Union des partis modérés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Union des Partis modérés (UPM) est un parti politique ni-Vanuatu. Aux élections législatives du 6 juillet 2004, il remporta neuf sièges sur cinquante-deux.

Il s'agit d'un parti conservateur et francophone, par opposition aux partis anglophones tels le Parti national unifié. L'UPM est actuellement le principal parti d'opposition au Vanuatu.

Maxime Carlot Korman et Serge Vohor, tous deux de l'UPM, ont été premiers ministres. Le parti a subi une grave crise début 1996 lorsque les deux ténors du parti, Vohor et Carlot se sont affrontés pour le poste de premier ministre. Vohor dirige le parti depuis 1988 ; en février 2012, il fut reconduit à la tête du parti pour le mener aux élections législatives du mois d'octobre ; aucune autre personnalité politique vanuataise n'est restée aussi longtemps à la tête d'un parti[1].

L'Union des Partis modérés remporta 12 sièges aux élections de 1998, 15 en 2002 et 9 en 2004. Malgré son faible score, Vohor parvint à former un bref gouvernement de coalition en août 2004, avant d'être destitué par une motion de censure quatre mois plus tard.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "UMP Congress expel their rebels", Vanuatu Daily Post, 1er mars 2012

Sources[modifier | modifier le code]