
  • Le dieu dansant, l’Hexagone, Montréal, 1995
  • Des petits fruits rouges, coll. «hiéroglyphe», XYZ éditeur, Montréal, 2001
  • La déferlante d'Amsterdam, XYZ éditeur (Qc.) et Le Castor Astral (France), 2003
  • Poètes et centaures, XYZ éditeur, Montréal 2005
  • India, India, XYZ éditeur, Montréal 2007

En traduction[modifier | modifier le code]

  • Quartz &Mica. Trad. par Judith Cowen. Guernica, Montréal, 1987
  • Amazon Angel. Trad. par Gérald Leblanc, Guernica, Toronto, Canada 1993
  • Muros de niebla. Trad. par Silvia Pratt, Mantis Editores, Guadalajara, Mexique, 2003
  • Midnight Tides of Amsterdam Trad. par Leonard Sugden, Ekstasis Éditions, Victoria, B.C., Canada, 2004
  • La Costellazione del Cigno. Trad. par Osvaldo Lanzolla. WIP Edizioni, Bari, Italie, 2005
  • Poets & Centaurs. Trad. par Leonard Sugden. Ekstasis Éditions, Victoria, B.C. Canada 2006
  • Celeste tristeza. Trad. par Gabriel Martin, Literalia Editores, Guadalajara Mexique 2006
  • La divinità danzante Trad. par Osvaldo Lanzolla. WIP Edizioni, Bari, Italie 2007
  • Little Red Berries. Trad. Leonard Sugden, Ekstasis Éditions, Victoria, B.C. 2008
  • L’onda di Amsterdam.Trad. Lorella Martinelli, Edizioni Scientifiche Italiane, Naples 2009
  • India, India. Trad. Leonard Sugden, Ekstasis Éditions, Victoria, B.C., 2009
  • Luna de la India/Lune indienne Trad. Silvia Pratt, Mantis Editores, Guadalajara, 2009

Distinctions[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

Le fonds d'archives de Yolande Villemaire est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Yolande Villemaire (MSS406) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Liens externes[modifier | modifier le code]