Xipho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le xipho (Xiphophorus hellerii) est une espèce de poissons d'eau douce tropicale. Il est également appelé « porte-épée » ou « porte-glaive », ou encore « xiphophore ». C'est un poisson répandu dans les aquariums.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Les femelles mesurent jusqu'à 12 cm, alors que les mâles, plus petits, ne mesurent que 10 cm. Les couleurs de base naturelle du Xipho sont le vert, le rouge ou le blanc. Les nageoires gris fumé ou noires, chez le mâle comme chez la femelle, sont caractéristiques.

Les mâles se distinguent par une caudale allongée en forme de pointe à sa base, appelée « épée », et par un gonopode très développé en longueur, surtout chez les Xipho-lyre, une variété d'élevage qui a une queue à double épée, et dont la caudale est très allongée.

De nos jours, la forme sauvage du Xiphophorus helleri est très peu répandue chez les aquariophiles, qui préfèrent des individus plus petits, n'atteignant que 8 cm au maximum. La variété à flanc gris-vert aux reflets argentés avec une bande longitudinale rouge le long du corps qui se prolonge jusqu'au bout de la caudale est très répandue. Les variétés « Tuxedo » (rouge-orangé parsemé de noir tacheté) sont aussi très répandues.

Comportement et reproduction[modifier | modifier le code]

Ce sont des poissons omnivores et grégaires, qui vivent groupés.

Les xiphos sont ovovivipares. Les alevins sortent vivants et sont capables de se nourrir seuls. Une femelle peut avoir entre 50 et 100 alevins par portée, et ce toutes les cinq semaines. La ponte a souvent lieu au petit matin.

Des légendes très répandues chez les aquariophiles prêtent aux xiphos une caractéristique sexuée pour le moins originale, prétendant qu'ils sont capables de changer de sexe[réf. souhaitée]. Ce n'est pourtant pas vrai ; cette idée a été répandue à cause de la maturation sexuelle variable de ces individus[réf. souhaitée]. On distingue généralement ceux qui sont matures au bout de trois mois et ceux au bout de six mois. Avant cette période, les mâles n'ont ni gonopode pointu, ni caudale en forme de pointe, et ressemblent donc à des femelles de taille moyenne… Les mâles qui deviennent matures après cette période sont appelés des mâles tardifs. Ceux-ci sont plus grands que les mâles matures après trois mois. Les xiphos peuvent stocker du sperme pendant 4 mois après l'accouplement, en attendant que les conditions soit bonnes pour la ponte.[réf. nécessaire]

Les xiphos peuvent vivre de deux à cinq ans.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Ces poissons se rencontrent en Amérique centrale (du sud du Mexique au Guatemala). Ils vivent à l'état naturel dans les cours d'eau rapides riches en plantes aquatiques et dans les eaux stagnantes (lacs et mares).

Maintenance en captivité[modifier | modifier le code]

Ils aiment une eau comprise entre 18 et 28 °C avec un pH légèrement alcalin compris entre 7,0 et 8,2, et avec une dureté moyennement élevée, comprise entre 10°d GH et 30°d GH

Crystal Clear app babelfish.png Maintenance en aquarium
Note : Les informations figurant dans cet encadré sont données seulement à titre indicatif. Lire attentivement le texte.
Origine Amérique centrale Eau eau douce
Dureté de l'eau 10-30 °GH pH 7-8,2
Température 18-28 °C Volume mini. 200l
Alimentation omnivore Taille adulte 8-12
Reproduction Ovovivipare Zone occupée surface & milieu
Sociabilité grégaire (5-10 individus) Difficulté facile

Comportement[modifier | modifier le code]

Ces poissons grégaires vivent en groupe (cinq à dix individus). Il est conseillé de ne pas mélanger dans un même bac les platys et les xiphos, afin d'éviter l'obtention d'espèces hybrides. On peut les maintenir avec des guppys, des néons et des mollys.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce sont des poissons omnivores et, comme tous les ovovivipares d'Amérique Centrale, ils apprécient les compléments alimentaires végétaux. La présence d'algues dans le bac n'est donc pas forcément un grand souci.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Xipho dans un aquarium

Ce poisson est ovovivipare. Il est préférable de mettre au moins un mâle pour deux voire trois femelles. Pour éviter des alevins qui grandissent de façon anarchique, il est préférable d'avoir un bac à l'eau bien oxygénée, les trop grandes concentrations de matières azotées, souvent dans les aquariums trop petits, étant donc à éviter.

Les alevins sont capables de se nourrir seuls dès la naissance. Cependant, il est préferable de séparer les alevins des parents, qui n'en feraient qu'une bouchée.

Autres membres de sa famille[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le Xipho a donné son nom à un projet libre, Xiph.org.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :