Vinko Globokar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vinko Globokar

Vinko Globokar, né le 7 juillet 1934 à Anderny, est un compositeur de musique contemporaine et un tromboniste français d'origine slovène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre l'âge de 13 et 21 ans, il a vécu à Ljubljana en Slovénie où il débuta en tant que musicien de jazz. Il étudia ensuite le trombone au Conservatoire de Paris (premier prix de trombone et de musique de chambre). Il étudia la composition et la direction d'orchestre avec René Leibowitz, le contrepoint avec André Hodeir et prolongea ses études avec Luciano Berio. Il créa une grande quantité de pièces pour trombone de Luciano Berio, Mauricio Kagel, Karlheinz Stockhausen, René Leibowitz, Louis Andriessen, Toru Takemitsu, Jürg Wyttenbach… Il a dirigé ses œuvres avec les orchestres du Westdeutscher Rundfunk, de Radio-France, Radio Helsinki, Radio Ljubljana, avec la Philharmonie de Varsovie ou de Jérusalem… Entre 1967 et 1976, il était professeur à la Musikhochschule de Köln.

En 1969, il cofonda le groupe d'improvisation libre, le New Phonic Art. Entre 1973 et 1979, il fut responsable du département de recherches instrumentales et vocales à l'Ircam. Depuis 1983, il enseigne et dirige le répertoire du XXe siècle auprès de l'Orchestra Giovanile Italiana à Fiesole/Firenze. La maîtrise parfaite de l'instrument et des styles a rendu le compositeur à jamais méfiant à l'égard de toutes les conventions. Son apport à la nouvelle musique est l'ingénieuse transformation d'instruments classiques ou d'objets non musicaux. Dès ses premières années parisiennes, Globokar comprit que l'interprétation collective est un exercice de communication sociale et mentale hautement complexe.

Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 2005[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]