Virage (photographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le virage est un traitement chimique supplémentaire intervenant lors du développement d'un tirage photographique noir et blanc sur papier, dans le but de donner une couleur dominante à l'épreuve.

Le procédé consiste à remplacer partiellement l'argent de l'image par un composé de préférence métallique (plus stable).

Généralités[modifier | modifier le code]

On distingue les « virages directs » des « virages indirects » : les virages indirects nécessitent un premier bain de blanchiment, avant le virage proprement dit.

Aujourd'hui, avec les techniques de retouche numérique, l'effet de « virage » est à la portée de tout un chacun, dans les menus « Teinte » ou « Effets » des logiciels de traitement d'images, parfois même directement dans les réglages de l'appareil au moment de la prise de vue (cas du sépia).

Procédés[modifier | modifier le code]

Dans les formules indiquées, l'abréviation « q.s.p. » signifie « quantité suffisante pour ». En pratique, vu les mélanges utilisés, commencer avec les ¾ de la quantité de solvant (ici toujours de l'eau). Une fois la dissolution complète, ajouter de l'eau pour obtenir le volume de liquide indiqué.

Virage sépia[modifier | modifier le code]

Épreuve ancienne sépia.

Ce type de virage permet de retrouver la tonalité des épreuves sépia de la première moitié du XXe siècle.

Il existe des papiers permettant un tirage sépia direct (Ilford XP2 et Kodak Select 1).

En partant d'un tirage argentique noir et blanc, ce procédé nécessite deux solutions successives vendues dans le commerce. Il est possible de les préparer soi-même.

Solution de blanchiment Solution de sulfuration
Carbonate de sodium 20 g
Ferricyanure de potassium 50 g
Bromure de potassium 10-50 g
Eau 1 000 ml
Sulfure de sodium 50-90 g
Eau distillée 1 000 ml

Virage à l'or[modifier | modifier le code]

Ce procédé, relativement onéreux (utilisation du chlorure d'or), donne une teinte du noir pourpre au rouge sang aux parties de l'image. Originellement, ce procédé visait également à améliorer la conservation des tirages.

Le choix des proportions des solutions A et B mélangées dans le bain de virage permet d'obtenir la coloration désirée.

Solution A Solution B
Sulfocyanure d'ammonium 10 g
Acide tartrique 1 g
Chlorure de sodium 2 g
Eau 500 ml
Chlorure d'or 1 g
Eau distillée 500 ml

Laver soigneusement à l'eau puis fixer (fixateur classique) et relaver.

Virage bleu[modifier | modifier le code]

Ce virage en un seul bain permet d'obtenir des tonalités bleues, du bleu foncé au bleu-vert en fonction de la durée du traitement et du type de papier.

Solution A Solution B
Ferricyanure de potassium 2 g
Acide sulfurique 4 cm³
Eau froide q.s.p. 1 l
Citrate de fer ammoniacal 2 g
Acide sulfurique 4 cm³
Eau froide q.s.p. 1 l

Il faut toujours ajouter l'acide dans l'eau (jamais l'inverse : risque de projections) puis dissoudre le citrate de fer dans la solution obtenue.

Mélanger les solutions A et B en parties égales au moment de l'emploi (ce bain ne se conserve pas).

Virage à l'argent colloïdal[modifier | modifier le code]

L'image est blanchie avec un bain de blanchiment auquel est ajouté du chlorure cuivrique qui formera du chlorure d'argent durant le blanchiment.

Chlorure cuivrique 30 g
Acide chlorhydrique 3 ml
Persulfate d'ammonium 10 g
Eau 1 l

On lave l'image puis on l'expose à la lumière du jour. Elle est ensuite réduite par une des solutions ci-dessous suivant la coloration désirée.

Solution A Solution B Solution C
Jaune au rouge ou brun-violet Bleu Rouge-violacé
Chlorure stanneux 10 g
Acide chlorhydrique 1 ml
Eau 100 ml
Sulfate d'hydrazine 10 g
Eau 500 ml
Nitrite de sodium 10 g
Eau 500 ml

Virage au sulfate de cuivre[modifier | modifier le code]

Ce virage donne des tonalités du brun chaud au rouge clair selon la durée du traitement.

Solution de blanchiment Solution de virage
Ferricyanure de potassium 50 g
Citrate de potassium 200 g
Eau froide q.s.p. 1 l
Sulfate de cuivre 50 g
Eau froide 1 l
  • Diluer 150 ml de la solution de virage dans 1 l d'eau.
  • Ajouter lentement et en brassant continuellement 130 ml de la solution de blanchiment.
  • Pré-laver soigneusement l'image noir et blanc à traiter.
  • Tremper l'image pendant environ 5 minutes dans la solution.
  • Laver soigneusement l'image.
  • Éventuellement fixer l'image.

Remarques :

  • un temps de traitement trop long (de l'ordre de la dizaine de minutes) renforce de façon exagérée le contraste ;
  • il est préférable d'utiliser un tirage légèrement sous-exposé (un diaphragme), ceci pour compenser l'effet du blanchiment.

Virage au sélénium[modifier | modifier le code]

Le virage au sélénium renforce le contraste et donne une tonalité violacée selon la durée du traitement et le type de papier. La tonalité peut aussi être brunâtre voire jaunâtre, ce qui donne aux photographies un côté archiviste et vieillot (pour ce genre de tonalité, la dilution doit être assez forte et le papier doit être du papier fibre).

Le procédé est assez simple. C'est le même procédé que pour le développement d'une photographie noir et blanc, c'est-à-dire 1 min 30 s à 2 min pour le révélateur, ensuite le virage et le temps varient selon l'effet voulu ainsi que la dilution du produit, puis 30 s pour le bain d'arrêt, 2 min dans le fixateur ensuite, un deuxième fixateur peut être employé si le type de papier est du papier fibre.

Note : le temps de tous les produits utilisés peut varier selon la dilution des produits et parfois même selon la température de l'eau.

Attention, les produits contenant du sélénium sont toxiques. Les gants sont de mise pour éviter, entre autres, une coloration brune des mains. Les vapeurs peuvent causer des nausées, des étourdissements ainsi que des maux de tête. Voir aussi Sélénium (maladie professionnelle).

Précautions[modifier | modifier le code]

  • Porter des gants (pas de « gants de chirurgien »), des lunettes de protection et un habit de protection.
  • Ranger les solutions hors de la portée des enfants et dans des flacons bien étiquetés.
  • Récupérer les solutions dans des bidons pour les rapporter pour les faire neutraliser ou détruire dans un centre spécialisé (déchèterie…) ou neutraliser immédiatement après usage.

Liens externes[modifier | modifier le code]