Eau distillée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bouteille de la pharmacie royale de Madrid.
Pissette d'eau distillée (à droite).

Le terme eau distillée est un terme générique recouvrant plusieurs méthodes de purification de l'eau qui contient généralement :

  • Des gaz dissous,
  • Des sels minéraux,
  • Des composés organiques,
  • Des composés biologiques (bactéries, virus, etc.).

La différence de préparation doit être faite selon le contexte.

L'eau réellement distillée[modifier | modifier le code]

L'eau distillée est une eau qui a subi une distillation, donc est théoriquement exempte de certains sels minéraux et organismes que l'on pourrait retrouver dans l'eau « naturelle ». Elle contient idéalement des molécules H2O, des gaz dissous comme O2 et CO2. Elle est qualifiée d'eau purifiée.

Elle est d'ordinaire considérée comme de l'eau pure, bien que ce ne soit pas le cas. On peut procéder à plusieurs distillations successives afin d'améliorer certains aspects du traitement. À température ambiante, le pH de l'eau distillée est d'environ 5,4 car du CO2 s'y dissout et forme de l'acide carbonique.

La conductivité électrique de l'eau distillée est proche de celle de l'eau pure : quasiment nulle.


L'eau désionisée ou osmosée[modifier | modifier le code]

Que ce soit en chimie ou pour remplir le réservoir d'un fer à repasser, il est important d'éliminer autant que possible les cations bivalents (possédant deux charges positives). On utilise alors des méthodes d'osmose ou d'échange d'ions pour remplacer ces cations par des ions sodium ou potassium qui sont, eux, monovalents. Il est cependant très commun de parler d'eau distillée dans ce cas de figure, même si cette utilisation est impropre.

L'eau milli-Q™[modifier | modifier le code]

L'eau appelée milli-Q™ (marque déposée par la société Millipore Corporation) est une eau purifiée par un système de filtres/résines/membranes dont la résistivité est de 18,2 MΩ·cm, c'est-à-dire la même que l'eau ultra-purifiée contenant des gaz mono-atomiques (hélium, néon, xénon etc.). Cette eau est utilisée en biologie et en biochimie de façon à pouvoir contrôler exactement la concentration des ions présents qui sont rajoutés à cette eau "pure".

Article connexe[modifier | modifier le code]