Wolfgang Becker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wolfgang Becker

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Wolfgang Becker en 2009 pendant l'ouverture de la Berlinale

Naissance 22 juin 1954 (60 ans)
Hemer, Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemande
Profession Scénariste
Acteur
Réalisateur
Films notables La vie est un chantier
Good Bye, Lenin!

Wolfgang Becker, né le 22 juin 1954 à Hemer en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, est un scénariste, réalisateur et acteur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après le baccalauréat, il poursuit à l'université de Berlin des études de civilisation et d'histoire germaniques et américaines. Puis il entre à l'Académie allemande du film et de la télévision (DFFB). Son film de fin d'études, Schmetterlinge (Papillons), attire l'attention sur lui : ce film qui adaptait une histoire de l'écrivain anglais Ian McEwan, obtient à Hollywood l'Oscar du meilleur film d'étudiant (Student Film Award), à Locarno, le "Léopard" d'or, et à Saarbrücken, le prix du Ministre-Président de la Sarre au Festival Max Ophüls, en 1988 pour le célèbre de la télévision berlinoise, Tatort (le Lieu du crime), il réalise, en 1991, un épisode intitulé "Blutwurstwalzer" qui soulève l'enthousiasme. L'année suivante, il tourne pour la télévision Jeux d'enfant, un drame de l'enfance dont le succès amène sa sortie en salle.

En 1997, il participe, avec le producteur Stephan Arndt et le musicien et réalisateur Tom Tykwer, à la création d'une société de production : X Film Creative Pool. C'est au sein de cette société, qu'il réalise son film suivant, La vie est un chantier. Le film connut un grand succès public.

Good Bye, Lenin!, après avoir remporté un énorme succès en Allemagne, fera une belle carrière internationale et restera le film auquel on pensera lorsque sera évoquée la chute du Mur de Berlin.

Il a également participé au tournage de certains épisodes de la série allemande Inspecteur Derrick.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jeux d'enfant[modifier | modifier le code]

Le film retrace la triste histoire d'un enfant, au début des années 60, en Allemagne. L'enfant, Micha, tente par tous les moyens d'empêcher le divorce de sa mère confrontée à un père irascible et violent, frustré par des conditions de vie misérable.

La Vie est un chantier[modifier | modifier le code]

Une nuit, à Berlin, un homme se rend aux abattoirs où il est employé lorsqu'il aperçoit deux hommes qui sont en train de poursuivre une femme. Il s'interpose et terrasse les assaillants sans savoir qu'il s'agit de deux policiers en civils... Condamné, Jan perdra son travail, mais découvrira l'amour.

Good Bye, Lenin![modifier | modifier le code]

Alexander Kerner, jeune Allemand de l'Est a pour héros les premiers cosmonautes. Sa mère Christiane élève seule ses deux enfants, Alex et sa sœur Ariane. Leur père s'est enfui à l'Ouest. L'Allemagne de l'Est fête son quarantième anniversaire. Participant à une manifestation pour la liberté de circulation, Alex est molesté par les policiers de la Stasi sous les yeux de sa mère qui s'effondre, victime d'un infarctus. Sortant de huit mois de coma, Christiane ignore tout de la Chute du mur de Berlin et de ses conséquences. Le moindre choc émotionnel peut lui être fatal. Alex décide de lui cacher la Chute du mur et de reconstruire pour elle la RDA disparue presque du jour au lendemain. Avec son collègue et ami Denis, ils fabriquent à son intention des actualités télévisées et interprètent à leur façon les images de la réunification.

Récompenses[modifier | modifier le code]

European Film Awards[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]